Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

"Incidents"

mardi 21 février 2006 - Contacter l'auteur - 5 coms

En marge, « incidents »

Par Pierre MARCELLE

Lorsque quelques-uns de mes correspondants estiment que je déplore un peu trop le racisme anti- arabe pour n’être pas antisémite (forcément), cela donne parfois, dans la boîte à mails, de brèves cochoncetés ; telle celle-ci, découverte samedi : « alors merde marcelle... t’as pété le champagne... quand t’as appris la destruction du sionniste par l’unité djihadiste de la cité du tertre à Bagneux... t’as du faire dans ta culotte hein ma salope... qu’est-ce qu’ils ont du te faire plaisir ces petits bouts de chou ;. j’ose même pas imaginer... bon WE mon excrément... » (sic, texte intégral).

J’ai mieux compris de quoi il semblait y être question en découvrant quelques instants plus tard l’histoire d’Ilan Halimi, enlevé et torturé à mort par ledit « gang des barbares » dont, selon le procureur de la République, le « cerveau » résiderait à Bagneux. Libération faisait ce jour-là état d’une rumeur selon laquelle la judéité du jeune Ilan Halimi induisait l’antisémitisme comme mobile du crime ; hypothèse non avérée en l’état de l’enquête, mais induite et volontiers entretenue par l’antique confusion entre le « riche » et le « juif », qui fit dans le RER D la fortune de Marie L, et taraude et rend fou autant qu’une caricature d’un prophète de l’islam. J’en étais là, dimanche, en fin de journée, lorsqu’un téléphonage m’avisa qu’une manif était en train de mal tourner boulevard Voltaire, où, parmi un gros millier de personnes qui réclamaient « Justice pour Ilan », deux ou trois cents jeunes sionistes criaient aussi « vengeance ».

A la hauteur du 247, l’étal d’un épicier arabe fut ainsi deux fois saccagé. C’était à cinquante mètres de la boutique de téléphonie où travaillait Ilan Halimi, dans un quartier que la haine communautariste avait jusqu’alors épargné. Un ami de trente ans, qui vit cela de sa fenêtre, me le rapporta. Mais, pour mes lecteurs de la sorte de celui que j’ai dit plus haut, nul doute que, de mon témoin, la qualité de père d’une enfant prénommée Leïla le décrédibilisera absolument.

http://www.liberation.fr/page.php?Article=361113

Mots clés : Discriminations-Minorités / FR - Ile de France (01) / Manifs-actions / Pierre MARCELLE /

Messages

  • Il y a de nouveaux appels à "manifester" (ou à la ratonnade ??????) en cours. Peut-on ajouter quelque chose ou doit-on s’autocensurer ?

    Valère

  • Sarkozy vient d’en rajouter une couche en dénonçant le caractère antisémite du meurtre. Le choc des civilisations bat décidément son plein.

  • LE MRAP DEMANDE LA DISSOLUTION DE LA LIGUE DE DEFENSE JUIVE
    Des « ratonnades » ont été organisées dans les rues de Paris, à l’occasion de la manifestation du CRIF. Selon plusieurs témoignages, des groupes, identifiés comme Ligue de Défense Juive, ont organisé une véritable chasse au faciès dans les rues de la capitale.
    En effet, outre les violences à l’endroit de la manifestation pacifiste organisée par « la Paix maintenant » et l’agression à l’arme blanche d’un policier, des jeunes d’origine maghrébine ont été injuriés et roués de coups, notamment au coin de l’avenue Ledru-Rollin et du Faubourg Saint-Antoine.

    Le MRAP condamne des méthodes et comportements fascisants.
    Devant ces agissements, qui ont été précédés de quatre agressions du siège national du MRAP, de ceux de la Fondation Danielle Mitterrand, de la CIMADE et du CICP, de violences à Orly contre des militants pacifistes et de menaces de mort contre le président de l’Union des Juifs Français pour la Paix, le MRAP demande la dissolution, par le Ministère de l’Intérieur, de la Ligue de Défense Juive (organisation de surcroît interdite en Israël pour racisme).
    Il appelle les autorités représentatives de la communauté juive de France à prendre leurs distances et donc à condamner sans équivoque les agissements de cette organisation ainsi que ceux du BETAR.
    A cet effet, le MRAP s’interroge sur l’existence et le rôle joué en France par le BETAR, ce mouvement d’extrême droite violent lié à un parti politique israélien, le LIKOUD, sachant que ce mouvement sioniste ultra ne respecte pas les lois de la république française, en multipliant les actes violents et en menaçant la paix civile.

    Paris, le 8 avril 2002

    comme l’indique ce vieux communiqué du MRAP , c’est pas la premiere fois .
    claude de toulouse .

  • Juste un mot pout Marie xxx : elle a été doublement instrumentalisée dans cette affaire, d’abord par une ambiance globale qui lui a fait croire (pas complètement à tort) que ça allait la rendre digne d’intérêt, ensuite par la reprise délirante de son témoignage par des gens qui à priori n’avaient pas de trouble de la personnalité, eux.
    Il n’est pas juste qu’elle continue à porter seule cette culpabilité, et que son nom apparaisse sur le web de façon définitive, vu les techniques de référencement.
    MC

Derniers articles sur Bellaciao :