Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Il est des jours où le silence devient une insulte à la déclaration des droits de l’Homme... (video)

jeudi 17 mai 2007 - Contacter l'auteur - 7 coms

de Barbara Bouley MetteurE en scène et dramaturge

Connaissez-vous le TASER ?

Je vous donne un indice ?

Ce n’est pas le énième joujou d’un des héros guerriers du monde virtuel.

Vous ne connaissez pas le TASER ce nouveau jouet qui, selon la rumeur, risque d’être distribué prochainement à la police nationale (plus précisément à 5000 de ses représentants) ?

Vous ne connaissez pas ce géant pistolet à eau qui neutralise le sujet visé par une décharge de 50.000 volt ?

Vous ne connaissez pas cette arme ultra-moderne, qui selon le générique du site officiel français ( www.taser.fr ) doit neutraliser sans blesser et doit sauver des vies .../... ?

Pour vous informer sur cette arme nouvelle des temps modernes :

OUI, le "Taser" est un pistolet à électrochocs bien réel qui circulera prochainement dans nos rues, dans nos quartiers.

Serions nous devenus pour certains chercheurs de la Défense et des armées, des insectes volants que l’on peut foudroyer par simple électrocution ?

Il y a de quoi méditer et se lamenter quand l’esprit humain ose inventer de tel "objet" de répression.

Silence...

ALORS...

Dans le cas où la rumeur de la mise en service imminente de cette arme n’en serait pas une...

DEMANDONS au plus vite au nouveau président qui prend ses fonctions aujourd’hui, ainsi qu’à son futur gouvernement, que ces nouveaux joujoux restent dans leurs cartons d’emballages...

DEMANDONS au plus vite au nouveau président qui prend ses fonctions aujourd’hui, ainsi qu’à son futur gouvernement, que ces armes soient renvoyées, au plus tôt, dans leurs usines de fabrication afin de réduire l’intensité du choc à...0 volt.

En effet, il n’est aucunement souhaitable en DEMOCRATIE que la TORTURE soit ainsi officialisée et banalisée et que de telles armes circulent tranquillement au coeur de nos espaces urbains.

Après le silence, redire haut et fort, et sans lassitude, que le désir de mettre en service sur un territoire une nouvelle arme de tortureest Folie.

Après le silence, la parole qui circule est la seule arme non-violente pour faire front à cet affront direct aux droits de l’homme.

Dans l’espoir donc que des représentants sensés du "Pays des droits de l’homme " réagissent vivement (par pétitions, tracts, prise de parole à l’assemblée, débats...) afin alerter l’opinion publique, souhaitons-nous des rêves plus doux que ceux que nos autorités font pour nous.

Rapports d’Amnesty international sur le Taser

Mots clés : Armes - Armée / Barbara Bouley / Dazibao / Gouvernements / Police - Répression /

Messages

  • Dangereux et doublement dangereux car, comme toute arme, le nombre de TASERS va se trouver sous peu multiplié par deux par de nouveaux trafics. Le brave citoyen va se retrouver pris entre les tasers des policiers et ceux des voyous, comme pour les revolvers .
    De plus, cette nouvelle arme qui ne tue pas à tous les coups mais neutralise est l’arme idéale pour les gangsters qui courront moins le risque de se voir condamnés à de longues peines pour tentative de meurtre tout en ayant la même efficacité pour neutraliser les victimes .

    Les manifestants ou passants à pacemaker sont-ils prévus ou condamnés à mort d’office ?

  • Y a t’il une petition qui circule contre cette arme quelque part sur internet ??... il faut arrêter ça !!
    merci

  • Barbara Bouley a écrit : « En effet, il n’est aucunement souhaitable en DEMOCRATIE que la TORTURE soit ainsi officialisée (sic) et banalisée (re-sic) »

    Faut faire attention à ce qu’on dit DONC à la façon dont on le dit !

    Ainsi la torture ILLEGALE, DISSIMULEE (mots contraires d’« officialisée ») serait tolérable « en DEMOCRATIE » ??? De même si elle est utilisée de façon EXCEPTIONNELLE (contraire de « banalisée ») ??? Peut-être même la torture avec discernement tant qu’on y est ???

    Des bourreaux de l’histoire moderne (et la police d’aujourd’hui disposant de cette arme redoutable, le TASER) n’en diraient pas davantage pour justifier la TORTURE ou encore le pouvoir en place pour se défendre dans d’improbable procès de bavure : « On ne savait pas ! Ce sont des policiers irresponsables. » cependant promus quelques temps plus tard !

    Voilà la « DEMOCRATIE » tant glorifiée universellement de nos jours par les dirigeants mêmes qui envoient leurs nervis effectuer les basses besognes ! Quant aux victimes, elles font l’expérience dans leur chair de cette hypocrisie à laquelle certains croient quand même. Pour combien de temps ?

    Si l’on ne sait même pas - au moins ce qu’on dit - alors comment agir ?

    • En réponse :

      Bonjour cher lecteur du 1er septembre 2007,

      La torture, sujet important tant en dictature qu’en Démocratie, pourrait très bien faire l’objet d’un de mes prochains articles.
      Dans celui-ci (daté de mai), je tentais de dénoncer l’utilisation du TAZER par la police nationale.

      Je ne vois pas bien comment, en m’insurgeant contre l’utilisation de ces armes dans l’espace urbain, je valoriserais l’utilisation des armes dans les souterrains...Votre incompréhension de ce texte est un point de vue personnel.
      Il me semble avoir clairement écrit ici ce qui, depuis longtemps déjà, figure parmi les proverbes qui fondent ma pensée :
      AUCUN SACRIFICE HUMAIN N’EST ACCEPTABLE.

      Pensez vous vraiment que je serais de celle qui donnerait des circonstances atténuantes à des pratiques cachées de la terreur ?
      Si oui, vous vous trompez. Quoiqu’il en soit, je n’accepte pas votre jugement hatif.
      Une seule réponse à votre doute anonyme :
      Avant d’entrer en critique et avant d’agir, il faudrait aussi savoir LIRE dans son ENSEMBLE un article.
      Sincèrement,
      Barbara Bouley

Derniers articles sur Bellaciao :