Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

L’aveu de Patrick Le Hyaric (Front de Gauche)

lundi 1er juin 2009 - Contacter l'auteur - 11 coms

Patrick Le Hyaric est directeur du quotidien l’Humanité et tête de liste du Front de Gauche en Ile-de-France pour les élections européennes de juin 2009. A l’occasion d’une interview sur BFM, il a apporté une réponse très claire sur les intentions de son parti au lendemain des élections : oui à de futures alliances gouvernementales avec le PS.

Patrick Le Hyaric, Directeur de l’Humanité et tête de liste du Front de Gauche en Ile-de-FranceFranchement, ça me chiffonne un peu de devoir prendre en défaut la stratégie du Front de Gauche. Les listes présentées par le PCF et le PG pour les européennes étaient sur le point de recueillir ma voix dimanche prochain. Mais l’interview donnée par Patrick Le Hyaric à BFM me fait sincèrement douter.

J’étais jusqu’alors un peu agacée par la position de repli du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA). J’adhérais volontiers à l’idée selon laquelle l’exigence d’une unité durable opposée aux composantes du Front de Gauche n’était qu’un prétexte pour faire cavalier seul.

Olivier Besancenot et ses camarades n’auraient-ils pas vu juste ?

Je vous laisse en juger en découvrant la vidéo ci-dessous de l’interview donnée par Patrick Le Hyaric à BFM.

Rosa

Source : echodespentes.fr

Mots clés : Européennes 2009 /

Messages

  • On dirait que ça t’étonne. Le Hyaric n’a fait "qu’anticiper" ce qui petit à petit va se découvrir après le 7 juin. Au lendemain des européennes, les tractations entre le PS, le PC et le PdG vont reprendre à qui mieux mieux pour la course aux places dans les échéances qui suivront. Déjà localement, aux municipales de Perpignan qui se dérouleront le 21 et 28 juin, le FdG a explosé (mais discrètement). Y’a plus de FdG à Perpignan : le PC s’allie avec le PS et la droite catalane au 1er tour et le PdG n’y va pas (la plupart de ses militants refusent de s’associer à cette mascarade et certains commencent à quitter le navire).

  • Oui, effectivement, dit comme ça, c’est surement plus clair.

    Mais enfin, ça fait de nombreuses semaines que nous sommes un certain nombre à essayer d’expliquer que le PCF a fait le choix de sauver son appareil et qu’il lui faut des élus pour cela.

    Le seul moyen d’avoir des élus, c’est de prolonger son alliance électorale avec le PS.

    Cela n’était pas possible pour les élections européennes. le PCF ne pouvait s’allier sur la question européenne avec un parti (le PS) qui avait voter "oui" au TCE en 2005, qui est responsable de l’adoption du traité de Lisbonne en 2008 et qui vote à l’identique de la droite dans 97% des cas au parlement européen.

    Il fallait donc faire "un coup électoral" avec le PdG de Mélenchon, formation providentiellement créée quelques mois avant les européennes et dont la vocation première est d’opposer un contre-feu électoral au NPA.

    L’objectif est en partie atteint au niveau des sondages électoraux, peut-être le sera t-il la semaine prochaine au vu des résultats, d’ailleurs ces résultats sont annoncés comme étant en mesure de "changer l’Europe".

    C’est un peu vite oublier que sur 15 pays formant l’EUROPE dans les années 2000, 12 étaient dirigés par des socialistes, et ils n’ont pas fait le choix de l’Europe sociale, alors qu’ils le pouvaient. Pourquoi le feraient-ils aujourd’hui, eux qui sont si fiers de mettre les "mains dans le cambouis", entendez par là gérer le capitalisme pour les intérêts de la bourgeoisie.

    Pour en revenir à l’objectif du FdG de neutraliser le NPA au plan électoral, que va devenir ce FdG au soir du 7 juin, puisque comme annoncé le PCF se précipite dans les bras des sociaux-libéraux.

    Que va également devenir le PdG de Mélenchon ?

    Lui aussi, retourner illico-presto dans le giron du PS, alors qu’il a été construit autour de personnalités ayant quitté ce parti ?

    Le PdG va t-il au contraire refluer vers une alliance avec la gauche radicale, alors qu’il n’en a pas voulu quelques semaines auparavant ?

    Bonjour la cohérence pour les militants du PCF et ceux du PdG, vont-ils encore accepter longtemps d’avaler de telles couleuvres ?

    Les faux-semblants et les écrans de fumée ayant disparus à l’automne 2009, peut-être qu’il sera alors plus facile de construire un mouvement social unitaire par la base pour établir un rapport de force favorable face à la bourgeoisie ?

    A moins que la lutte des places soit à nouveau remise au centre à l’occasion des régionales puis des échéances suivantes.

    J’espère que le NPA ainsi que d’autres orgas ne tomberont pas dans la dérive électoraliste, créatrices d’illusions et de déceptions pour le mouvement ouvrier, mais qu’au contraire la construction d’un mouvement social pour gagner soit enfin à l’ordre du jour.

    Jak

  • C’est depuis le début comme ça.

    Le NPA n’était pas forcement enthousiaste pour se lancer seul dans une élection qui ne le branchait pas trop alors que la lutte sociale (largement désertée par nos autres camarades, sauf pour y faire propagande) obligeait à du travail et des responsabilités.

    Sur le point précis, l’aspect des alliances ne relève pas du tout de la surprise, dés le début c’est clair pour le front de gauche.

    La question est qu’ils jouent de l’ambigüité, même vis à vis de leurs militants, depuis le début.

    C’est le discours sectaire crié de plus en plus fort contre le NPA qui a vocation à taire ces aspects gênants et a camouflé ces questions.

    Actuellement ils sont en pleine séance de rétropédalage (changement de ligne) pour accoutumer leurs militants au virage vers la bonne souplette pour les échéances suivantes.

    Déjà aux municipales de Perpignan ils ont fait éclater le front de gauche car le PC s’est précipité faire des calins au PS en placardant le Parti de Gauche sur le carreau. Le PdG n’a pas voulu s’allier avce LO et le NPA...

    Je dis ça aussi parce qe le PC m’a envoyé un de leurs pensums internes écrit par un proche de Buffet avec tout un long développement contre le NPA, le trotskisme et une pleine séance de rétropédéalage où ils expliquent combien les alliances régionales sont utiles dans le corps des attaques contre le NPA (le texte porte en titre la question unitaire mais est une longue suite de mensonges, d’allégations délirantes).

    L’objet, dés le départ, du Front de Gauche, est bien de s’allier avec le PS mais avec un meilleur rapport de force vis à vis de ce parti. Surtout pour essayer de faire comprendre au PS qu’il a besoin électoralement de s’allier avec eux sinon il ne passera pas.

    Cette stratégie n’est pas nouvelle, quand le PCF était à plus de 20% et avait 500 000 militants, que le PS était faible, bien plus à gauche, sur quoi à déboucher l’unité ? Et maintenant , avec 7 ou 8%, 40 000 militants en comptant très larges, souvent âgés , ça sert à quoi ?

    A servir de nouveau de supplétifs au PS.

    C’est que tout le problème est mal posé. Et montre l’impasse d’une orientation réactionnaire sur pas mal de contenus mais surtout qui ne comprend pas que les grandes avancées populaires se sont toujours faites par un mouvement social puissant qui pousse, se centralise , occupe d’une façon généralisée les entreprises, etc.

    C’est là dessus qu’il faut se concentrer, pas s’imaginer que, par en haut avec suffisamment de mangeoires, on y arrivera.

    Toutes les orientations en France qui se sont faites avec des alliances pour arriver au gouvernement sans que le peuple soit en mouvement sur ses revendications, ont toujours fait des politiques contre les travailleurs globalement.

    Le FdG est dirigé par des gens qui n’ont fait que vivre dans une bureaucratie fournie, une nomenclatura, et qui sont profondément croyants en l’électoralisme étroit.

    Dans les propos du tête de liste de la principale région pour le front de gauche tu remarqueras le détail qui tue : la direction du gouvernement par le PS...., ce qui n’est pas seulement une alliance mais une soumission ;

    Karl Zéro : " Mais de gauche qui est d’accord pour aller au gouvernement, même un gouvernement avec à sa tête des socialistes ?"

    P.LH : " Oui ! De toute façon, il n’y a pas d’issues, il n’y a pas de force qui seule à gauche puisse penser avoir une majorité demain. Donc il faut évidemment avoir une majorité, y compris dans le Parlement européen. Mais dans cette majorité de gauche, il faut un flanc gauche solide, de telle sorte qu’il n’y a pas de dérive comme on en connaît, comme on en a connu et comme on peut encore en connaître."

    Ca fait un moment que cet extrait est sur le net et on attend le démenti sur la soumission au PS.

    Pour le reste, des militants du NPA sont maintenant insultés sur les marchés par des gens du FdG quand il y en a. Car les discours en rond marchent.

    Les faits montrant que le FdG n’est qu’un moyen d’être un peu plus puissant pour négocier des postes avec le PS arrivent un peu tard, mais c’était un secret de polichinelle, tû aux militants et à la population. Et c’est dommage.

    Maintenant, le lendemain de ces élections , les problèmes seront toujours là et on aura perdu du temps en faisant croire qu’une quelconque solution aux problèmes gisait dans l’élection de quelques députés.

    Un temps précieux (depuis Janvier pour le front de gauche, 15 jours pour le NPA), militant, aura été perdu, laissant tous seuls des travailleurs dans des luttes désespérées.

    Sarko n’a pas arrêté une minute de cogner de plus en plus fort... Si on ne trouve pas les moyens de réagir maintenant, en 2012, ça sera bien tard et le mal aura été fait.

    Réagir ce n’est pas faire une coalition avec comme objet les élections, c’est de se coaliser comme en Guadeloupe pour se battre sur le terrain et faire reculer le gouvernement et mes patrons.

    D’une façon on perd, comme cette année où l’appel à désertion sociale n’a pas cessé de la part du Front de Gauche (faut bien écouter, ils ne proposaient rien d’autre que d’appeler à voter pour eux comme solution sur un petit catalogue qu’ils n’ont aucune chance de faire passer dans un parlement qui n’a pas l’initiative des lois), de l’autre on gagne.

    Les lettres de licenciements ...

    • Je ne crois pas que la majorité des communistes acceptera l’alliance avec le PS aujourd’hui ....Le débat au sein du Parti n’est pas à cette compromission ...Le résultat des européennes est déjà joué ,l’abstention sera la grande gagnante ...Le PCF ne peut plus s’allier avec le PS sinon il éclatera...Certains élus peuvent s’acoquiner avec le PS,ils seront balayés sans nulle doute ...L’alliance des révolutionnaires reste fondamentale : PCF-NPA-LO-POI et autres groupuscules de gauche ou verts-altermondialistes etxc ....

      Il est vrai que certains dirigeants ne renoncent pas à l’alliance avec le PS...Mais ils sont à contre-courant de l’histoire dans cette crise du capitalisme à rebondissements hebdomadaire ...Le temps est à la préparation de la révolution par la grève générale et la prise de contrôle des entreprises par les salariés.L’actionnariat a démontré sa nocivité anti-économique et corruptive et les efforts de la bourgeoisie pour se maintenir au pouvoir est assez ubuesque en ces temps de chômage massif.

      Pour éviter que le feu social-révolutionnaire ne se propage notre bourgeoisie propose 50000 euros d’indemnités aux Continentals...Cette indemnité arrachée par les ouvriers ne leur donnera pas un nouveau boulot..Ils pourront payer leurs crédits en cours pour certains d’entre eux,d’autres se payeront de belles vacances et dans deux ans les 50000 euros se seront envolés(ne pas oublier que les impôts en prennent une partie -environ 30%).Cet argent trouvé par continental en faillite vient bien de quelque part...Une enquête est nécessaire pour savoir le fin fond de l’affaire.Mais pour les gars c’est toujours ça de pris..

      La critique du PCF par certains camarades du NPA n’est pas une bonne approche pour éviter la compromission de classe..Beaucoup de communistes ne comprennent pas le jugement un peu empirique sur leur militantisme dit un peu âgé.Beaucoup de jeunes sont au combat de classe au sein du PCF et la campagne du Front de Gauche démontre que les communistes sont les plus ardents propagandistes de tous les partis.D’ailleurs le nombre d’adhérents de l’UMP-PS,sur la base du clientélisme,est peu probant car le nombre de leurs militants respectifs est très restreint sur le terrain.Très peu d’adhérents de l’UMP-PS se mouillent.Les colleurs d’affiches et les distributeurs de tracts sont payés...Alors,camarades, nous sommes les meilleurs unis contre cette mafia de l’UMP-PS complices du traité de Lisbonne.

      Le mouvement social va reprendre et s’amplifier et nous aurons beaucoup d’occasion de porter des coups terribles à notre bourgeoisie arrogante et inutile.

      J’ai espoir malgré nos chicailleries de campagne et nos arrières-pensées...

      Vive le mouvement communiste dans toutes ses composantes..La victoire ne saurait tarder avec le peuple en colère...

      Bernard SARTON,section d’Aubagne

    • Bernard, je lis souvent tes contributions et j’en apprécie certaines. Là, je crois que tu te trompes en affirmant que les communistes n’accepteront plus des alliances avec le PS. Je le vis, en ce moment chez moi, à Perpignan, où de nouvelles élections municipales vont avoir lieu (21 juin) et où le PC préfère s’allier d’emblée avec le PS et la droite catalaniste dès le 1er tour, alors que le NPA66 s’était adressé à lui, comme à LO, au PdG et à Initiatives citoyennes, un petit groupe perpignanais, membre de la Fédération. Le PC a fait son choix, il part avec le PS, tout en sachant en plus qu’une alliance avec le Modem sera incontournable au second tour pour faire basculer la majorité UMP d’Alduy (le maire invalidé). Seule LO a accepté de faire une liste avec nous. Le PdG, n’est même pas avec le PC sur cette liste, car ils ont bien senti le piège. Nous les avons rencontré et ils étaient tentés de venir avec nous (NPA/LO). Ils ont été recadrés par le PC66 et Mélenchon. Certains semblent vouloir même quitter le PdG, car le PC s’est commis d’un communiqué au nom du Front de Gauche pour appeler à voter pour cette liste PS/PC/droite catalane. Jusqu’où le PC ira-t-il pour conserver des élus dans les exécutifs ? C’est la question que nous nous posons, que nous VOUS posons. Jusqu’à quand allez vous accepter de vous laisser entraîner par vos dirigeants vers la social-démocratie et le social-libéralisme ?

    • - Je n’ai rien contre les cheveux blancs et ce n’est pas une critique, je ne suis pas moins non plus une poularde de l’année.

      Ne te trompes pas. Je constate simplement que le PC est relativement âgé et a d’énormes difficultés pour se renouveler. On est obligé de se rendre compte de cla quand on va dans des meetings du front de gauche, on est frappé par cela.

      C’est une faiblesse et non une critique contre le dévouement des anciens.

      - Sur la question de l’alliance avec le PS, d’abord elle existe déjà dans beaucoup d’endroits sur de mauvaises politiques (qui affaiblissent les travailleurs), mais se prépare indéniablement de nouvelles alliances avec le PS ;

      L’orientation est certaine pour le Hayric , il est explicite là dessus,.

      Même des proches de Buffet font tourner des textes tout à fait surprenants de critiques tous azimuts du NPA (c’est même franchement délirant sur des vieilles haines contre le trotskisme) entrelardés d’un rétropédalage pour l’alliance au conseil régional avec le social libéralisme en PACA.

      - Je pense comme toi que cette question va être terrible à régler . J’ai vu passer le texte d’une partie des piquetistes et de Dolez appelant à continuer le FdG au delà des Européennes.
      C’est cocasse d’ailleurs car cela avait été le motif de rupture principal du FdG avec le NPA . Tout ça pour ça.

      Proroger le FdG mais si c’est pour à nouveau une alliance avec le PS on retrouvera reconstitué l’union de la gauche derrière le PS.

      Il est vrai que certains dirigeants ne renoncent pas à l’alliance avec le PS...Mais ils sont à contre-courant de l’histoire dans cette crise du capitalisme à rebondissements hebdomadaire ...Le temps est à la préparation de la révolution par la grève générale et la prise de contrôle des entreprises par les salariés.L’actionnariat a démontré sa nocivité anti-économique et corruptive et les efforts de la bourgeoisie pour se maintenir au pouvoir est assez ubuesque en ces temps de chômage massif.

      1000% d’accord....

      Sur la réactivité d’une partie du NPA, dont je fais partie maintenant, elle vient beaucoup du tombereau d’injures que l’on reçoit maintenant et qui est inadmissible. Je ne croyais pas revoir cela.

      Nul ne doit tolérer les attaques injurieuses à notre encontre et il faut reconnaitre que celles-ci sont téléguidées par des membres de l’appareil du PCF qui se croient anonymes.

      Des camarades du NPA sont insultés sur des marchés par une petite claque, des propos venimeux tournent en boucle, des arrachages d’affiches sont tentés (en vain) spécifiquement contre le NPA, des menaces physiques ont commencé à se faire jour, des propos essayent de nous assimilé au front national, jusqu’à un idiot qui ici même à sous-entendu que le "N" de NPA pouvait avoir un autre sens.

      Il est temps que des camarades demandent que cela cesse.

      Demain, ce n’est pas avec le PS qu’on avancera.

      Une dernière question :

      Accepterais-tu de rester au PCF si celui-ci s’allie aux régionales avec le PS (en position subalterne s’entends car je ne verrai pas d’inconvenients sur une alliances qui soit sur l’interdiction des licenciements, la re-socialisation des services publics, l’interdiction des subventions aux exploiteurs, etc) ?

    • Les supputations sur les futures alliances entre révolutionnaires sont à l’ordre du jour.Le débat sur le PS est dépassé par la situation social-économique.Les militants du PCF regrettent l’alliance du 1er tour à perpignan et cela ne fera pas tomber Alduy et son clientélisme.Les camarades des Pyrénées Orientales devront analyser leur position en fonction du résultat qui sera sûrement décevant.Les pesanteurs historiques entre PCF-PS sont la marque de l’histoire récente avec le programme commun et la ligne Thoréziste qui résiste encore à la direction .

      Je ne crois pas que la critique du NPA est une bonne chose pour les militants communistes,au contraire.Alors battons-nous dans nos structures pour faire reculer l’ostrascisme politique qui date des bolchéviks et du Stalinisme,d’autant plus que la bourgeoisie attise les braises de la désunion pour sauver son système à l’agonie . Je rêve toujours du rassemblement PCF-NPA-LO-POI et autres révolutionnaires pour faire sombrer le PS bourgeois dans les poubelles de l’histoire.L’UMP a commencé à recycler un certain nombre d’entre eux,qu’ils continuent à se faire acheter par le capitaliste,cela ne peut que favoriser notre union efficace sur la base de la suppression du capitalisme.

      Cela étant dit,la cause des dérives actuelles est dans la perpétuation de la délégation de pouvoir dans les partis,ce qui permet aux apparatchiks de manipuler les adhérents de base en leur faisant une pseudo analyse du rapport de forces pour imposer des choix électoraux de "raison"...

      La crise va faire apparaître de nouveaux dirigeants populaires,issus des masses en colère,comme à la guadeloupe.C’est pour ça que je suis optimiste et que je ne m’attarde pas sur les états d’âme des uns et des autres..N’oubliez pas ,camarades,les débats entre révolutionnaires de 1789 et de la Commune de Paris de 1871...Vous n’empêcherez pas les manoeuvres idéologiques et stratégiques de quelques beaux parleurs,il faudra veiller au grain par la mobilisation populaire partout dans les entreprises et les villes .Pour l’instant nous progressons à tâtons dans des régiments diffèrents avec des capitaines sans boussole.Notre carte routière c’est le Marxisme et je ne crois pas que cette carte est démodée..Alors nous pouvons progresser très vite en ces temps de célébration du débarquement en nous forgeant une âme de capitaine comme les Portugais de la révolution des oeillets...

      Dimanche soir l’abstention et les résultats des listes anti-sarkozistes seront l’actualité de la colère populaire...Et après ...Le mouvement social reprendra de l’ampleur car la crise se propage jour après jour comme en 1929...Les Brown-Sarko-Merkel-Zapatero-Berlusconi etc ...seront tendus et inquiets avec la matraque dans le dos,sait-on jamais avec ces prolos au chôm-du...

      L’histoire se régale en ce moment à cause de Wall-street en déconfiture..Rendez vous compte mes amis les milliardaires ont perdu 50% de leur fortune en actions . Et les bons du trésor américain qui ne valent plus rien comme les emprunts russe ...L’euro dans notre porte-monnaie sera bientôt une image d’épinal...Heureusement qu’on a le troc et nos mains pour faire pousser les patates et les navets...Il faut garder bien au chaud les jardins ouvriers,une vache,des poulets,des lapins comme au bon vieux temps de la france rurale.Les bobos écolos à la cohn-bendit devront se recycler au plateau du larzac avec Bové and co ,le roquefort ça nourrit un homme ainsi que le mouton ...Nous allons redécouvrir le charme agraire comme nos arrières-grands parents...Vous voyez Neuilly sur seine dans les jardins avec la bêche à la main...Je rêve de voir ça à la télé carpette...Le Poireau en guise de fait divers en ouverture de journal...Je rigole mais je crois que c’est possible car les soi-disant "intelligences" qui nous gouvernent sont si nulles pour un pays comme la France qu’il faudra bien les mettre au rebut pour les rendre inutiles..Il est grand temps d’en finir sinon nous risquons de finir comme l’Irak ou l’afghanistan ou encore comme le Darfour ...

      Le Serpenseur,alias bernard Sarton

  • Et je pense que je les remercierai aussi , même si je ne voterai pas pour ces élections bidons.

    Le NPA, quoi qu’on en pense, quoi qu’on en dise, quoi qu’il devienne, a permi de mettre au jour les contradictions internes de ceux qui se prétendent encore les héritiers" du glorieux parti Communiste Français, et qui en ont galvaudé l’héritage.

    Je regrette de devoir écrire ça bien que je sache que la majorité de la base n’est pas responsable de tout ce bazar, sinon par défaut.

    Il crée aussi la possibilité d’un embryon de vrai parti révolutionnaire à condition de se sortir des galères des pratiques bourgeoises.

    Le NPA deviendra ce qu’il doit, mais il est cependant l’exemple à suivre, dans la rupture avec les vieilles pratiques électoralistes dans les pas de la bourgeoisie.
    Dommage qu’il n’ai pas eu asez de maturité pour comprendre l’inanité de la participation à un scrutin européen fantôme.

    Il a eu le courage de se restructurer en devenant plus ouvert tout en gardant son identité. On ne peut en dire autant pour le PCF, "allié" avec des "Partis" ou des renégats, dont on sait bien qu’ils ne représentent qu’eux même.

    Ca me désole mais c’est la vie.

    G.L.

  • Je suis toujours surprise quand je lisla prose de gens pourtant politisés...
    Là aussi, il suffit de réfléchir et de pratiquer un peu l’histoire ; Mélenchon a quitté le PS pour embéter la gauche gauche, mais il reste PS !
    Je pense tout de même que le NPA a des qualités et ne fricotera jamais avec le PS ;Mélenchon et le PC le feront .
    Moi, je n’ai pas d’états d’âme, j’ai dit Non à cette Europe, je suis du genre internationaliste, mondialiste, donc, je ne vote pour personne à ces élections-pièges à cons !

    • Vous qui dénoncez les (futures) compromissions du FdG avec le PS, ne pensez-vous pas que vous abstenir est in fine un petit coup de pouce au FdG, dont la vision sortira d’autant plus renforcée que le NPA fera un score moyen ?

      Ce qui se joue, avec le score du NPA, c’est la crédibilité de la possibilité de construire un pôle puissant indépendant du PS.

      Cela ne pèse-t-il pas plus que les raisons (elles existent effectivement) de s’abstenir ?

      Chico

  • Suite à la déclaration de Le Hyaric directeur de l’Huma et tête liste Fdg en Ile de France : "Il n’y a pas d’autre issue que de gouverner avec le PS", le choix entre FDG et NPA ne se pose plus.
    Voter FDG c’est dès maintenant faire allégeance au PS. C’était bien la peine que Mélenchon le quitte par la fenêtre pour revenir par la grande porte.
    Tous ceux et celles séduits par la "révolution par les urnes" auront les urnes mais pas la révolution...au mieux une petite réformette sauce PS matinée Modem

    Alors non à l’abstention, non à l’abstention contre le capitalisme dans les luttes mais aussi dans les urnes. Un bon résultat du NPA ne résoudra pas tout, mais il sera un formidable encouragement pour tous ceux et celles qui sont en lutte et qui veulent sanctionner la droite, mais aussi ces partis de "gauche" dont la seule ambition est de s’accommoder du moins pire avec le capitalisme .
    Si Mélenchon reste sur les positions justifiées qui lui ont fait quitté le PS, alors il doit également quitté le FDG pour les mêmes raisons et se rapprocher concrètement du NPA...Ce serait faire preuve d’une honnêteté politique qui se fait bien rare aujourd’hui.

    Et puisque l’affiche FDG fait référence à Rolland Garros pour désigner le vrai vainqueur du 7 juin , je conclurai en disant que la balle est dans son camp et qu’il n’a pas choisi la bonne partenaire dans son double mixte.

Derniers articles sur Bellaciao :