Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

L’EPR, RECALE EN CHINE !

lundi 9 février 2004 - Contacter l'auteur

Notre communiqué de presse vient d’être repris dans une dépêche de l’Agence France Presse que vous pourrez lire après notre communiqué de presse.


Réseau " Sortir du nucléaire " - Fédération de 688 associations

9, rue Dumenge 69004 Lyon - Tel. 04 78 28 29 22 - Fax. 04 72 07 70 04

Communiqué de presse du lundi 9 février 2004

Recalé en Chine, mis en cause en Finlande,
le réacteur nucléaire EPR doit être abandonné !

Dans une entretien accordé à Enerpresse, publiée mercredi 4 février 2004, le directeur Asie d’EDF Hervé Machenaud fait un aveu de taille : le réacteur EPR n¹est pas jugé fiable par les autorités chinoises : « Les Chinois nous ont clairement fait savoir qu¹ils souhaitaient disposer d’une technologie éprouvée. Ce qui devrait conduire à ne pas proposer une offre EPR (Š) C’est donc le palier N 4 qui sera proposé. » (*)

Par ailleurs, dans une dépêche datée du 30 janvier 2004, l’agence Platts (**) rapporte que Juhani Hyvaerinen, dirigeant de l¹Autorité de sûreté nucléaire finlandaise, a clairement exprimé ses craintes concernant l’EPR à propos de l¹anomalie générique des réacteurs nucléaires français.(***) Cette anomalie peut conduire à la mise hors service de circuits de refroidissement lors d’un accident, et conduire à une catastrophe nucléaire.

Le Réseau « Sortir du nucléaire », qui dénonce la collaboration du lobby nucléaire français avec la dictature chinoise (****), constate néanmoins que cette dernière n¹est pas disposée à acheter le réacteur EPR qu¹elle juge non fiable.

Dans le même temps, le Réseau « Sortir du nucléaire » veut croire que les autorités finlandaises prennent enfin conscience qu¹elles ont été abusées par le lobby nucléaire français qui a prétendu que l’EPR était fiable alors même que Mme Fontaine, ministre de l’industrie, estime que l’EPR qu’elle souhaite faire construire en France ne serait qu’un « démonstrateur » et non un réacteur éprouvé.

Le Réseau « Sortir du nucléaire » demande l’annulation de tout projet de construction de nouveaux réacteurs nucléaires en France et à l’étranger où il contribue à la prolifération des armes nucléaires, un plan de sortir du nucléaire en France, et la mise en ¦uvre d’ambitieux plans d’économies d¹énergie et de développement des énergies renouvelables.

Contact presse (Stéphane Lhomme) : 06 64 100 333 - Mail : stephane.lhomme@wanadoo.fr

(*) Le « Palier N4 » correspond par exemples aux deux réacteurs mis en service à Civaux (Vienne) en 1997 et 1999. Le réacteur n°1 de Civaux a connu un grave incident (niveau deux) après seulement six mois de service, le 12 mai 1998. De quoi rassurer les Chinois ?

(**) Platts : Agence de presse internationale, spécialisée sur les questions de l¹énergie.
Platts News - 30/01/04 « Finnish Radiation & Nuclear Safety Authority (STUK) Divisional Director [...] said he thinks the biggest challenge facing French units is dealing with the generic problem of potential sump clogging during an accident »

(***) Autorité de sûreté nucléaire. Paris, le 7 janvier 2004 - Anomalie concernant le circuit de recirculation de l¹eau de refroidissement des réacteurs nucléaires. « Electricité de France a confirmé à l¹Autorité de sûreté nucléaire (ASN) la possibilité, dans certaines situations accidentelles, d¹un colmatage des filtres des puisards du circuit de recirculation de l¹ensemble de ses réacteurs nucléaires à eau sous pressionŠ

(****) Il est clair qu’EDF ne risque pas renconter de manifestations antinucléaires en Chine...

Mots clés : Nucléaire /
Derniers articles sur Bellaciao :