Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

En direct : place d’Italie les gendarmes essaient de bloquer l’entrée à Xavier Mathieu

mardi 5 juillet 2016 , par Roberto Ferrario - Contacter l'auteur - 6 coms

Pendant 45 minutes sur le boulevard Blanqui les gendarmes ont essayé de bloquer l’accès à la manifestation en place d’Italie à Xavier Mathieu et à un groupe de camarades de SUD...

Mots clés : Dazibao / Manifs-actions / Police - Répression / Roberto Ferrario /

Messages

  • Pas seulement à ce groupe. Ils empêchaient de rentrer tout le long du cortège. Nous étions une centaine gare d’Austerlitz. Ils laissaient passer au compte goutte (une vingtaine) et d’un seul coup ils nous disent reculez on ne passe plus. Naturellement ça à rué dans les brancards Ils ont choppé un jeune. Ils étaient visiblement sur les nerfs capables du passage à l’acte violent. On s’étonne si : "Tout le monde déteste la police".

  • Empêcher Xavier Mathieu et les manifestants d’accéder à la manif Place d’Italie est intolérable ! On a vu aussi à la Bourse du Travail, rue du Château d’eau, hier mardi 5 juillet 2016, à Paris, entre 12h00 et 14h00, des robots-cops garder la porte d’entrée de la Bourse du Travail directement sur le seuil de l’entrée !! pendant au moins 2 heures donc. Autour d’eux 30 camions de police sur le boulevard, un policier armé d’un fusil regarde en direction de la Gare de l’Est, d’autres surveillent la rue du Château d’eau, d’autres fouillent les passants qui se laissent faire sans rien dire. Cela est aussi intolérable ! Souhaitons que les syndicats protestent contre cette invasion policière d’un lieu dédié aux réunions syndicales et sociales, qui se trouvent ainsi en grand danger, ne nous voilons pas les yeux !... Comme sont intolérables aussi toutes les manoeuvres policières d’hier à Paris, visant depuis le matin, puis toute la journée à traquer les manifestants partout !! Tous les parisiens ont pu voir ces cortèges de dizaines de véhicules de police aller et venir à grande vitesse dans tous les sens durant toute le journée... Il s’agissait de décourager les manifestants de manifester en les harcelant, de traquer aussi d’éventuels manifs sauvages ou occupations, inévitables maintenant avec l’intensification de la répression. Souhaitons que la révolte qui gronde s’amplifie contre ce gouvernement et ses alliés de plus en plus fascisants !

  • La journée du mardi 5 juillet 2016 à Paris était encore une terrible journée pour les manifestants. Ceux qui étaient dehors dans Paris dès le matin on pu sentir cette traque des manifestants qui a duré toute la journée et jusqu’au soir... Les manifestants ont été solidaires et courageux face à ce déploiement policier qui n’ cessé de les harceler. Ils n’ont pas réussi à nous faire reculer !! Les policiers cherchaient vraiment les manifestants dans tout Paris, craignant des occupations et des manifs sauvages... "Tous dans les grilles !!" Voilà le message sordide qu’ils envoyaient en permanence à ceux qui voulaient manifester en dehors du trajet officiel ; " Vous ne rentrerez pas !", criaient-ils aux manifestants comme Xavier Mathieu et les autres, qui voulaient entrer !! Une dictature grand-guignolesque qui refuse l’entrée aux entrants, qui empêche de sortir ceux qui le souhaitent, qui encercle la Bourse du Travail qui est vide.. Tant la peur tenaille ce pouvoir qu’un soulèvement ait lieu. Car c’est de cela qu’il s’agit ! Le gouvernement actuel craint un soulèvement ! Il écrase aussi violemment le mouvement de contestation depuis 3 mois pour ne pas qu’il s’étende, pour éviter qu’on lui dise de partir ! Nous entendons au fond de nous cet appel sourd et lointain qui nous dit de nous révolter, de chasser les exploiteurs, d’installer la justice sociale au milieu de nos vies.

Derniers articles sur Bellaciao :