Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

L’affrontement des contraires

mardi 21 septembre 2010 - Contacter l'auteur - 1 com

Les militants pour la justice sociale sont présentement dans une phase particulièrement aigue du combat contre les forces bourgeoises dirigeantes.

Et lorsque l’on y réfléchit bien, les priorités des deux groupes sont tellement opposées qu’elles semblent irréconciliables.

Alors que les militants pour la justice sociale critiquent constamment les politiques des riches et des bourgeois et réclament une meilleure vie pour les plus démunis de la société, les bourgeois pour leur part entretiennent dans la société la haine du pauvre et de l’assisté social par des calomnies les assimilant à des paresseux, des parasites etc...

Pourtant, les gens qui ont les yeux ouverts savent qu’il y a, et c’est malheureux de le dire, d’assez gros parasites dans la classe bourgeoise.

Mais si les choses ne changent pas et que les points de vue bourgeois tiennent toujours le haut du pavé, c’est que nous vivons d’une société d’idéologie capitaliste.

Dans une société capitaliste, les bourgeois tiendront toujours le haut du pavé.

Le célèbre syndicaliste québécois Michel Chartrand a déjà dit que dans une société capitaliste, ce sont "les plus violents et les plus agressifs" qui tiennent le haut du pavé. Inutile de dire que ces "qualités" se retrouvent davantage dans la classe bourgeoise.

Cela constitue un problème de taille pour ceux qui songent à "améliorer" le capitalisme pour le rendre plus humain. Le capitalisme de par sa nature est "compétitif". Et les qualités requises pour la compétition ne vont pas nécessairement de pair avec une vision humaniste de la société.

Mots clés : Communisme : le débat / Dazibao / Gouvernements / Mouvement /

Messages

Derniers articles sur Bellaciao :