Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Gad,les méthodes d’Intermarché !

lundi 20 octobre 2014 , par Céju - Contacter l'auteur - 18 coms

Comme à l’abattoir, 2 rangs, ceux qui restent et ceux qui sont virés, zéro entretien explicatif, pas de critère apparent, des vigiles, ton froid, sec, autoritaire, typique des méthodes de la grande distribution, en somme, du bétail... et peu de réactions !!!
Où sont passés les PCF, PS, NPA et autres défenseurs des travailleurs ? A la vue de ce reportage dans le journal de France 2 hier soir, j’ai décidé de ne plus m’approvisionner chez ces enfoirés d’Intermarché pourtant à 200 m de chez moi.
Boycott Intermarché !!!

Mots clés : Emploi-chômage /

Messages

  • Où sont passés les PCF,PS,NPA et autres défenseurs des travailleurs

    faudrait peut être te renseigner ailleurs qu’au journal de F2 du dimanche soir... et il est 8h22... attends que les bureaux ouvrent ce lundi matin...

    pfff

  • Vidéo du JT de F2 hier :

    Entrée à 18 ans dans les abattoirs Gad à Josselin (Morbihan), Géraldine Maillard compte 21 ans d’ancienneté dans l’entreprise. Vendredi 17 octobre, on lui a remis sa lettre de licenciement, dans des conditions qui l’ont marquée.

    Convoquée comme les 755 employés de la société, elle a été orientée dans une des deux queues au bout desquelles les salariés apprenaient s’ils conservaient leur place ou non.
    " Il y avait deux files, une à droite, une à gauche, une barrière… Ca fait un peu comme du bétail qui rentre", se souvient-elle. Un tiers des salariés ont été licenciés.

    Sentiment d’abandon général

    Pour cette jeune femme enceinte de six mois, c’est une véritable injustice. "J’ai beaucoup de colère. J’arrive plus à pleurer. J’ai pleuré vendredi, hier toute la journée, aujourd’hui je ne peux plus pleurer", assène-t-elle.

    Cette réaction fait écho au sentiment d’abandon général. Mais il faut tourner la page et Géraldine Maillard espère rebondir, après la naissance de ses jumelles, grâce à une formation.

    voir le reportage :

    http://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/20-heures/video-beaucoup-de-colere-le-temoignage-dune-licenciee-des-abattoirs-gad_723817.html

  • Article NPA29 :

    abattoir gad josselin (morbihan), on achève bien … les salariéEs (npa)

    « On nous fait passer entre les barrières métalliques comme des moutons à la bergerie. A l’intérieur de la salle, on donne notre nom. Des personnes rem- plissent un registre et nous disent si nous sommes repris ou non en nous donnant une lettre » explique un ouvrier.

    Les heureux élus auront droit à une lettre et un badge pour reprendre le boulot lundi.

    Le tiers de l’usine, soit 225 ouvrières et ouvriers, seront elles et eux « remerciéEs » avec une lettre les incitant à un hypothétique reclassement.

    Tout cela s’est passé pendant 4 heures vendredi 17/10 dans le centre culturel de Josselin, loué par Gad, car le repreneur Intermarché ne voulait surtout pas d’un rassemblement sur le site de l’usine.

    Après avoir manipulé, les employéEs de l’abattoir Gad Jousselin en les dressant contre leurs collègues en lutte de Lampaul Guimiliau ( Finistère) pendant l’au- tomne 2013, la CECAB poussant son infamie en considérant « ses » employéEs comme des pions ou pire des pièces qu’on jette au rebut, s’abritant derrière l’éventuel reclassement alors même qu’à peine 15% des licenciéEs de ces 2 dernières années (cela se compte par milliers) ont retrouvé un CDI… Il faut entendre cette syndicaliste qui dit à propos du conflit de l’automne dernier : « Ils proposaient aux gens de chez Doux, des postes chez Gad alors que le dépôt de bilan se profilait. C’est du grand n’importe quoi »

    Ultime Question : A quoi auront servi les milliards d’Euros du plan d’avenir pour la Bretagne (peut-être à rémunérer grassement les cabinets et autres consultants « spécialistes du reclassement ou autres « vautours » et le « dialogue » social » tant vanté par les pouvoirs publics et les syndicats ouvriers comme la CFDT et la CGT…On voit le résultat !!!

    Alors même que seul les luttes et la convergence qui s’étaient manifestées durant le grand mouvement de l’automne 2013 en Bretagne pouvaient inverser le rapport de force et bloquer ces licenciements et le désastre humain qui s’en est suivi. Gérard M.

    http://npa29.unblog.fr/2014/10/20/abattoir-gad-josselin-morbihan-on-acheve-bien-les-salariees-npa/

    • La crise de l’agro-alimentaire fait tous les jours des victimes ouvrières et les syndicats ne savent plus comment empêcher ce désastre des fermetures d’usines et des licenciements massifs . La fin programmée de l’industrie française par le capitalisme et ses valets UMP-PS est tragique pour le pays et ses salariés de toutes professions .
      Il va donc falloir réagir sans tarder avant qu’il ne soit trop tard . Les supermarchés commencent à voir leur clientèle fondre d’où la fin de l’expansion salariale dans ces entités qui ont flingué le petit commerce . Ce secteur commence à supprimer des emplois par centaines car la crise du pouvoir d’achat des masses perdure et se renforce avec la politique d’austérité de la bourgeoisie menée au pas de course par le gouvernement PS soutenue par l’UMP . La révolte gronde , il va bien falloir qu’elle explose un jour ou l’autre .

      En tous cas la solidarité entre les travailleurs doit se renforcer chaque jour pour être efficace dans cette lutte de classe impitoyable que nous mène cette bourgeoisie en pleine crise économique de son système capitaliste .

      Bernard SARTON ,section d’Aubagne

    • Une réponse au titre, un peu facile de tirer sur le repreneur ! Car c’est bien LA CECAB coopérative Bretonne qui a flingué ses salariés, la SVA étant solicitée par le gouvernement pour reprendre le site de josselin.

      LA CECAB la même qui il y a un an manipulait les salariés de Josselin contre ceux de Lampaul allant jusqu’à les faire se battre devant les caméras de TV.

      LA CECAB, comme beaucoup de coop, a vécue sous les perfusions de la PAC Européenne, qui se souvient de UNICOPA qui lors de la fermeture à Pontivy de l’abattoir DANDY en 2007, garantissait 5 années de travail, aux salariés des ateliers de découpe.

      Peine perdue, un an plus tard la direction informait les salariés durant leur pause, que l’usine fermait.

      Qui se souvient des salariés de DOUX à Locminé, qui ont vécu la même méthode, on ferme, et là en 2008 les élus de droite du coin boycottaient la manif des salariés parce que Mr Besancenot venait y participer.

      Qui ne sait pas la situation des salariés de Gastronome à LUCHE filiale de TERRENA, autre coop, en pleine effervescence, qui annonce la fermeture de l’usine.

      DOUX, GAD, MARINE HARVEST, TILLY SABCO...

      Voilà la situation, alors où son parti les milliards de la PAC, du Pacte d’avenir, ou du CICE ?

      Vous pouvez cracher sur les syndicalistes, c’est à la mode, comme on crache sur les homosexuels, les chômeurs, les femmes enceintes, les handicapés, les juifs, les musulmans, ....

      Au final vous ne ferez que sublimer la logique du capitalisme diviser pour régner, et s’enrichir sans se crever ! Maintenant il y a d’autres logiques à développer, une qui manque beaucoup celle de la bataille des idées sur qu’elle alimentation voulons nous ? Faut-il accepter de bouffer n’importe quoi à pas cher, tous les jours quitte à avoir une mauvaise surprise un jour pas comme les autres ?

    • Bien évidemment, tout le monde est méchant, tout le monde n’attend qu’une chose c’est de fermer toutes les usines de France, tout le monde cherche à casser de l’employer, tous les patrons sont méchants et tous les syndicats sont gentils !
      ça me fait beaucoup rire comme commentaire "Il va falloir réagir", "valets UMP-PS", ... je ne vois pas bien où sont les propositions. Y en a t il d’autres ? Ou seul le sentiment d’appartenance à un "peuple de gauche" et aux "gentils maltraités par le patronat vous suffit, vous permettant de vous complaire dans la complainte plutot que de dire que les problèmes des entreprises françaises est aussi le votre et que, plutot que de rester dans votre repli identitaire, vous feriez mieux de relever vos manches et de travailler au redressement de la France. Commencez par cela à acheter Français, arrêtez de vous mettre en gève car la peinture des toilettes est jaune et que vous préférez le bleu (oui ça existe !), ayez enfin le sens et la volonté du compromis et arrêtez de vouloir vivre sur le passé !
      Lors de la révolution industrielle, des miliers d’emplois ont été perdus, oui et alors ? des millions se sont créés sur d’autres métiers, nouveaux. Nous en sommes au même point. Mais pour créer de nouveaux emplois, pour créer de nouvelles industries, etc. de qui avez vous besoin ? des patrons, des investisseurs et des capitaux de manière général, non ? Mais croyez vous réellement que les investisseurs viendront investir dans un pays où on n’aime pas les actionnaires ? non ! croyez vous que les nouveaux créateurs de richesses viendront s’installer dans un pays où on n’aime pas les personnes qui réussissent et gagnent de l’argent ? non ! croyez vous que les capitaux tombent du ciel par magie ? et non, ce n’est pas à l’état de faire cela, mais à chacun d’entre nous, à chacun d’entre vous. La crise que nous vivons en France est le résultat de syndicats obsolète, dépassés par leur propre bétises, aveugles, enfermés dans leurs bureaux, complètement déconnecté des travailleurs et des employeurs. Car nous avons un beau pays, nous avons un pays d’hommes et de femmes qualifiées ou qui peuvent le devenir, nous avons un pays dont la productivité est haute, nous avons un pays avec un grand marché intérieur. Alors, demandez vous pourquoi les entreprises ferment, pourquoi les nouvelles technologies n’arrivent pas ? pourquoi les investisseurs français et étrangers n’investissent pas en France ? Posez vous toutes ces questions au lieu de répéter inlassablement la réthorique de l’extrême droite, bêtifiante, haineuse et mensongère ! ou de l’extrème gauche, avillissante, inégalitaire et tout aussi mensongère. Sortez de vos ornières ! arrétez de voir le monde blanc et noir, apprenez à penser par vous même et à trouver des solutions sur le long terme à VOTRE échelle.
      Ca vous changera la vie, ça changera la vie de vos proches, ça changera la France !

    • bon, ca va, on a compris, retourne sur le site du figaro et lache nous ^^

    • "" croyez vous que les nouveaux créateurs de richesses viendront s’installer dans un pays où on n’aime pas les personnes qui réussissent et gagnent de l’argent ?""

      Toujours cet incroyable argument qui fait que les actionnaires créent des richesses,et pas les salariés.
      Et si les salariés en tant que collectif ,que classe s’appropriaient leur propre production et investissaient sans goinfrer des actionnaires inutiles,vous n’y avez pas pensé ?
      et pourquoi les détenteurs de capitaux devraient décider seuls de ce qu’il faut investir et ou et comment et avec quel droit social ?
      De quel droit ?

      85 humains possédent plus que 3,5 milliards d’autres humains,c ’est juste parcequ’ils sont plus créateurs de richesses ? et les 3, 5 milliards ne créent rien ?
      idéologie millénaire mais totalement fausse.
      comment peut on être si soumis ,si bassement dévalué et le revendiquer avec les arguments de ceux qui vous exploitent et vous rabaissent ?

  • Oui c’est vrai il aurait mieux valu que tous les salariés perdent leur emploi !!!

    • Oui c’est vrai il aurait mieux valu que tous les salariés perdent leur emploi !!!

      NON ,mais j’espère, "n’ayant pas suivi gad", que les salaries licenciesl’ont été
      avec une enveloppe " suffisante" pour voir venir.
      Mais je suis choqué que les salariés reconduits n’aient pas fait au moins un baroud d’honneur par une greve le jour de leur reprise en solidarité avec ceux qui ont étaient virés de façon odieuses.
      Cela n’aurait rien changer mais !!!

    • Faire une grêve parcequ’ils ont retrouvé un emploi ? mais on va ou là !

      et en plus vous dites que ça n’aurait rien changé !
      Ridicule ! mais c’est très français !!

      à quoi sert la grève ? à faire pression dans une négociation qui a un intéret réel et sérieux dans la vie de l’entreprise et des salariés, lorsque toute négociation est impossible, encore faut-il d’ailleur que pour qu’il y ait négociation il y ait culture du compromis...

  • Pour info ce n’est pas INTERMARCHE qui a choisi les peronnes à licencier et non plus INTERMARCHE qui a procédé à l’annone des départs, c’est le mandataire du tibunal de commerce......

  • RI-DI-CU-LE réaction.

    Que faire d’autre selon vous ?

    Réfléchissons aux possibilités :
    1. Intermarché ne reprend pas GAD (puisqu’ils sont méchants selon vous, ne l’oublions pas) : tout le monde est licencié, vous avez tout gagné, bravo Céju !

    2. Mettre 3-4-5-6-7-8 rangs, puisqu’apparemment il s’agit d’un problème. Est-ce que les salariés licenciés ne l’auraient pas été ? rien de changé au final.

    3. Pas de vigiles : En cas d’échauffourée, qui serait intervenu ? les syndicats ? bien sur que non, ils auraient été dans un coin à rigoler, à prendre des photos commes les racailles lors de batailles général, ou de rammener du monde. Et oui, c’est leur formation de syndicaliste, génial non ? et qui aurait été accusé de ne pas avoir fait ce qu’il fallait ? le méchant patron. et au final, rien ne change, les salariés auraient été licenciés, et en plus il y aurait eu des blessés.

    4. ton froid, sec et auoritaire. C’est sur, ils auraient du mettre la musique à fond remettre les lettres de licenciement avec des grands sourires, etc. !! n’oubliez pas que celles et ceux qui ont remis les courriers sont tout aussi touchés. Vous pensez que ça a été une bonne journée que de licencier autant de monde ? pensez vous qu’ils aient fait la fiesta derrière ? et pensez vous que cela aurait changé quelque chose ?

    5. Boycotter intermarché : allez y, moins de chiffre d’affaire, donc moins de production en propre, donc moins d’usines, donc licenciement de salariés, dont les derniers de GAD... Bravo ! le compte est bon !

    Concernant l’entretien explicatif, ok, il y a sans doute un manquement là, je suis d’accord. Mais il serait très étonnant qu’aucun critère n’ait été retenu.

    Bref, c’est votre réaction qui est typique des méthodes nauséabondes que vous véhiculez. Vous faites des salariés des bêtes incapables de penser, qui se confortent dans leur malheur plutot que de relever la tête !

    Oui un licenciement est violent, pour tout le monde, oui ça fait mal, pour tout le monde, mais les salariés licenciés doivent maintenant faire leur deuil, qui passe par des phases de tristesse, de colère, d’acceptation, ... jusqu’à relever la tête et avancer. Et ce n’est pas en ayant ce genre de réaction que vous les soutenez ! est-ce qu’on aide un veuf à sortir du gouffre en lui envoyant une photo de sa femme tous les jours et en lui disant combien la mort est violente et méchante ? bien sur que non !! et bien c’est pourtant ce que vous faite !

    • Marcosco tu devrais prendre le temps de respirer tu t essoufles on a l impression que c’est toi qui etait dans la salle du centre culturel de josselin a distribuer les lettres de licenciement !
      Ah le boulot n est pas si sympa que cela, il paie un peu mais bon sang que le poids de la conscience est lourd. Bon courage.

    • bien, j’espère que tu vivra la même expérience. intermarché fait rentrer des roumains lundi 27 octobre 2014 dans cet usine. La Cecab et inter sont coupable et complice. Tu est peut être une des personne insensible ou responsable !!!. Dort bien, la mort ou l’injustice te réveillera un jour. Moi je ne dors pas, ma vie, et celles des autres me l’empêche depuis des années.

    • Faire une grêve parcequ’ils ont retrouvé un emploi ? mais on va ou là !}

      OUI un baroud d’honneur.
      La classe ouvrière solidaire devrais pouvoir faire une action meme gratuite
      en soutien des copains exclus.
      Il est vrais que la teneur de votre 2ieme message montre que vous ne pouvez qu’etre insensible a l’honneur de la classe ouvriere.
      Vous semblez être un bloc de granit devant la détresse ouvrière et personnellement je vous plaint, mais je souhaite que si vous veniez a perdre votre emploie vous puissiez en faire le deuil avec autant de désinvolture que celle que vous leur proposé.

    • ""Faire une grêve parcequ’ils ont retrouvé un emploi ? mais on va ou là !

      OUI un baroud d’honneur.
      La classe ouvrière solidaire devrais pouvoir faire une action meme gratuite
      ""
      tout à fait j’ai fait une gréve alors qu’on venait d’avoir un accord alors que depuis des mois et des mois notre revendication était refusée.
      Et alors qu’on avait décidé la gréve un jour sensible ,le directeur a enfin satisfait notre demande,mais on a estimé que notre gréve devait être maintenue car il s’était foutu de nous depuis des mois et qu’on avait perdu du fric !!
      oui l’honneur existe oui on peut faire gréve alors qu’on a eu satisfaction,comme une mesure de retorsion .

    • Merci 82 129`je vois que je suis pas un marsien, et que nous sommes encore quelques un a avoir a coeur la dignité de la classe ouvrière.

      Cordialement

Derniers articles sur Bellaciao :