Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

L’homme du jour, c’est le titre de l’huma du 13 juin 2002...

jeudi 1er avril 2004 - Contacter l'auteur

L’homme du jour : Renaud Donnedieu de Vabres

http://www.humanite.fr/journal/2002-06-13/2002-06-13-35431

Le tout frais ministre délégué aux Affaires européennes sera-t-il le premier
membre du gouvernement à quitter ses fonctions ? On n’en attendrait pas
moins, suite à la décision de la Cour de cassation de valider l’instruction
du dossier du financement du PR (ex-DL) pour lequel il est mis en examen.

Son dossier devrait être renvoyé en correctionnelle prochainement. Il est
soupçonné, lorsqu’il assistait en 1996 François Léotard (président du PR et
alors ministre de la Défense) d’avoir apporté 762 000 euros (5 millions de
francs) en espèces à une banque italienne, le FSCE, en garantie de
l’obtention d’un prêt, sans intérêt, du même montant, destiné à financer
l’achat du siège du PR à Paris.

Selon l’accusation, il s’agirait d’une
opération de blanchiment de fonds d’origine illicite ; les spécialistes
s’accordant à penser que ce type de " prêt adossé " est caractéristique
d’une opération de blanchiment.

Lui nie l’illégalité des faits en expliquant
que les fonds provenaient d’économies réalisées par le PR sur une somme
émanant des fonds spéciaux du premier ministre, couverts par le secret
défense.

Les enquêteurs ne sont pas convaincus par cette explication qui
aurait l’avantage de couper court à toute recherche supplémentaire. Selon le
Monde, Jean-Pierre Raffarin souhaiterait appliquer la jurisprudence
Bérégovoy-Balladur qui prévoit l’exclusion de tout membre du gouvernement
mis en examen.

L’Élysée au contraire plaiderait pour son maintien. Ce qui a
au moins le mérite de la cohérence, Jacques Chirac étant lui-même au cour de
nombreuses affaires.

C. P.

Mots clés : Gouvernements / Justice-Droit /
Derniers articles sur Bellaciao :