Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Archives Bellaciao FR - 2002 -2021 Archives : IT | EN | ES

Entrer en résistance

mercredi 2 mai 2007

de Roberto Ferrario

Lorsqu’un pays est sur le point de changer de gouvernement, et que ce nouveau gouvernement peut être un gouvernement brutal ou traître aux intérêts de la majorité des citoyens, contraire à l’intérêt public civil et à l’intérêt public social, soit ce pays abdique, soit il s’en accommode, soit il entre en résistance.

Il est très probable que, demain, les libertés fondamentales telles que la liberté d’expression, la liberté de la presse, le droit de grève, mais aussi les acquis sociaux et politiques, seront davantage menacés qu’ils ne le sont déjà.

Les espoirs de rassemblement de la gauche anticapitaliste vont souffrir de la faiblesse des derniers résultats électoraux, quel que soit le vainqueur de l’élection présidentielle.

Il y a, de toutes manières, de fortes chances que nous subissions un gouvernement qui ne prendra pas en compte les aspirations et les besoins des plus fragiles mais favorisera au contraire les intérêts de ceux qui tiennent déjà solidement en main les rênes du pouvoir économique, culturel et politique.

On ne s’occupera pas de régler les causes de la misère et de l’exclusion sociale.

On s’occupera en revanche du démantèlement des organisations syndicales au profit de la reconnaissance de syndicats patronaux.

On s’occupera également (et l’on s’occupe déjà, en réalité), du démantèlement de la gauche réellement anticapitaliste, notamment par un « recentrage » du parti qui fût autrefois le premier parti de gauche en France, ce qui devrait nous conduire tout droit à un panorama ressemblant à s’y méprendre à celui du bipartisme américain.

Certains pensent qu’on n’y peut rien : ils abdiquent.

D’autres, les plus nombreux, n’acceptent pas vraiment la situation, mais, ayant justement bien perçu l’ampleur du désastre, ils préfèrent se concentrer sur la préservation de leurs intérêts personnels, ou de leurs intérêts de classe (classe politique souvent) et essaient de nous enfumer par des théories douteuses qui justifieraient, qui légitimeraient, une sorte de « nécessité historique » d’en arriver à unir la gauche et le centre.

Ils joueront en cela le rôle d’une infirmière qui vient vous endormir avec un sourire rassurant avant que l’on vous coupe la jambe.

On voit déjà les prémices de ce raisonnement chez José Bové par exemple, et d’autres « antilibéraux ».

Il en est enfin qui choisissent d’entrer en résistance, parce qu’ils considèrent que la démocratie n’est pas à vendre, que les idéaux et les utopies doivent et peuvent encore avoir une longue vie, que participer activement à la reconstitution d’une force anticapitaliste viable est un impératif catégorique, et que l’amour et la liberté sont des valeurs primordiales qu’il convient de protéger à toutes forces.

Sans faire de cette déclaration de principe un motif d’autosatisfaction pathologique, je ne peux cacher qu’il y a en moi une forte tendance à me sentir comme partie de ce dernier groupe de personnes…

Messages

  • Nous serons sans doute plus nombreux à nous organiser et à continuer la lutte,que ceux qui annoncent notre mort !Le Parti communiste sera comme à l’acoutumée aux avant-postes ,ses militants déja sur le pont.Que certains découvrent aujourd’hui Bové,me ferait presque rire si ce n’était si triste,d’autres vont suivre ,je l’avais évoqué ,je n’en tire aucune gloire !

    Le combat continue,les élections législatives peuvent (doivent) être un moment fort de cette lutte personellement j’en suis déja,et j’ai l’impréssion que la prise de conscience s’opère,le débat reste rude mais nous pouvons remonter.

    Courage et fraternellement.

    Roger bretagne

  • Un ps recentré serait un moins gros mensonge que son image actuelle, un peu plus éloigné de son étiquette mais un peu plus proche de sa réalité. A sa gauche, alors, beaucoup de place. Pour quoi et pour qui ? Pour les querelles de clochers et les querelles d’ego ou alors pour une véritable force ? Pour des idéaux "purs et durs" ou pour, enfin, faire progresser dans notre société, chez tous les citoyens de notre pays, l’idée d’une société differente à construire ensemble ? Pour traiter en ennemis tous ceux qui ne partagent pas la totalité de ces idéaux ou pour en convaincre la majorité d’en partager quelques uns ? Pour travailler ensemble à construire du neuf en se salissant un peu les mains ou pour rester enfermés entre ceux qui pensent tous la même chose ?
    Pour les partis dits "de gouvernement", on dit souvent que cette élection a l’importance de 1981. Pour les autres, ceux de gauche, la "Résistance" est effectivement l’époque de référence ! ...Mais les débats n’empêchent pas de se battre, même avec ceux qui nous insupportent pour éliminer l’ennemi le plus immédiat et le plus dangereux !
    Daniel

    • Je crois que Roberto voulait parler du PCF quand il parlait de parti recentré !!!! Il y a un risque effectivement. Les Refondateurs , c’est une sortie de crise du PCF par la porte de droite, le retour des huistes itou. Le Congrès extraordinaire devra accoucher d’une issue par la gauche, européenne, révolutionnaire dans le cadre d’un rassemblement antilibéral ancré dans le camp historique de la gauche pour amener tout ce camp sur des bases antilibérales.

      JP VEYTIZOUX

    • Dans l’immédiat, battre Sarkosy et gagner les législatives seraient le moindre mal dans un premier temps, maintenant penser qu’on peut ramener les dirigeants PS à gauche relève de l’illusion !...

      L’idéal serait de tenter ce que Oscar Lafontaine a réussi à construire en Allemagne, un véritable parti de gauche débarassé des sociaux-traîtres, je pense que ce sera notre objectif de demain, certes, ça ne sera pas facile mais indispensable pour l’intérêt des travailleurs, car avouons que 4 partis qui se réclament du communisme, ça fait désordre pour ne pas dire autre chose, surtout que nos divergences ne sont pas insurmontables, hormis effectivement des querelles de clocher !...

      Alain62

    • Voilà, se concentrer dans un premier temps, sur le 6 mai, nettoyer la place de l’équipe sortante, puis se focaliser sur les législatives ! Avec cours de politique à l’appui, car nombre de gens, et de jeunes ne savent pas grand chose. C’est à se demander où ils étaient !

      Bon, on y croit jusqu’au bout. OK les gars ?

    • Une chose est sûre Sarko sera élu dimanche !! Cela tient au fait que le vote pour Ségo (qui sera le mien) est vide, pour l’essentiel de tout contenu hormis celui du refus du pire ! Cela ne fait pas une politique, cela ne fait pas un espoir, cela ne fait en rien l’horizon d’un mieux être possible pour le peuple. La gauche socialiste(et plurielle) apparait même pour beaucoup comme un obstacle au changement, un frein à toute réforme en profondeur(la lourdeur de l’assistanat à quoi se réduit le social des socialistes étant vu comme empêchant l’essor économique du pays). Il nous reste à faire en sorte que l’écart soit le plus faible possible pour que les marges de manoeuvre soient pour Sarko plus étroites. Ceci dit l’idée de résistance me parait non seulement insuffisante mais aussi inadéquate.
      En effet ceci revient à ne pas mesurer notre part de responsabilité dans le fait que la gauche ait gagné toutes les dernières élections et soit en passe de perdre celles-ci !
      Se dont nous avons besoin c’est d’une refonte non des partis mais de la pensée de gauche !
      Ce qu’il faut erradiquer une fois pour toute c’est la dérive sociale démocrate de la gauche ! Mais, aussi paradoxal que cela puisse paraitre à certains ici, c’est seulement en renonçant à l’archaïsme du communisme qu’on pourra le faire ! Tant que l’on aura à opposer qu’un vague idéal communiste comme alternative à gauche, le social libéralisme aura de beaux jours devant lui. C’est la persistance de cette incrédible alternative communiste qui fait le jeux de la pseudo gauche ! Au mieux, les communises apparaissent comme de sympathiques et honnêtes résistants dont on est content qu’ils soient là pour cela mais qui font, au mieux sourire gentiment lorsqu’il s’agit d’incarner une vraie alternative politique( combiens ont voté autour de nous pour Ségo ou Bayrou tout en déplorant la chute du PC !?). Ce dont nous avons besoins au delà de la résistance nécessaire, pour être à la hauteur des exigences de la situation, c’est d’une nouvelle pensée révoutionnaire ! Qu’est-ce qu’être révolutionnaire aujourd’hui ? Voilà la question urgente et exigente que l’on doit se poser ! A mon avis cela passe par une mise en question radicale de l’idée et de l’identité communiste !! Ayons le courage de changer tout ce qui doit être changé : voilà ce que c’est qu’être révolutionnaire ! Il ne suffit pas de brandir son identité communiste pour avoir automatiquement le droit de se dire tel !
      Etre révolutionnaire ça se conquiert , ça ne se décrète pas : Cela consiste toujours dans la capacité réelle, démontrée dans la réalité à ouvrir des voies. Ceci suppose qu’on commence à accepter de la chercher cette voie donc d’avoir vraiment le courage de réfléchir à la pertinence de celle sur laquelle on se trouve !
      Qu’un Sarkosy soit aujourd’hui possible en France doit nous ammener à en douter et à ne pas nous draper dans l’excuse facile de l’inanité des autres partis et dans la bonne conscience d’être du peuple, aux côtés du peuple ! ça ne suffit pas !
      Combien d’hommes du peuple sincères ont tracé des voies qui promettaient des avenirs radieux et se sont révellées être des impasses lorsque ce n’était d’énormes tragédies ?
      Alors, encore une fois, ayons le courrage d’interroger tout ce qui fait la tradition communiste, demandons nous si le dépassement du capitalisme n’a pas pour condition absolue le dépassement de cette identité !!

      Gilles.

    • Salut à tous et à toutes !Pas de souci,quel que soit le résultat du 2e tour,la gauche anti libérale sera bien présente !Un constat s impose(et devrait ^tre répeté sur tous les tons et sans cesse):la démocratie et le capitalisme sont antinomiques !Courage !Bernard D HEILLECOURT

    • Trés bien vu Gilles !La "force "de Sarkozy est le résultat de nos faiblesses,tout simplement.Les Français me semblent moins politisés qu il y a une vingtaine d années ;c est sans doute dû entre autre à un manque de combativité,les nouvelles génerations(sans vouloir les accabler)n ayant pas connu la droite d avant 68( qui se rappelle du SAC et d OCCIDENT,groupuscule facho dissous en 68,et auquel ont adheré Longuet,Gaino,Devedjian et Madelin,la plupart proches de naboleon ?).De plus,beaucoup de citoyens ont la mémoire courte et sont surtout des consommateurs.Enfin n oublions jamais que les plus fidéles piliers du capitalisme sont les paradis financiers,qu on n évoque presque jamais,ou de façon trés sommaire,à ce sujet il faut absolument lire les livres de Denis ROBERT sur CLEARSTREAM,ainsi que les 2 livres de l ex-juge Eva JOLY,c est trés édifiant:l argent sale a investi toutes les sphéres financiéres ;et surtout des sommes colossales sont soustraites aux Etats souverains,d où en grande partie les déficits chroniques des ces pays(plus de fric pour le social..).Pour finir,le plus grand danger est que le capitalisme marchandise tout’même le vivant),et va entiérement consumer la planéte et ses habitants,à moins que..’allez faire un tour sur le site "les arénes".TCHAO

    • je veux abonder dans le sens d’alain62.
      le temps est venu (dés les législatives) de créer pourquoi pas ce grand parti de la gauche anti-libérale. un parti qui donne aux éspérances soulevées par les comités locaux une perspective d’avenir.
      construire la maison du peuple, brique aprés brique. nous avons les matériaux ; il nous faut la volonté et les bras. une maison qui s’enracine dans les valeurs de l’humanisme.
      elle aurait de la gueule notre maison. la famille communiste toute entière de retour aux fondamentaux. voilà presque un siècle que nous étions séparés.
      la crise du capitalisme est à son paroxysme et le peuple est à l’agonie. le communisme lui, n’est pas mort. juste endormi. le feu de la lutte attend l’étincelle.
      nous devons nous préparer à des lendemains qui sentiront la sueur et le sang car nos adversaires ne lâcheront rien sans combat.
      il faudra réinventer la vie solidaire à l’échelle du quartier, du pays et du monde. créer par nous même l’économie équitable. le monde sera ce que nous en ferons. servons nous de notre tête et de notre coeur. par pitié, ne faisons pas comme nos aînés. assez de sang et de larmes.
      pour nos enfants et ceux d’aprés, donnons leur la force de croire en un monde meilleur.
      maxime68

    • De Claude d’Auvergne (63).
      Deux trucs :
      a) Je ne suis pas anti-"libéral", je suis anti-capitaliste
      explication :il à existé des regimes et sociétés non "libérales" mais capitalistes.
      b) "Le dépassement du Capitalisme" qui a inventé ce slogan ?
      Commentaire : ne cherchez pas chez Toton Karl, ni chez tonton Fredrik.
      mais quand vous autrez trouvé l’auteur, vous comprendrez mieux.

      a tous, Claude

  • Lorsqu’un pays est sur le point de changer de gouvernement, et que ce nouveau gouvernement peut être un gouvernement brutal ou traître aux intérêts de la majorité des citoyens, contraire à l’intérêt public civil et à l’intérêt public social, soit ce pays abdique, soit il s’en accommode, soit il entre en résistance.

    parce que le précèdent c’était de la guimauve ?

  • Salut Roberto, c’est Louise ;-) je voulais aller vous retrouver Brd de Ménilmontant ce soir avec mon mari mais on a fini de bosser tard et on s’est plantés devant la télévision, puis la fatigue nous a gagnés car ce débat fut trop long, et il faut se lever très tôt demain... La question est très simple : un candidat d’union des 40% de gauche des 53% du Non au référendum pouvait avantageusement s’avancer au premier tour, avec des chances de parvenir au second tour ou du moins peser très lourd dans la balance, et ensuite chacun aurait rejoint son parti... Cela ne s’est pas fait, c’est l’inverse qui va se faire, seulement si c’est Sarko cela non plus ne pourra pas se faire car il aurait fallu de la proportionnelle. C’est dommage y compris pour le parti communiste. C’est toujours cela le PS et son hégémonie ils ont voulu soumettre au lieu de partager... Maintenant il faut tout faire pour qu’elle passe, à cause de la proportionnelle — elle seule en veut et nous en avons tous besoin ;-) Pour le reste... même si elle passe, c’est un pire.

    Je voterai pour elle, elle a une petite chance ;-)

    A+

  • Je suis profondément an accord avec toi Roberto. Et au nom de ces deux valeurs fondamentales que sont l’amour et la liberté, je n’abdiquerai jamais.

  • . si toto est elu president le 6 mai je propose de definir le contenu de RESISTANCE car je suis deja enRESISTANCE avec d autres contre la politique actuel de la droite nozi

  • ALORS BIENVENUE AU CLUB !

    ... et je n’en attendais pas moins de toi, Roberto !
    cela dit, la résistance passe par le bulletin "S. Royal", dimanche. Je n’ai pas voulu çà, mais je fais avec les moyens du bord.
    En mai-juin, on aura d’autres bulletins pour se défendre et porter des coups aux accapareurs !
    Quant à laisser mon parti (ex 1er parti de gauche en France) se laisser recentrer, là aussi, il y aura de la résistance si la tentative venait à essayer d’exister... Et je ne serai pas seul, je m’en aperçois et j’en suis fort heureux.
    Il n’est pas question de nous dissoudre dans quoi que ce soit ( que ce soit de gauche ou de droite de la position que nous occupons).
    Ce n’est pas par esprit de chapelle : c’est parce que tant qu’il y aura des pauvres et des riches, il y aura des injustices. Et tant qu’il y aura des injustices, il y aura des communistes !
    C’est déjà ce que disait Babeuf en 1793... et il avait raison !
    Résistons, ensemble !

    NOSE DE CHAMPAGNE

  • Si c’est Sarko il faudra se serrer les coudes les gars et RESISTER à cet envahisseur. Pensez aux élections de juin. Réagissez demain et en juin. Tous à gauche. Gilles

    • Samedi 5/5 Il était moins une et je voulais répondre à ton "Invitation" de coeur républicain, dans l’Esprit de Valmy-Solidarité (1ère),- de V. Hugo anti-napo III (2ème),- de la Commune, l’Ecole,la Laïcité, Jaurès assassiné, Front Pop., Guy Mocquet, d’autres choses bien et 2 con..mondiales (plus jamais ça) : (3è) - Remise en route humaine après la casse avec grande présence du fil rouge républicain (4è) - Appel de la 4è à un Grand Militaire aimant la France pour se sortir d’une autre impasse guerrière (5è) avec une Constitution spéciale adaptée au contexte 58, à la Guerre et à la personnalité du Chef volontaire pour dénouer ces noeuds armés...En 1965, référendum pour sa réélection...En pleine période économique dite des 30 Glorieuses (1945-1975 approx.),
      paix algérienne "acquise"..., le général, l’Homme de l’Appel repassa...S’il aimait la France, restait-il le Soldat idoine pour la piloter en plein temps de paix. Bien sûr qu’il était libre de vivre personnellement comme il l’entendait : de vouvoyer sa femme et de ne pas apprendre
      le rock à ses descendants...Toutefois, Chaban s’en était aperçu à la Libération de Paris, (pour se battre, il faut être au moins 2, il ne manquait pas de chauvinisme vis-à-vis de bien des Français. Certaines de ses aversions lui donnaient un esprit sottement antagoniste vis-à-vis de "redoutables" poètes à l’instar de chansons signées Francis Lemarque, Jean Ferrat,- de ...colleurs d’affiches voués a des Sacs, de gens dans les ombres de l’Afrique, de radios qui voulaient être libres, de jeunes qui comme sous tous les gouvernements sont frondeurs et tous les 5 ans "festivent" aux yeux de leurs anciens (...). Bref, il n’aimait pas les Français, esprits libres, qui levaient le doigt pour "contrarier tandis que les suivistes commençaient de s’installer pour prospérer, utiliser son aura d’origine (qui devait beaucoup à Hitler comme dirait humoristiquement Colucci : c’est vrai ça...Y’aurait pas eu 39-45, Grand Papa de Gaulle eût-il pu s’exhiber à une fenêtre canadienne et déclarer Vive le Québec libre...)...Voui, il éructa sur les résultats des matchs étudiants/ troupes de l’Ordre...et puis 1 an plus tard, profitant d’une
      question mal formulée - il avait tellement été habitué depuis 40 45 58 à flirter avec les 75 %
      mini...- qu’il reçut la gifle populaire du Non en plein orgueil...Il abandonna et le fil kaki doré
      de 65 dora un peu plus pour ses suivants jusqu’en 74 et la mort subite de Georges Pompidou..Fin des Glorieuses ! (Jacques Chirac de 74 à 77 puis de 77 à 2007, présent dans tous les sommets présidentiels, Sarkozy, 19 ans en 74, aussi...A leur façon,- quinquennat mascarade
      de l’aîné mangé par celui à qui la Constitution du Général va très bien !!! A suivre si vous insistez
      Ah ! le fil rouge de la République eut bien du mal à rester longtemps doré (Crise réelle toutefois, finie pour tous l’époque "Glorieuses")...Il rosit : espoir en 81 avec la 1ère fois la Gauche en tête...Il rosit à nouveau en 88 pour se déliter en 93/95...Après...Demain 7 mai si vous voulez...

      Dimanche 6/5 : Bonjour Roberto et tes résistants "éternels" dans l’esprit ..."Stamattina mi sono alzato/ O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao..."...Il est zéro...Va-t-on passer, pour retrouver le rouge fil de la République 6è par un Régime royal rose ou par un cocktail "Empire 5 ème"

      Bien sûr que l’on s’égosille jusque 20 heures pour Go ! Ségo...Je remettrai un mot. Populi (1)
      Passque Vox Populi ===Vox Dei...pour le = faudrait qu’elle soit la plus humaine possible (médaille d’or) devant l’Argent (médaille d’argent). Bon dimanche à Tutti...Populi.

    • Populi (2)...Faut rigoler, Faut rigoler, avant qu’le Ciel nous tombe sur la tête...

      6 Mai - 2 heures moins le quart avant J.C...(Fête du jour : Sainte Prudence) :
      Ci-dessous : ce que je n’avais pas eu le temps matériel d’écrire avant l’élection :

      - Si Ségo passe la ligne des 50+1, on se débrouillera après pour la 6è Marianne avec ses "participatifs" (...) et nous, citoyens volontaires des Collectifs qui avons si bien bossé jusqu’à l’automne 2006. (L’origine du "On se débrouillera" était d’ avoir dit à la caisse
      d’une librairie, où le patron et une cliente échangeaient sur leurs peurs du candidat Sarkozy, je m’étais écrié en sortant : "Votez pour elle, on se dém...ra après"...).

      - Si Ségo ne passe pas, il faudra déterminer (si possible) où était l’erreur qui a empêché l’Unità et la production d’un seul nom au lieu de 6 pour les baptisés "antilibéraux"...
      J’avoue avoir 1 Solution (en plus de motifs, dans les 2 camps...bipartistes) et ainsi commencer de faire plaisir à Maxime 68 (l’un des commentateurs précédents du Entrer en Résistance, de "l’accusé" RF) et à beaucoup d’autres - dont Marianne 6è -...Sans querelles..(.J’allais écrire : "En chansons" ).

      7 Mai : 20 heures NS (Sarkozy) supplante JC, son mentor politique - pas longtemps -. Ils avaient 19 et 42 ans en 1974 !,- (Père et fils, disent d’autres.. affamés de pouvoirs, 40 et 63 ans en 1995...52 et 75 en 2007..."Roi" de France et "Empereur" ? d’ une Constitution normalement usée qu’il va nous remplacer, en écoutant le peuple souverain, notre Président de la 6è.

      7 Mai La Solution ?... J’ai plus qu’à...
      Mais, mêh, Mai...Il y a un préalable ! "J’ai 10 ans" fois 7...Ceci ne serait rien (.) si je n’avais pas à m’occuper de...moi et à mieux goûter l’équipe familiale que j’ai la chance d’avoir (ceci dit je suis ravi d’être le moins en situation au plan personnel et matériel...). Or donc, j’avais fixé en juin 2006 de participer au rang de citoyen à l’organisation de notre chère Société jusqu’au 22 avril...Et puis - mais j’allais le faire - une personne ne votant pourtant pas de la même main m’envoya un mail dès le 23, à 7 heures : "Va jusqu’au bout de tes convictions...Il y a le 2è tour..." Bien sûr que je l’ai fait le 2è tour. Dans un contexte que j’étais loin d’ imaginer en décembre 2005 quand j’écrivais "Le Gaullisme a vécu/Arrive la Sixième"...("En ce temps là", ils l’avaient tué eux-mêmes...le Gaullisme). La suite appartient à ce que j’ai affiché plus haut, Solution et Motifs...Pas ce jour...

      ...Vous êtes, les Résistants, de ceux qui croient en l’Homme (républicain..) Alors s’agissant de
      l’homme (vous, moi, lui, elle ). il faut le (la les) connaître, l’éprouver, entendre des preuves, en lire de celles qui restent..., le relier avec un autre, pour l’avancée d’ un positif commun pour ...l’Homme (majuscule)...Communiquer, cela a manqué dans le giron des 7 608 472 qui
      sont, quelque part, individuellement, les soldats pacififiques et solidaires de la République...Or et or et or...

      Solo, prônant dès les premières rencontres avec les collectifs l’unité de toute la mosaïque des 7,
      découvrant les "survivants" les plus résistants de divers QG, j’ai été au bout avec un devoir "tout bon" sauf que comme les 7 608 471 camarades, on s’est planté. Comme le dit parfois un sportif j’aurais préféré ne pas marquer de buts mais que l’on gagne...
      Et, incroyablement, à l’issue d’un Quinquennat Mascarade, orchestré par le Roi "Président" Jacques Chirac, dont le coaching fut un chapelet de "mascarettes", en particulier avec ses duettistes, le protégé (!) et le haï. Et là encore, il ne fut pas bon, lui qui nous aimait tant...

      NB : pour finir, une bonne nouvelle dans l’Huma de ce jour 7 mai p 21 et pour les Bellaciao qui ne sauraient pas : du 9 au 13/5 se tient à Aubervilliers le Festival Aubercail qui va être un réchauffoir d’âmes pour résistants "blessés. La journaliste écrit en titre : Thomas Pitiot
      a concocté ce savoureux mélange des genres chanté, parlé, dansé, joué. De la communication
      pour la concorde des humains...avec Marc Perrone et une équipée de leurs amis. CIAO

  • Oui lorsque plane une menace sur les droits et libertés fondamentales, il est un devoir de citoyen que de résister, de s’opposer à l’injuste et à l’arbitraire.

    Pour ma part ce résultat électoral m’amène à penser que nos discours doivent finalement se radicaliser ; j’étais socialiste jusqu’au 6 mai.
    Maintenant je crois que le PS est mort. Ou plutôt qu’il va se scinder entre gauche antilibérale et gauche façon social-démocratie à la suédoise.

    Il nous faut un grand parti de gauche, la VRAIE gauche.
    Finalement , les candidats les plus vrais dans cette élection auront été les petits candidats (Olivier Besancenot, Marie-Georges Buffet, José Bové, Dominique Voynet). Je regrette finalement de n’avoir pas voté pour l’un d’eux au 1er tour. Leur score a été en deçà de la réalité. Le vote "utile" a joué à plein contre eux.

    Avec la "gauche du PS", il serait possible de crééer un grand parti de gauche antilibérale.
    Un vrai parti de gauche, puissant, à vocation internationaliste.
    Parcequ’un autre monde est possible.

    Un constat s’est imposé : face à la puissance médiatique de la droite sarkozyste, on ne peut plus lutter par les mots.

    Il faudra bientôt en tirer les conséquences.

    Jezebiel

  • message entendu, je ferai parti des resistants vous pouvez compter sur moi !!!!!

  • Le choc a été dur même si on s’y attendait. en tou cas on n’a pas d’autre choix que d’entrer en résistance dès maintenant.
    Sandrine K

  • Bonjour

    Entrer en résistance, comme si nous étions envahis, et comme si la défense des libertés publiques était un pré carré de gauche.

    Voilà deux affirmations gravées dans le marbre qui ont mené tout droit au résultat du 6 Mai dernier.
    Loup où est tu ? Entends tu ? ’’ Je suis là ’’ ! répond le loup, ’’ mais là où tu ne m’attends pas ’’ !.

    Qui a fait l’acte unique en donnant à l’Europe son tournant libéral ?
    Qui a pactisé avec le diable en faisant des contrats première embauche pour jeunes, avec exonération de charges sociales, en donnant à ces contrats le même nom qu’un biscuit apéritif, à servir très frais ( TUCS ) ?
    Qui a privatisé l’Aerospatiale en donnant naissance à EADS ?
    Qui a ouvert en bourse l’ouverture de capital de grandes banques ?

    Réponses :
    Miterrand, Fabius, Jospin, Cresson

    Le ver était déjà dans le fruit, Ségolène Royal n’aurait pas fait mieux car elle a reconnu elle aussi, par exemple, que notre système de protection sociale ’’ était à remettre à plat ’’......

    De qui se moque - t - on ?

    Cordialement,

    Sandrine Egalon

  • Bien sûr qu’il faut resister à la déferlante UMP SARKOZYSTE qui va ns entrainer (bon gré, mal gré) vers un libéralisme assassin. Mais, outre, militer ds un parti, un mvt, une association, qui va se "coller" à la répartie, du tac au tac, comme a su le faire M.DUMAS, à "MOTS CROISES" lundi 21 Mai ? car, il me semble bien que c’est de cela dont on a besoin : démonter SYSTEMATIQUEMENT les propos, projets du Gvt et montrer le revers de la "médaille" ... à la façon (peut être) de l’émission de jeudi 24.5 (à 19h) sur LCP "Les mots pour gagner", par des psy, sociologues, prof de sémantique ... il y a un gros travail à faire tant sur la forme que sur le fond des discours et propos, même si une grande partie doit être en train de se faire chez les "professionnels" - La seule vraie question, pour moi, étant "comment rompre avec le capitalisme, aujourd’hui ds le XXIème siècle et la mondialisation ??"
    En outre le terme "résistance" ayant une connotation historique dramatique sans commune mesure avec ce que nous vivons (et vivrons) ne vaudrait il pas mieux trouver une autre appellation ? Respectons nos ainés ! Amitiés - Anne -

  • Roberto Ferrario tient le bon bout:la résistance à la tyrannie internationale-qui passe forcément par la nationale !-est un devoir citoyen de survie:on ne peut avoir goût de vivre si les politicards vous empoisonnent la vie à tout moment !Mais je suis sûr d’une chose:la force du peuple n’est pas dans les armes-qui d’ailleurs sont loin d’être dans les esprits-mais dans la volonté de refuser tout ce qui est contraire à la liberté et à la dignité des êtres:abus de pouvoirs,lois scélérates,opacités des comptes publics,banalisation de la pauvreté et des emplois cleenex mal payés et donc sans pouvoir d’achat réel,aides multiples aux riches et à leurs organisations mafieuses (retraites,armements,énergies,santé,véhicules,nourriture,médias mobiles, etc),arbitraires patronaux et policiers,banditismes de petits malfrats de rues et de routes,desinformation étatique des vrais problèmes de la Cité-notamment les dettes publiques et leurs solutions possibles sans devoir encore faire payer les modestes et les pauvres !- réferendums absents pour les problèmes réels,et déviance fasciste en refusant des référendums quand le pouvoir sait que le résultat ne va pas dans son sens:inutile de s’attarder sur le traité "simplifié" de constitution européenne sans autre perspective que de voir les libéraux l’emporter malgré le non hollandais et français à leur logique hyper mercantiliste et fort peu sociale !Voilà quelques scandales actuels donnant peu de crédibilité à leurs paroles blairo-berlusconiennes dont le but est d’endormir les peuples avec des promesses sans amour de la vie mais seulement avec l’amour du poignon,toujours du poignon ,encore plus de poignon,jusqu’à ce que la terre soit habitée par quelques centaines de milliardaires où le paysage,le ciel,la mer,les arbres sont enfin remplacés par des billets de banques !Allez ;je délire,mais ça fait du bien de ridiculiser leur logique de cinglés détruisant peu à peu notre planète en son âme !Tchao,bonsoir ! Günther Venizio.

  • Bonsoir Roberto,

    Je ne vois pas autant de dangers Démocratiques.
    Ce qui est sur, c’est que les entreprises ultralibérales empiètent sur les droits Humains et Environnementaux. Même si notre majesté présidentielle facilité ces derniers, qui réellement empêche les Citoyens de lire le Monde Diplo, de regarder ARTE, de se documenter seul, visionner des documentaires, se syndiquer (autres que les dinosaures FO-CGT-CFDT), d’échanger ou même de s’affilier à des partis autres que les institutionnels UMPS-FN-PC...

    Qui empêche tout çà ? si ce n’est les Citoyens eux-mêmes. Tout est là ! Dans la maîtrise des conscience.

    La résistance commence par son portefeuille. Ne nourrissons plus les TF1, MacDo, foot et autres produits dérivés des néo-libéraux, la première action est le boycott et redépenser vers des produits plus "sociaux".

    Si personne ne suis le Fürher, va t-il aller SEUL à Stalingrad avec son pistolet ?

    El Pueblo Unido jamas sera vencido.

    DAv

    • - DAv écrivait :
      La résistance commence par son portefeuille. Ne nourrissons plus les TF1, MacDo, foot et autres produits dérivés des néo-libéraux, la première action est le boycott et redépenser vers des produits plus "sociaux".

      Et j’ajouterais : applaudir naïvement le Tour de France sans se rendre compte que ces "pauvres coureurs si courageux" ne sont en fait là que pour attirer le chaland et lui faire ingérer un maximum de slogans publicitaires, d’impacts comme disent les spécialistes.

      MN

  • Pas d’autres choix que celui d’entrer en résistance avec tout ce que cela implique au niveau professionnel et personnel.

    • Les anarchistes sont avec vous les gars !! D’ailleurs n’êtes vous pas coco par anarchisme ? Le pire énnemi d’un peuple c’est son système. La France de Sarkozy s’apprette à déclarer la guerre à l’IRAN : voilà ma priorité ! J’ai déjà choisi mon camp ; j’attaquerai donc de l’intérieur !

      ALEXANDRE HEDAN (poète maudit)

    • Bien que je pense que le pire ennemi d’un peuple ça ne soit pas SON système, mais le système de ceux qui l’exploitent et le trompent jusqu’au trognon, je suis d’accord avec toi. Faudra se battre au coude à coude. Avec tout ce que ça impliquera de désagréable et peut-être même pire...

      Mais nos prédecesseurs ont eu à relever des défis bien plus difficiles que ça.

      Et on aura besoin de toutes les compétences.

      Un ancien du PCF, (Qui attend d’y retourner le jour ou le PCF redeviendra "révolutionnaire" - Evidemment je ne parles pas des militants de la base en disant ça, mais de sa direction actuelle).

      Toujours aussi coco... Et fier de l’être.

      G.L.

    • Lutter contre Sarko ;c’est lutter contre les fascos de l’industrie boursière qui abrutissent les masses et les médias dans des discours justifiant l’inacceptable:la précarisation du peuple et l’enrichissement des mafieux modernes utilisant les forces démocratiques à leurs fins néo-vychistes ;la guerre en Iran ;l’ADN anti immigrés cherchant un boulot en France ;la montée de la dette publique grâce aux irresponsables en place ;la volonté de ne pas faire payer aux patrons leur faible participation aux cotisation à la Sécu ;l’hypocrite pleurnicherie concernant la chereté des prix,surtout immobiliers ;les marchands de canons français,les gros bonnets du pétrole national ;les pauvres petits patrons obligés de délocaliser en Chine pour faire du profit sans ces salops d’ouvriers rouges et noirs d’Europe ;etc etc/LA LISTE EST INFINIE pour montrer les déviances aux droits de l’homme dans le pays qui les a créés !Mais tant que le peuple est conditionné pour pleurnicher sur son triste sort et ne jamais ne donner une bonne fessée à ces lamentables nouveaux aristocrates sans culture ni scrupules,et tant que le peuple accepte cela,La Boetie restera toujours actuel:la servitude volontaire arrange bien des canailles qui osent se faire passer pour des amis du peuple ! A bons entendeurs,SALUT:papy BLABLA.

  • Je vous soutiendrais, je ne veux pas que l’injustice règne.
    Courage !!! (Purotu)

  • a voir ce jour les nouveaux accords ctroyés au medef le pire est à venir.a quoi ont servi les pvés de nos grands parents.le retour à la tradition du 19 eme siecle est bien engagé.

    • entrer en resistance...depuis les huguenots, génération aprés génération il y a toujours eu quelque chose ou quelqu’un pour qui il a fallu rentrer en resitance, pas au nom de quelque chose ou de quelqu’un au nom de L’HOMME, tout simplement. Plus Monsieur Sarcozi parle plus et plus nombreux sont les sujets de resistance. Oui, je dis Monsieur, je suis polie ,il veut réformer l’école ? Qu’il réforme ses moeurs, son langage, de quel droit parle-t-il de morale ? Je suis une vielle dame, et je n’ai pas vôté pour lui,mais j’ai honte d’être représentée par un individu semblable,il salit l’image de la France, lui dira-t-il "casse toi sale conne !" Voudra-t-il reformer le dictionnaire ?
      Merci de servir d’exutoire !

  • Toujours les éternelles rengaines gauche/droite ou droite/gauche.
    Moi, j’en ai assez peu m’importe "l’étiquette" qui nous gouverne... puisque nous n’arrivons pas être suffisemment sages pour nous gouverner seuls.

    Ce que je souhaite pour TOUS les hommes et les femmes de la planète LA JUSTICE, la seule, la vrai.......

    Le droit de vivre la tête haute et de s’exprimer librement.
    Pouvoir se loger, se nourrir, s’éduquer, se soigner, vivre dans son pays, sa ville ou son village en toute quiètude. N’avoir pas à chaque jour à justifier ses pensées politiques, religieuses, son âge ou ses choix.
    Enfin, bref que nous devenions TOUS acteurs de nos vies et non plus des marionnettes.
    Nous aspirons TOUS à une vie heureuse et décente pour nous mais aussi pour les générations futures.
    Alors UNISSONS-NOUS pour faire barrage à ces politiques de la misère, de l’exclusion, de la souffrance, du déni de l’Autre, de la guerre/guérilla, des intérêts financiers monstrueux, de la pollution etc... Il faut que nous disions à cette poignée d’hommes et de femmes aussi, qui tiennent la destinée du monde entre leur "sales pattes" notre REFUS ABSOLU de cette vie qui nous est imposée depuis la nuit des temps.
    NOUS POUVONS, NOUS DEVONS arriver à être heureux malgré nos différences. Sommes-nous aux 4 coins du globe si différents ? Ce qui me blesse, ne blesse t-il pas mal à mon semblable ?
    JAMAIS se résigner et toujours lutter pour un monde meilleur et sans étiquette..... mais avec plein de couleurs celle de l’amour et du respect !!!
    Je sais qu’un jour cela sera possible car nous aurons enfin "GRANDI"
    et nous n’aurons plus peur.
    Voilà ce que m’inspire cet article mais aussi tout ce que j’ai pu lire ici, mais ailleurs aussi. J’ai des convictions, des espérances et de la bonne volonté... J’essaie de faire au mieux.
    Bon courage à tous car nous ne sommes pas au bout de notre combat
    pour la dignité !!!!