Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

J’ai peur de comprendre !

jeudi 2 août 2012 , par SVPat - Contacter l'auteur - 12 coms

2011, le gouvernement Fillon n’avait fait que retarder l’inéluctable pour les sept millions de foyers qui se chauffent au gaz.

GDF Suez vient d’annoncer jeudi 2/08 qu’il allait facturer à ses clients 290 millions d’euros pour compenser cette décision de la précédente majorité, qui avait été invalidé par le Conseil d’Etat.

Le groupe a assuré dans un communiqué qu’il le fera de manière étalée pour limiter l’impact de ce rattrapage.

( Ce qui va s’étaler, c’est notre Pouvoir d’achat -note de votre serviteur)

Cela devrait se traduire, dans les faits, par un supplément à payer d’environ 40 euros en moyenne.

Mais ces derniers devront dans le même temps faire face à une nouvelle hausse de 2% que vient d’acter le gouvernement de Jean-Marc Ayrault qui va se traduire par une hausse de la facture annuelle de 23 euros en moyenne.

Dans le même temps, le groupe a dévoilé un bénéfice de 2,3 milliards d’euros pour le premier semestre.

A l’ouverture de la Bourse de Paris, l’action gagnait 0,55% à 18,39 euros.

Quand les "Clients" de GDF ( Hé oui, c’est n’est plus le Service Public !) payent pour "gaver" les actionnaires !

http://0z.fr/qJIWD

Mots clés : Economie-budget / Energie /

Messages

  • C’est évident , il fallait s’y attendre mais il restait un petit espoir en le fait si je ne me trompe pas que l’Etat est toujours actionnaire de cette société ex-Gaz de France ? Il pouvait alors encore intervenir au C.A. A part que tout ait été vendu, ce sont des combines de loups dans la bergerie qui restent souvent très secrètes ! Alors intervention de l’Etat impossible , Conseil d’Etat et Conseil Constitutionnel entre les mains des prédateurs ? Quoi qu’il en soit le dernier mot doit rester au Peuple lorsqu’il doit payer de façon à ce que les actionnaires gardent leurs privilèges de leurs "sacrés" dividendes ! Le Veau d’Or est toujours debout , non de Dieu !!! Ou chiche la parole au Peuple : Référendum ?

  • Et, après demain anniversaire de la célèbre NUIT DU 4 AOÛT 1789 : Abolition des privilèges ! Hélas ! Ils se reconstituèrent rapidement pour ne plus en sortir et même s’aggraver ! Jusqu’à quand le silence démissionnaire des "Gueux"

  • L’actionnariat de GdF :

    1. Etat Français 36,00%
    2. GBL 5,20%
    3. Salariés 2,90%
    4. Caisse des Dépôts et Consignat. 2,00%
    5. Autocontrôle 1,70%
    6. CNP 1,10%
    7. Sofina 0,60%
    8. Flottant 50,5 %

    C’est bien l’état français qui contrôle le groupe.

    "Flottant" = C’est la part du capital qui n’est pas détenue par des actionnaires stables , ils comptent pour pain et beurre en matière de décision.

    L’état français est donc hégémonique dans le contrôle de ce groupe et il est gouteux de voir cette société attaquer l’état français.

    L’essentiel de ses dirigeants sont par ailleurs de pures poulardes de la haute administration française, ENA, etc, issus du ministère du trésor, etc (avec une mention pour les bébés Delors).

    La politique menée par GdF est au service des actionnaires et au service des montages industriels et financiers de la bourgeoisie française.

    On est obligé au stade actuel de mettre en cause sévèrement un gouvernement jouant aux cons là dessus et responsable de cette politique antisociale.

    Le gouvernement Hollande est réactionnaire même si le fait avec moins d’angles que le petit excité qui sévissait avant. Au service des actionnaires contre le peuple.

    Mais les dégâts sont tout aussi grands. Et c’est bien le gouvernement qui est responsable de ceux-ci.

    • Merci de ces précisions ! C’est donc plus grave que ce que je pensais : l’Etat actionnaire pris la main dans le sac de complicité avec les prédateurs des multinationales . C’est au pied du mur que l’on voit le maçon n’est-ce pas ! Voilà c’est fait ceux qui doutaient encore et ...à conditions qu’ils en soient informés voient le voile se lever ! OK. les médias très officiels suivront les ordres : On ment ou on est silencieux ! Il faut bien que vivent ces gens diffusant la "bonne parole" des Pouvoirs politique et Economique bien liés ensemble ! Mais pourquoi voudriez-vous que ces nouveaux gouvernants flingue le capitalisme, ils y sont bien dedans, ils y sont comme un poisson dans l’eau !!!

    • Il faudrait peut - être se rappeler que les français votent, depuis 10 ans (sans oublier Pompidou, Giscard, Chirac ) pour des gens dont la politique est l’anéantissement des services publics ( regardez les hôpitaux, l’éducation nationale...)Cette responsabilité là,il ne faudrait quand même pas faire comme si elle n’existait pas.

    • Il y a aussi des morceaux d’humour comme les schtroumpfs-la-la de la fondation GDF-SUEZ pour incarner l’engagement social, sociétal et environnemental du groupe...

      Un bon moment de franche rigolade et c’est là :
      http://www.gdfsuez.com/engagements/solidarite/la-fondation-dentreprise-gdf-suez/

      Bien sérieux, .... Résultats nets (en euros) :

      2007 6 643 000 000
      2008 5 591 000 000
      2009 5 230 000 000
      2010 5 626 000 000
      2011 5 421 000 000

      C’est dur la vie quand même....

      Le cours de l’action est à 18.44€, et 1 € de dividende est versé, soit 5.42% nets (et oui...) de rendement, pas très bon mais à côté du livret de caisse d"épargne ...

      Et les résultats de cette année ça sera autre chose ...

    • Il faudrait peut - être se rappeler que les français votent, depuis 10 ans (sans oublier Pompidou, Giscard, Chirac ) pour des gens dont la politique est l’anéantissement des services publics ( regardez les hôpitaux, l’éducation nationale...)

      Manquent des noms dans la liste en remontant un tout petit peu car la casse à commencer avant notamment par le gouvernement qui a le + privatisé depuis la libération, je nomme le gouvernement Jospin, alors j’aide pour la suite de la liste : Sarko, Jospin, et les petites mains de ces gouvernements (verts, Gayssot, Mélenchon, etc).

    • "Flottant" = C’est la part du capital qui n’est pas détenue par des actionnaires stables , ils comptent pour pain et beurre en matière de décision.

      Qui figure dans ces "flottants" ? Parce que s’il y a les fonds de pension mondialisés ou les fonds souverains des guignolesques Emirats, en matière de décision, ça fait beaucoup plus que "pain et beurre" !!!!!

    • Ben non, le flottant là dedans ça vote avec les pieds, ça part et ça revient.

      Ce dont on parlait était de savoir qui dirige réellement le groupe. En matière de décision de qui commande le flottant n’existe pas (et ça veut dire également que chaque groupe, fonds qui dépasserai un pourcentage modique serait déclaré, 5% je crois).

      Le flottant est la part spéculative là dessus.

      Non sur GdF l’état a tout pouvoir sur la direction et donc sur le groupe, et mène une politique de satisfaction des actionnaires privés du groupe mais sans en être l’émanation .

      C’est une politique délibérée de l’executif de l’état français que d’agresser socialement la population pour augmenter les bénéfs filés aux actionnaires.

    • Mais non, Copas, Mélenchon a déjà démenti : avec Jospin ce n’était pas des privatisations mais des ouvertures du capital.

      Bon, ça aboutit au même résultat, mais ça heurte moins l’oreille de ceux qui ont le cul entre la chaise de leurs idéaux politiques et celle du renoncement, de la capitulation....

      C’est comme les PPP (partenariats public privé), un joli nom pour désigner une forme de tonte des moutons...

      Chico

    • Merci de ces précisions ! C’est donc plus grave que ce que je pensais : l’Etat actionnaire pris la main dans le sac de complicité avec les prédateurs des multinationales

      Jesouligne ton propos.

      Ah bon..??!!

       :))
      Je relève parce que ça semblerait laisser croire que t’avais pas remarqué , Joannès, un certain lien de complicité entre le Capital et tous les gérants loyaux , comptables à courbettes, larbins de"casse" , chloroformeurs de réflexion collective révolutionnaire , pisse-copies fellationnistes des Banquiers, , et ce , dans TOUT ce qui est décisions régissant NOS vies

      Association de malfaisants et malfaiteurs qui dure depuis des décennies..!

      Cette partouze des salauds, tu avais du noter avec colère, comme moi, qu’entre 97 et 2002 notamment, elle a vu arriver, avec notamment un p’tit enfoiré , bien connu des bitterois cheminots,ex futur successur deMarchais, dépité et d’autantplus"mutant, tombé sous le charme de son copain"Yoyo" de l’Ile de ré,et aussi grand ami de réceptions et autres plongeons dans la villa de Nicollin de Montpellier, par ailleurs et naturellement lèche cul de du parrain Frèche ,

      ......quatre pieds nickelés , soi disant"communistes" et tristes sires de ce qui a été la lutte finale" de certains pécéiens ....contre le Marxisme ?

      Donc , en ce mois d’Août 92, tu es comme moi :


      Tu te dis qu’accompagner cette trahison de classe
      , notamment en manifestant indulgence en vers les tenants de toute" révolution citoyenne",
      ..... que toute tolérance envers le Frontisme de Gôôche,

      ....... c’est contre productif, pour qu’on réussisse du"Tous ensemble" de changement qui soit..maintenant !

      Et quand j’en vois qui continuent à chercher du salut dans ce"machin" frontiste, moi aussi, je me dis :

      "C’est donc plus grave que ce que je pensais

      Cordiaux sentiments communistes.

      A.C

    • C’est comme les PPP (partenariats public privé), un joli nom pour désigner une forme de tonte des moutons...

      Effectivement les PPP après avoir été en Grande Bretagne un système qui a sucé le sang du système de santé a été importé en France.

      Les PPP français ce sont par exemple des hôpitaux français dont l"infrastructure est gérée par quelques trusts français bien en cours qui étranglent les structures sanitaires en les obligeant à leur verser des rentes monstrueuses, en leur facturant la moindre petite modification matérielle au prix de l’or (petites ouvertures dans une cloison = + de 20 000 euros, le prix de 2 voitures de gamme moyenne).

      Et donc des hôpitaux ont de plus en plus de difficultés à soigner et à payer leurs employés pour continuer de nourrir des trusts privés.

      C’est une des raisons, l’autre est la décision des dirigeants français depuis Jospin de virer des dizaines de milliers de travailleurs de la santé.

      Là le gouvernement réactionnaire a annoncé que le secteur de la santé ferait partie de ses variables d’ajustement afin de piquer de l’emploi là afin de continuer à satisfaire le plan sarkoziste de liquider les emplois publics.

      Dans ces mares de boue, on trouve tous les socialistes dans chaque côté et jouant aux 4 coins, avec les protestations (verbales) indignées d’un côté et de l’autre des injonctions des ARS aux hopitaux pour qu’ils équilibrent les comptes...

      Et c’est bien là ce qui est caractéristique de la nomenclatura bourgeoise du PS... qui ne se distingue là en rien des saltimbanques énarques de la droite.

      Le gouvernement Hollande a annoncé des mesures dans la santé qui n’ont aucune conclusion logique autre que l’annonce en 3 ans de + 30 000 emplois détruits dans la santé, et indirectement une menace sur 100 000 emplois induits indirects.

      L’essentiel du "cout" d’un hôpital c’est le travail direct , la mécanisation, les progrès technologiques ne font pas refluer l’importance du personnel de santé.

      Mais en revenant au sujet, dans GdF comme dans la santé nous sommes confrontés aux jeux de dupes du gouvernement Hollande qui fait semblant d’être neutre, pendant qu’en coulisse il manie la hache et la masse d’armes contre les travailleurs et la classe populaire.

      Les pitreries de Montebourg on a vu dans l’automobile ce qu’il en était : zéro et l’acceptation des plans de licenciement, pas mal de vaseline, et de bons chèques de l’état pour aider les patrons nécessiteux de Peugeot, etc.

Derniers articles sur Bellaciao :