Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Kyoto : Ou sont les efforts du Canada ?

jeudi 31 mars 2005 - Contacter l'auteur

Ottawa diminue les objectifs de réduction des émissions des grands pollueurs
Presse Canadienne | Le 30 mars 2005 - 20:48

Le gouvernement libéral a diminué ses objectifs en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre produites par les industries les plus pollueuses de plus de 30 pour cent par rapport à ceux qu’il s’était tout d’abord donnés, a appris la Presse Canadienne.

Toutefois, les efforts tentés afin de réglementer les émissions de gaz à effet de serre émanant des grosses usines pourraient s’effondrer en raison des fortes réactions suscitées par la tentative d’Ottawa d’inclure des mesures relatives à Kyoto dans son projet de loi d’exécution du budget, affirment certaines sources.

Le bureau du premier ministre Paul Martin est furieux contre les organisations environnementales qui s’opposent publiquement à l’approche du gouvernement dans l’espoir d’inciter Ottawa à employer la manière forte contre les grands pollueurs.

Certains des plus importants responsables de M. Martin ont indiqué à des environnementalistes qu’ils pourraient bien avoir fait échouer le meilleur plan qu’ils pouvaient espérer.

Dans le cadre de la plus récente proposition fédérale, les grands pollueurs devraient réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de 39 mégatonnes plutôt que de 55 mégatonnes, comme le prévoit l’entente de Kyoto signée en 2002, selon des sources s’étant exprimées sous le couvert de l’anonymat.

De plus, les pollueurs auraient la possibilité d’acheter des crédits additionnels équivalant à neuf mégatonnes en investissant dans un fonds de recherche et de développement du gouvernement. Cela aurait pour effet de porter à 30 mégatonnes leur objectif de réduction des émissions.

Cet objectif pourrait en outre être diminué de plusieurs autres façons.

En dépit de ces concessions, les grands pollueurs veulent un système purement volontaire, et l’actuelle tempête entourant la question de l’amendement de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement pourrait bien leur permettre de réaliser leur voeu.

Les principaux stratèges politiques seraient sur le point de renoncer à toute tentative de réglementation à court terme des émissions de gaz à effet de serre, en l’absence de quelque soutien que ce soit à une modification de la législation sur la protection environnementale.

Mots clés : Canada-Québec / Environnement /
Derniers articles sur Bellaciao :