Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

FRANÇAIS, IL S’AGIT DE VOTRE SANTE

lundi 26 avril 2004 - Contacter l'auteur

Nous sommes médecins hospitaliers, professeurs de médecine, chefs de service. Par delà nos opinions diverses, nous avons décidé de nous adresser à vous. Ce qui est en jeu se situe au delà des opinions des uns et des autres : il s’agit de votre santé. Nous sommes conscients du caractère inhabituel de notre démarche, mais la situation est si grave que nous considérons de notre devoir de médecins de vous informer.

Notre métier est de soigner, et ce métier, nous l’exerçons dans des conditions de plus en plus difficiles. Nos hôpitaux, qui pratiquaient une médecine de très haut niveau, sont en train d’être disloqués. Notre système de soins, hier encore considéré comme un des meilleurs du monde, est en train d’être détruit.

Les gouvernements qui se sont succédé, de gauche ou de droite, les responsables politiques quelles que soient leurs obédiences, vous ont tous affirmé qu’ils voulaient, pour votre santé, une efficacité accrue de notre système hospitalier et une amélioration de sa performance.

Quelle est la réalité ?

Vous avez pu le constater par vous même :

- pour une demande de rendez-vous en consultation à l’hôpital, les délais s’allongent : parfois des mois

- Lorsque votre chirurgien programme une opération, votre attente est de plus en plus grande

- dans les services d’urgences, les malades attendent des heures, parfois des jours sur des brancards car on ne trouve pas de place pour les hospitaliser

- Les épidémies de grippe et de bronchiolite, pourtant parfaitement prévisibles, prennent des allures de catastrophe. Des enfants, des nourrissons, sont hospitalisés à des centaines de km de leur domicile faute de place.

- Il n’y a plus assez de médecins, d’internes, d’infirmières : débordés, épuisés, ils ne parviennent plus à consacrer à chacun de vous le temps nécessaire.

…une situation indigne d’un pays civilisé !

Une pénurie organisée

Il faut que vous sachiez qu’ont été fermés plus de 150.000 lits hospitaliers en 20 ans, 100 maternités ces six dernières années (le sixième des maternités de notre pays), des services et des hôpitaux entiers.

Vous devez savoir que le nombre de médecins en exercice diminue depuis 2002. Pourquoi ? Parce que les gouvernements successifs ont imposé une limitation insupportable du nombre d’étudiants en médecine. Le gouvernement actuel s’enorgueillit d’avoir augmenté ce nombre : en réalité, cette augmentation est tellement insuffisante que le nombre de médecins diminuera de 15.000 en 2008. Il n’y a plus assez d’anesthésistes, d’obstétriciens, de chirurgiens. Toutes les spécialités sont touchées. L’insuffisance des postes d’internes ne permet ni le fonctionnement des hôpitaux, ni la formation de ces jeunes confrères, et va entraîner une diminution encore plus grande du nombre de spécialistes.

Il n’y a pas, comme il est dit de « crise de vocation ». Le problème est que, pour 25.600 candidats aux études de médecine, la « capacité d’accueil » n’est que de 5.600 !

Les gouvernements ont fermé les écoles d’infirmières. Pour 106.791 candidats à la profession d’infirmières, la « capacité d’accueil » est de 26.346 seulement. 56.000 infirmières diplômées ont abandonné leur profession car les conditions de travail sont devenues trop pénibles et incompatibles avec leur vie familiale.

On nous demande d’économiser sur tout. Nous devons discuter pied à pied pour obtenir chaque médicament nouveau. Nous attendons des mois, parfois des années les équipements modernes et les nouvelles techniques que la science met pourtant à la disposition de la médecine.

A maintes reprises, nous nous sommes adressés aux ministres des divers gouvernements. Nous les avons avertis…toujours en vain. Au printemps 2002, nous avons alerté le gouvernement de gauche, puis au printemps 2003 le gouvernement actuel. Nous leur avons exprimé notre angoisse, l’été arrivant avec ses fermetures de lits inévitables par manque de personnel et de médecins. Nous leur avons dit : « Tout peut se produire ! » Il y a eu les 15.000 morts de cet été… Certes la canicule était imprévisible, mais l’incapacité des établissements de soins était , elle, parfaitement prévue. Nos hôpitaux mis en première ligne, comme toujours dans ces circonstances extrêmes, n’ont pu faire face que grâce à un dévouement exceptionnel de tous les personnels .

La Santé coûterait trop cher …

Tous les gouvernants nous disent que les dépenses de santé sont devenues insupportables, qu’il faut économiser. Nous ne dilapidons pas les fonds de la Sécurité sociale : nous soignons les malades. N’est-il pas normal que les dépenses de santé augmentent dans une société civilisée ? Les progrès scientifiques et médicaux permettent de traiter des malades hier incurables. L’espérance de vie augmente de 3 mois par an.

Nous nous en réjouissons. M. Mattéi, lui, le déplore : « le vieillissement de la population nous pose des problèmes majeurs, il occasionne un surcoût considérable ».

Mme G. Dufoix, ministre socialiste de la santé, l’avait déploré avant lui : « 50% des dépenses médicales sont relatives aux deux derniers mois de la vie. Est-ce juste ? Probablement oui aux yeux du médecin ou de l’homme. La réponse est moins sûre pour la société. »

Au principe intangible du respect de la vie et de l’être humain, au devoir de protection des plus vulnérables, les gouvernements substituent la doctrine du coût de la vie humaine

Economiser sur la vie humaine

Savez-vous ce qu’on demande aujourd’hui aux médecins ?

On nous demande d’élaborer des « projets médicaux » pour réorganiser les hôpitaux au motif d’en « améliorer le fonctionnement ». Le préalable est constant : « diminuer les coûts ». Les réorganisations aboutissent toujours à la diminution du nombre de lits et à la réduction du personnel et des moyens. Nous ne pouvons nous résoudre à ce que soient présentées comme des « décisions médicales », des décisions politiques et économiques qui réduisent l’accès aux soins de la population.

Vous devez savoir que nous sommes de plus en plus souvent placés dans la situation de ne plus pouvoir apporter à nos semblables les soins efficaces dont ils ont besoin. Qu’il nous est demandé de trier parmi les patients ceux qui seront soignés selon les règles de l’art et ceux qui ne le seront pas.

Vous savez certainement que le gouvernement a décidé de « réformer l’assurance maladie ». Il a nommé un Haut conseil qui a fait des propositions en vue de cette « réforme ». Voici l’une de ces propositions : « mesurer si l’utilité médicale d’un acte ou d’un produit justifie les dépenses supplémentaires qu’il entraîne ».

Cela s’appelle le « rapport coût-efficacité ». Autrement dit : serait évalué le coût de chaque progrès, celui de chaque mois de vie gagnée… On calculerait ainsi si tel ou tel soin est rentable pour la collectivité…

En fonction de ces calculs, certains soins seraient remboursés, donc réalisables, mais d’autres soins ne le seraient pas. Dès lors, ne pourraient en bénéficier que les malades assez fortunés pour se les payer…

Nous sommes médecins. Nous le disons nettement : une telle logique est opposée à la nôtre.

Les médecins doivent à chacun de leurs malades « des soins consciencieux, dévoués et conformes aux données acquises de la science » ( Art. de notre Code de déontologie)

Nous nous élevons contre la logique des « choix ». Nos hôpitaux publics ont jusqu’à présent garanti tous les soins du plus haut niveau à tous les malades, à égalité, quelles que soient leurs ressources. Ils sont souvent le seul recours pour les plus démunis. C’est là notre fierté. Mais les dernières décisions gouvernementales vont à l’encontre de cette égalité d’accès au soins, en majorant le forfait journalier à 13 Euros et en ne remboursant plus à 100 % les soins post-opératoires réalisés en dehors de l’hôpital."

Ensemble défendre l’hôpital public

Durant les années de nos études, puis celles où nous avons exercé notre métier à l’hôpital, nous avons vu les choses s’améliorer peu à peu, les progrès s’accumuler. Nous ne pouvons nous résoudre à assister à la remise en cause de tous ces efforts, à la destruction d’un système de soins aussi performant.

Or avec des moyens de plus en plus réduits, avec les restructurations qui se multiplient, les hôpitaux ferment de plus en plus nombreux. On les regroupe avec les cliniques ; des services sont supprimés au profit du privé.

Dans bien des pays, tout cela est déjà très avancé. Hier encore nous pouvions nous enorgueillir d’avoir un des meilleurs systèmes hospitaliers publics du monde. Ensemble défendons le.

Ne laissons pas détruire le système de santé de ce pays !

Depuis des années les gouvernements successifs s’attachent à réduire des dépenses de santé présentées comme « intolérables ».

La fermeture de nombreux lits, services, hôpitaux et maternités a conduit à l’engorgement des services, en particulier des services d’urgences, au détriment des soins dus aux malades, des activités de « pointe » et de la recherche.

Des restrictions d’accès aux études ont préparé une pénurie d’infirmières et de médecins qui va s’aggraver dans les années à venir. Il en résulte : épuisement, fuite des personnels et pertes de chances pour les malades.

Le déficit de la Sécurité Sociale a été artificiellement creusé par des charges nouvelles et des exemptions de cotisations pour des motifs éloignés de la solidarité face à la maladie.

Pourtant aujourd’hui les dépenses de santé de chaque Français ne sont en moyenne que la moitié environ de celle d’un citoyen US, pour une efficacité globale jugée meilleure par l’OMS.

Pourquoi détruire notre système de santé qui a fait ses preuves ? Nous ne voulons pas d’une médecine à plusieurs vitesses, où il resterait au secteur public des soins minimum et des hôpitaux retournant à leur fonction d’hospice du 19ème siècle.

Hier encore nous pouvions nous enorgueillir d’avoir un système de santé parmi les meilleurs du monde. Ensemble défendons le.

241 Premiers signataires :

Dr Christine ABRAHAM Hémato-Oncologie CH de Versailles (Le Chesnay) ; Dr Alexandra AFENJA Neuropédiatrie Trousseau (Paris) ; Pr Denis AGOSTINI, Service de Médecine Nucléaire CHU Côte de Nacre ( Caen) ; Pr Michel ALCALAY, chef du service de Rhumatologie, CHU de Poitiers ; Dr Martine ALEMENNI Gérontologie P.Brousse (Villejuif) ; Pr Joseph ALLAL Cardiologie CHU (Poitiers) ; Pr Jean-Jacques ALTMAN, Service de Nutrition HEGP, (Paris ) ; Dr Jean-Jacques ARZALIER Responsable du SAMU 83 CH (Toulon) ; Dr Ziad ASSAF Réanimation et pédiatrie néonatale Institut de Puériculture (Paris) ; Pr Jean-Raymond ATTALI, chef du Service d’Endocrinologie J.Verdier (Bondy) ; Dr Henri-Jean AUBIN, Médecine Interne E. Roux (Limeil-Brevannes) ;Pr Maurice AUDRAN, Service de Rhumatologie (CHU Caen) ; Pr Marie-Claude AUMONT chef du Service de Cardiologie Bichat- Claude-Bernard (Paris) ; Dr Patrick AVARGUEZ Equipe mobile de soins intensifs CH (Niort) ; Pr Hervé AVET-LOISEAU chef de service Laboratoire d’Hématologie CHU (Nantes) ; Dr Azzedine AYACHI Responsable du Smur pédiatrique (Montreuil) ; Pr André BARRETchef du service de Chirurgie Générale et Vasculaire CHU Purpan (Toulouse) ; Pr Sylvie BASTUJI-GARIN, Santé Publique H.Mondor (Créteil) ; Pr Eugène BAUDET Chirurgie Cardiaque Pédiatrique Université de Bordeaux II ; Dr Danielle BAUDOIN Hémovigilance St Antoine (Paris) ; Dr Françoise BAVOUX Pharmacovigilance St Vincent de Paul (Paris) ; Pr Philippe BEAUFILS chef du service de Cardiologie Lariboisière (Paris) ; Dr Jean -François BEC service des Urgences Hôpital Lucien Hussel (Vienne) ; Dr Annette BELIN Cardiologie-Soins intensifs CH (Trouville) ; Dr Françoise BELLOIR- FURET Ophtalmologue (Nantes) ; Pr Gabriel BELLON Chef du Service de Pédiatrie Pneumologie Allergologie Mucoviscidose Hôpital Debrousse CHU (Lyon) ; Dr Sylvia BELLUCCI Hématologie biologique Lariboisière (Paris) ; Pr Francis BERENBAUM, Service de Rhumatologie, Saint-Antoine, ( Paris) ; Pr Jean-François BERGMANN, Médecine Interne Lariboisière (Paris) ; Dr Michel BERTHIER CHU (Poitiers) ; Dr Pierre BETREMIEUX Réanimation Néonatale et Pédiatrique CHU (Rennes) ; Pr Francois BOUE, Médecine Interne A.Beclère (Clamart) ; Dr Alec BIZIEN Professeur au Collège de médecine des hôpitaux de Paris chef du service de médecine interne gériatrique Hôpital Georges Clemenceau Champcueil ; Pr Marie-Germaine BOUSSER chef du Service de Neurologie Lariboisière (Paris) ; Dr Dominique BREMOND GIGNAC Ophtalmologie Robert Debré (Paris) ; Pr Stephane BRETAGNE chef du Laboratoire de Parasitologie-Mycologie H.Mondor (Creteil) ; Dr Christophe BRETELLE chef du service de Cardiologie CHG (Bastia) ; Dr Lydie BURGLEN Génétique pédiatrique Trousseau (Paris) ; Dr Lionel CAMILLERI CHU (Clermont Ferrand) ; Dr Carole CARLUS Pédiatrie (Hôpital de Sèvres) ; Pr Nicole CASADEVALL chef du Service d’ Hématologie biologique Hôtel-Dieu (Paris) ; Dr Daniel CAU chef du service de Pédiatrie CH (Chalon-sur-Saône) ; Pr Eric CAUMES, Maladies Infectieuses Pitié-Salpêtrière (Paris) ; ; Dr Jean-Louis CHABERNAUD Responsable du Smur pédiatrique A.Béclère (Clamart) ; Dr Hugues CHABRIAT Neurologie Lariboisière (Paris) ; Dr Michel CHENAUD chef du service de Pédiatrie CH (Tourcoing) ; Pr Bertrand CHEVALLIER chef du service de Pédiatrie A.Paré (Boulogne) ; Pr Christian CHIDIAC chef du Service des Maladies Infectieuses et Tropicales La Croix-Rousse (Lyon ) ; Pr Thierry CHINET, Chef du Service de Pneumologie A. Paré (Boulogne) ; Pr Olivier CHOSIDOW Dermatologie Pité-Salpêtrière (Paris) ; Pr Jacques CLEMENTY chef de service de Cardiologie CHU (Bordeaux ) ; Dr Jerôme CLOUZEAU Pédiatrie CHU (Poitiers) ; Dr Denis CONSTANTINI Gastro-entérologie C.H (Corbeil) ; Dr Gilles CONVERT Cardiologie CH (Roannes) ; Dr Marie-Thérèse COUCHARD Biologiste Unité Fonctionnelle de Biologie Délocalisée C .H Sainte Anne (Paris) ; Pr Marie-Thérèse COUSIN ancien chef du Service d’Anesthésie Réanimation Broussais (Paris) ; Pr Patrice COUZIGOU, Hépato-Gastroentérologie (Bordeaux) ; Dr Pierre CROVA Urgences Smur CH Pierre Oudot (Bourgoin) ; Dr Françoise DARCEL Neurologie Groupe hospitalier sud (St Pierre Réunion) ; Dr Alain DAUMONT chef du service de Médecine Interne -Rhumatologie Hôpital Lucien Hussel (Vienne) ; Dr Michèle DAUMONT chef du service de Médecine Interne -Endocrinologie Hôpital Lucien Hussel (Vienne) ; Pr Jean-Marc DAVY chef de service de Cardiologie CHU (Montpellier) ; Dr Pierre DEBAT chef du service de médecine interne CH (Bourg en Bresse) ; Dr Pierre DEBAT Responsable de l’Hémovigilance P.Brousse (Villejuif) ;Dr Dominique DEBRAY Pédiatrie -Hépatologie Bicêtre (Le Kremlin Bicêtre) ; Pr Michel DEHAN chef du Service de réanimation néonatale, A. Béclère (Clamart) ; Dr Ghislaine DEKLUNDER chef du service des Explorations fonctionnelles cardiologiques Hôpital Cardiologique CHU (Lille) ; Dr Marc DELAY Cardiologie CHU Rangueil (Toulouse) ; Dr Gerard DELEPINE Chirurgie orthopédique.H.Mondor (Creteil) ; Dr Nicole DELEPINE. -Oncologie Pédiatrique Avicenne (Bobigny) ; ; Dr Jacques DEMEULENAERE Psychiatre chef de secteur CH (Vienne) ; Dr Sylvie DEPLUS Responsable de la Consultation d’Ophtalmologie St Louis (Paris) ; Pr J..M . DERLON, CHU( Caen) ; Pr Vincent DESCAMPS chef du service de Dermatologie Bichat- Claude-Bernard (Paris) ; Pr Denis DEVICTOR, chef du service de Réanimation Pédiatrique Bicêtre (Le Kremlin Bicêtre) ; Dr Jacques DEWILDE Cardiologie CHIC Cornouailles (Quimper) ; Pr Jean-Charles DEYBACH Biochimie Necker (Paris) ; Pr Jean-Paul DOMMERGUES chef du Service de Pédiatrie Bicêtre (Le Kremlin Bicêtre) ; Pr Hervé DOUARD Cardiologie CHU (Bordeaux) ; Pr Luc DOUAY,chef du Laboratoire d’Hématologie-Immunologie Trousseau (Paris) ; Dr Francois DOUCHAIN, chef du Service de Pédiatrie ( Arras ) ; Dr Diane DOUMMAR Pédiatrie A. Trousseau (Paris) Dr Françoise DRISS Hématologie Bicêtre (Le Kremlin Bicêtre) ; ) ; Dr Sandrine DURAND SMUR pédiatrique, A.Béclère (Clamart) ; Dr Dominique ELIAS Chirurgien oncologue Institut Gustave Roussy (Villejuif) ; Dr Muriel ELIASZEWICZ Immunologie clinique HEGP (Paris) ; Dr Marc ESPIE, Cancérologie St Louis (Paris) ; Dr Jean-Patrick FEIT chef du Service de Pédiatrie (Aubenas) ; Dr Frank FEUILHADE Cancérologie H.Mondor (Creteil) ; Pr Geneviève FILLOLA CHU (Toulouse) ; Dr Jean FRIEDEL responsable de l’Unité de Dermatologie CH W. Morey (Chalon-sur-Saône) ; Dr Françoise FRIEMEL Physiologie H.Mondor (Creteil) ; Dr Karim GACEM Cardiologie C.H (Cholet) ; Dr Jean-Luc GAILLARD Anesthésie -Réanimation Jean Verdier (Bondy) ; Pr Françoise GALATEAU-SALLE Laboratoire d’Anatomie-Pathologique CHU (Caen) ; Dr Christine GARRIGOU-CANEVET Psychiatrie CHS (Montbert) ; Pr Alain GAUDRIC chef du Service d’Ophtalmologie Lariboisière (Paris) ; Dr Annie GAUVAIN-PIQUARD Psychiatre (Orsay), Dr Antoinette GELOT Unité de Neuro-pathologie Trousseau (Paris) ; Dr Jean-Louis GERMAIN Anesthésie -Réanimation Jean Verdier (Bondy) ;Dr Catherine GICQUEL, SMUR pédiatrique, A. Béclère (Clamart) ; Pr Eliane GLUCKMANN chef du Service des Greffes de Moelle Osseuse St Louis (Paris) ; Pr Jean-Claude GLUCKMANN chef du Service d’Immunologie et Hématologie Biologiques St Antoine (Paris) ; Dr Karine GOGUET CH (Cholet) ; Pr Michel GOOSSENS chef du Service de Biochimie et Génétique H. Mondor (Créteil) ; Pr Michel GOUDEMAND Chef du Service de Psychiatrie CHRU (Lille) ; Pr Jean-Didier GRANGE chef du service d’ Hépato-gastroentérologie Tenon (Paris) ; Dr Michèle GRANIER chef du service de Néonatalogie CH (Evry) ; Pr François GUERIN ancien chef du Service de Cardiologie Cochin (Paris) Président fondateur du CNDH ; Dr Marie-Pierre GUIHO-BAILLY Psychiatre CH (Cholet) ; Dr Jean-Claude GUILLAUME chef du service de Dermatologie Hôpital Pasteur (Colmar) ; Dr Dominique GUILLET Psychiatre CH (Cholet) ; Dr Isabelle GUILLOT Immunologie- Allergologie CHU Pierre Bénite (Lyon) ; Pr Jamil HAMZA chef du Service d’Anesthésie-Réanimation St Vincent de Paul (Paris) ;Dr Béatrice HARVEY pédiatre Maternité-Gynécologie CH (St Cloud) ; Dr Pierre HAUSFATER Médecine Interne Pité-Salpêtrière (Paris) ; Dr Pierre HAYAT Chef de service de pédiatrie CH (Beaumont sur Oise) ; Dr André HERAUDEAU Cardiologie CHIC (Castres-Mazamet) ; Dr Philippe HERICORD Service des Urgences St Antoine (Paris) ; Pr Daniel HERPIN Cardiologie CHU (Poitiers) ; Dr Catherine HUON responsable de l’Unité de Réanimation Infantile Médicale, St Vincent de Paul (Paris) ; Pr Jean-Marie HURAUX Ancien chef du service de Virologie Pitié-Salpêtrière (Paris) ; Dr Christian JOUVENCON Maternité CH (Aubenas) ; Dr Chantal KALIFA Département de Pédiatrie Institut Gustave Roussy (Villejuif) ; Dr Christian LAGIER Hôpital Lucien Hussel (Vienne) ; Dr Marc LAGIER Responsable de l’Unité de Soins de Suite (CH de Chinon) ; Dr Jeanne LANGUEPIN Département de Pédiatrie médicale CHU Dupuytren (Limoges) ; Pr Jean-Marie LAUNAY chef du service de Biochimie Lariboisière (Paris) ; Dr Jean LAVAUD Responsable du SMUR pédiatrique Necker- Enfants-Malades (Paris) ; Pr Bernard LEBEAU chef du service de Pneumologie St Antoine (Paris) ; Dr Céleste LEBBE Service de Dermatologie Saint-Louis (Paris ) ; Dr Marc LE BIDEAU Pédiatrie CH (St Nazaire) ; Dr Jacques LEIBOWITCH Hématologie -Immunologie R.Poincaré (Garches) ; Pr Pierre LECOMTE Endocrinologie -Diabétologie CHU (Tours) ; Dr Benoit LEGAULT Cardiologie CHU (Clermont-Ferrand) ; Dr Juliane LEGER Pédiatrie -Endocrinologie Robert Debré (Paris) ; Pr Claude LEJEUNE chef du Service de Néonatalogie Louis Mourier (Colombes) ; Dr Marie-Paule LEMONNIER Cancérologie -Hématologie Avicenne (Bobigny) ; Pr Pierre LEQUIEN, chef du Service de médecine Néonatale, Jeanne de Flandre (Lille) ; Dr Gérard LEROY Cardiologie ( St Germain en Laye) ; Pr Philippe LESAVRE, Service de Néphrologie Necker (Paris) ; Dr Chantal LESOUPLE (Gueret) ; Dr Geneviève LEY Gastroentérologue,Hopital Robert Ballanger,(Aulnay-sous-bois) ; Dr Dominique LEYRONNAS, SMUR Pédiatrique A. Béclère (Clamart) ; Dr Noelle LODE Responsable du SMUR pédiatrique Robert Debré (Paris) ; Dr Pierre LORIOT Psychiatre CHS Sevrey /CHG W. Morey (Chalon sur Saone) ; Dr François LORIMY Psychiatre (Paris) ; Pr Alain LORTAT-JACOB chef du service de Chirurgie Orthopédique Ambroise Paré (Boulogne) ; Pr Olivier LORTHOLARY Maladies Infectieuses, Necker (Paris) ; Pr Jean Pierre LOTZ, Cancérologie Tenon (Paris) ; Dr Gérard LUCAS Médecine du travail et Centre d’Orthogénie (Nantes) ; Dr Jean-Paul MABIRE Cardiologie CH (Trouville sur Mer) ; Dr Fréderic MAITRE chef du service d’Anatomie-Pathologique CHR (Orléans) ; Dr Christian MARCELLI, Rhumatologie CHU (Caen) ; Dr Philippe MASSON chef du service de Néonatalogie CHG (Avignon) ; Dr Dominique MATHEZ Hématologie-Immunologie R.Poincaré (Garches) ; Dr Claire MATHIOT Hématologie Biologique Institut Curie (Paris) ; Pr Pierre MAURAN Physiologie CHU (Reims) ; Dr Michèle MAYER Neuro-Pédiatrie St Vincent de Paul (Paris) ; Pr Paul MENU Chirurgie cardio-thoracique CHU (Poitiers) ; Dr Bruno MESNARD (CH de Tourcoing ) ; Pr Bernard MESSING, Nutrition Lariboisière (Paris) ; Pr Guy MEYER,Service de Pneumologie HEGP (Paris) ; Dr Chantal MILLER chef du service d’anesthésie réanimation CHG (Auxerre) ; Dr Bernard MONTINET chef de service d’ORL CH (Metz) ; Dr Marie-Laure MOUTARD Neuro-Pédiatrie St Vincent de Paul (Paris) ; Dr Abderrachid MORSLY Anesthésie-Réanimation, R. Poincaré (Garches) ; Pr Patrice MORVILLE Chef du service de Pédiatrie CHU (Reims) ; Dr Pierre MURRY Psychiatre chef de service au CHS (St Egrève 38) ; Pr Jean-François NICOLAS chef du Service d’Immunologie Clinique et Allergologique (CH Lyon Sud) ; Dr Michel NONENT Radiologie CHU (Brest) ; Dr Isabelle NORMAND Endocrinologie-Diabétologie Hôpital Lucien Hussel (Vienne) ; Dr Marie OLIVIER-MARTIN Ancien chef de service de Pédiatrie et Réanimation Néonatale CHI (Poissy St Germain en Laye) ; Dr François PARAIRE Anatomie Pathologique -Médecine Légale R.Poincaré (Garches) ; Dr Nathalie PAREZ Urgences Pédiatriques, Trousseau (Paris) ; Dr Eric PARIS Pédiatrie CH (Laval) ; Dr Jean-Michel PEDESPAN Pédiatrie Hôpital Pellegrin CHU (Bordeaux) ; Pr Hervé PELLOUX chef du service de Parasitologie Mycologie CHU (Grenoble) ; Dr Michel PERET Chirurgien C.H (Cholet) ;Dr Didier PEREZ Unité Pédiatrique de soins intensifs CHU (Tours) ; Dr Jean-Yves PERRAUDIN Cardiologie CH (Cholet) ; Dr Frank PIRIOU Oncologie Médicale CHD (La Roche sur Yon) ; Pr Christophe. PISON chef du Département de Médecine Aiguë Spécialisée CHU Grenoble Directeur INSERM E0221 Laboratoire de Bioénergétique Fondamentale et Appliquée (Grenoble) ; Dr Perrine PLOUIN Radiologie Pédiatrique, Necker Enfants-Malades (Paris) ; Pr Stanislas POL, Hépato-gastro-entérologie Necker ( Paris) ; Dr Pierre POLES Urgences CHR (Annecy) ; Pr Thierry POYNARD, Hépato-gastro-entérologie Pitié Salpêtrière (Paris) ; Dr Alessandra PRINCIPE Urgences CH (St Brieuc) ; Dr Christophe PRUDHOMME SAMU 93 Avicenne (Bobigny) ; Pr Jacques PUEL Cardiologie CHU Rangueil (Toulouse) ; Dr Philippe QUENTIN Smur pédiatrique 92 A.Béclère (Clamart) ; Dr Hasinirina RAZAFIMAHEFA réanimation néonatale, A. Béclère(Clamart) ; Pr Jacques REGNARD Explorations fonctionnelles - CHU ( Besançon) ; Dr Catherine RENAUD Pédiatrie Hôpital St Camille (Bry-sur-Marne) ; Dr Isabelle REYNAUD Gynécologie -Obstétrique CHU (Dijon) ; Pr Michel REYNAUD chef du service Psychiatrie Paul Brousse (Villejuif) Dr Jean RIGAUD Cardiologie CH (Le Mans) ; Dr Pierre RIVIERE Psychiatre (Paris) ; Karen RODET (Lyon Inserm), Dr Diana RODRIGUEZ Neuro-Pédiatrie St Vincent de Paul (Paris) ; Dr Miguel ROJAS Cardiologie CH (Neuilly sur Seine) ; Dr Jean-Claude ROPERT chef du service de Périatrie-néonatalogie (Neuilly) ; Dr ROQUE AFONSO Ana -Maria Microbiologie P. Brousse (Villejuif) ; Pr Jean-Claude ROUJEAU Dermatologie, H. Mondor (Créteil) ; Pr Elisabeth ROUVEIX chef du Service de Médecine Interne A. Paré (Boulogne) ; Dr Daniel ROYER CH (Auxerre) ; Aurore ROZIERES Chercheur ( Lyon Inserm), Dr Robert RUBINSZTAJN Pédiatrie R. Poincaré (Garches) ; Dr Eric RUDANT Pharmacologie P. Brousse (Villejuif) ; Pr Jeffrey Z. SALAMA, Chef du Service de Neurologie Avicenne (Bobigny) ; Dr Bruno SASSOLAS chef du service de Dermatologie CHU (Brest) ; Dr Sylvie SAUVION Pédiatrie, Jean Verdier (Bondy) ; Dr Albert SCHNEBELEN chef du Service de Pédiatrie CH St Catherine (Saverne) ; Pr Didier SMADJA, Neurologie (Fort-de-France) ;Pr Alain SOBEL Immunologie Clinique H. Mondor (Créteil) ; Dr Philippe TALON chef du service de Pédiatrie CH (Montfermeil) ; Dr François TARRAGANO Cardiologue (Paris) ; Dr Fredérick TEISSIERE service des Urgences Louis Mourier (Colombes) ; Dr Hervé TESTARD chef du service de Pédiatrie-Néonatalogie CH (Annemasse-Bonneville) ; Dr Dominique THIBAUD Pédiatrie CH Marc Jacquet (Melun) ; Dr Jean-Yves THISSE Cardiologie Bel-Air (Thionville) ; Pr Luc THOMAS chef du Service de Dermatologie (Lyon) ; Pr Michel THOMAS chef du Service de Médecine Interne Jean Verdier (Bondy) ; Pr Bernard TOMENO chef du service de Chirurgie Orthopédique Cochin (Paris) ; Pr Jean-Marc TOURANI Oncologie Médicale CHU (Poitiers) ; Dr Marcel TOUSSAINT chef du service de Cardiologie CH (Longjumeau) ; Dr Christophe TRIVALLE Gérontologie Paul Brousse (Villejuif) ; Dr Alain TURBIDE ancien chef de service d’Anesthésie Réanimation CH (Cholet) ; Pr Dominique-Charles VALLA, Fédération Médico-chirurgicale d’Hépato-gastro-entérologie Beaujon (Clichy) ; Dr Cyril VENET Anesthésie-Réanimation Clinique Mutualiste ( Grenoble) ; Dr Marie-Florence VERGER chef du Service de Médecine interne et Dialyse CH René Dubos (Pontoise) ; Dr Michel VIDAUD Service de Biochimie Beaujon (Clichy) ; Laboratoire de Génétique Moléculaire UPRES EA3618 Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques Université René Descartes Paris 5. Dr Patrice VIENOT CHG (Lons le Saunier) ; Dr Robert VULTAGGIO-LUCAS ( CH de Chinon) ; Dr Estela WALLS Médecine Néonatalogie Port-Royal (Paris) ; Dr Aude WALLET Pédiatrie Rothschild (Paris) ; Pr Pierre WARNET chef du Service de Médecine Interne Lariboisière (Paris) ; Dr Patrick WERNER Responsable du Service des Urgences Beaujon (Clichy) Président du CNDH ; Dr Pierre WOLKENSTEIN, Dermatologie H. Mondor (Créteil) ; Pr Elie Serge ZAFRANI, chef du Département de Pathologie H. Mondor (Créteil). Dr A. ZELINSKY Pédiatrie CH (Niort) ;

Je soutiens cet Appel

NOM …………………………………………………….

Prénom…………………………………………………...

Adresse…………………………………

E. Mail………………..

Profession………………………………………………..

Je soutiens financièrement * :

Euros

* à l’Ordre du CNDH

Toute correspondance : Dr François PARAIRE. Laboratoire d’anatomie pathologique.

Hôpital R. Poincaré . 92 380 Garches Tel 01 47 10 76 88

E. mail : francois.paraire@rpc.ap-hop-paris.fr

* Nous souhaiterions dés que nous en aurons les moyens financiers acheter une page de publicité dans un journal pour faire paraître cet appel .

Mots clés : Hôpital /
Derniers articles sur Bellaciao :