Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

L’ordre moral est de retour

mercredi 30 novembre 2005 - Contacter l'auteur - 30 coms

de Bernard Lallement

A défaut de pouvoir changer le monde, au moins changeons-nous notre rapport au monde. Et par les temps qui courre, où tout semble nous échapper, le retour de l’ordre moral nous paraît être le dernier rempart contre l’incompréhension d’une Histoire qui se déroule sous nos yeux et dont nous sommes les principaux acteurs.

Nous savions que les dernières émeutes dans les banlieues, pour la résorption desquelles il était capital d’instaurer un état d’urgence pour trois mois, furent le fait de voyous, racailles et autres gangrènes de notre société que notre ministre de l’Intérieur a promis de nettoyer au Kärcher. Ils restaient à débusquer la main invisible qui guidait ces sapeurs de la révolte. Ils viennent d’être enfin mis à l’index de notre bien pensence : c’est le rap. Les criminels se nomment Monsieur R, Groupe 113 et autres Minister A.M.E.R. En plus, ils n’hésitent même pas à se foutre de Sarko !

C’est ainsi que plus de 200 parlementaires, emmenés par le député UMP François Grosdidier, ont demandé au Garde des Sceaux d’engager des poursuites contre ces dangereux fauteurs de troubles. Aussi, nos législateurs se sont-ils mués en émules du substitut Pinard parti en guerre, au 19ème siècle au nom de la morale publique, contre Madame Bovary et les Fleurs du Mal et qui dans son réquisitoire contre Baudelaire rappelait la nécessité de « donner, en condamnant au moins certaines pièces du livre, un avertissement devenu nécessaire. »

Atteinte à la dignité de la France

Mais le zèle, et l’évolution des mœurs, étant ce qu’ils sont, nos députés ont immédiatement pris les mesures nécessaires pour l’avenir. MM Daniel Mach et Jean-Paul Garraud (ils méritent de passer à la postérité) viennent de déposer une proposition de loi créant un nouveau délit, celui « d’attente à la dignité de la France et de l’Etat » en ajoutant deux articles au code pénal qui n’en demandait pas tant :

« Art. 431-22. - Constitue une atteinte à la dignité de la France et de l’Etat, toute insulte, toute manifestation de haine, publiée, mise en ligne sur Internet, télévisée ou radio-diffusée, proférée à l’encontre du pays, de ses personnages historiques, des dépositaires de l’autorité publique ou de ses institutions.
« Constitue une atteinte à la dignité de la France et de l’Etat, le détournement du drapeau national.
« Art. 431-23. - L’atteinte à la dignité de la France définie à l’article 431-22, commise à l’égard d’une personne physique ou morale, est punie de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. »

Alain Finkielkraut, n’obéissant qu’à la recherche de la vérité en (grand) philosophe qu’il est, n’a pas hésité à se répandre en interviews afin de nous mettre en garde : « la violence actuelle n’est pas une réaction de l’injustice de la République, mais un gigantesque pogrome antirépublicain. » Les révoltes ont un caractère « ethnico-religieux » et nous prévient : "L’antiracisme sera au XXIe siècle ce que fut le communisme au XXe." Aussi, est-ce en toute logique que le leader d’extrême droite, Jean-Marie Le Pen, est revenu à l’antenne de la BBC sur son « point de détail » pour lequel il avait été condamné en 1987.

Au bon temps des colonies

Autre temps, autre mœurs, Nicolas Sarkozy avait peu goûté la une de Paris-Match montrant sa femme visitant Paris au bras de son amant. Il s’en est plaint à son ami Arnaud Lagardère, propriétaire de l’hebdomadaire. Aussi, son directeur de la rédaction, Alain Genestar, est-il depuis sur la sellette. Un livre devait sortir pour lequel l’auteur avait recueilli les confessions de son épouse. Le ministre de l’Intérieur a convoqué convié l’éditeur place Beauvau, la parution de l’ouvrage est annulée reportée sine die.

Bien évidemment, nous avons souhaité revenir sur une hérésie historique en prenant soin de veiller à ce que soit affirmé, dans l’enseignement, « le rôle positif de la présence française en Afrique du Nord » et, cela va s’en dire, durcir les conditions de séjour en France des étrangers.

Enfin, l’Assemblée nationale vient d’adopter de nouvelles dispositions plus répressives en matières de récidives, créant un nouveau concept de « réitération. » Nos prisons n’ont jamais été aussi surpeuplées et les détenus s’y entassent dans des conditions indignes du pays des droits de l’homme que nous prétendons être. Mas, après tout, ce ne sont que des délinquants !

Nous voici donc revenu à l’époque où l’on tançait les zazous s’entassant dans les caves germanopratines, En ce temps-là, le martinet et la fessée étaient les attributs de l’autorité paternelle, la blouse grise celle de l’éducation nationale et le ministre de l’information présentait, à l’antenne, les nouveaux programmes de l’ORTF. Le divorce par consentement mutuel n’existait pas encore et la femme mariée n’avait pas la libre disposition de ses biens paraphernaux. Mais tout le monde était au boulot.

Nostalgie d’une époque où espérer donnait encore du sens à l’existence.

Nous en sommes revenus à glorifier le Travail, qui se fait de plus en plus rare, la Famille, dans la décomposition de laquelle nous ne sommes pas loin de voir la déliquescence de nos mœurs, et la Patrie, remise au goût du jour par notre Premier Ministre.

Pour sortir de notre léthargie, il ne nous reste plus qu’à invoquer une Révolution nationale sans oublier, afin d’éradiquer le fléau de l’alcoolisme qui mine notre jeunesse, d’instaurer une boisson bien française : l’eau de Vichy. Un breuvage de Maréchal !

Article paru sur le blog "SARTRE" de Bernard Lallement

- http://sartre.blogspirit.com

Mots clés : Bernard Lallement / Dazibao / Gouvernements / Musique / Police - Répression /

Messages

  • Les signes de la décadence sont souvent prémonitoires de grands changements...
    La mouche

    • Ah oui, je partage tout à fait cette analyse des "signes de la décadence". Cf. le désir forcené de certains de voir la Marseillaise retourner dans les écoles ; cf. l’affaire des "youyous" à l’Assemblée Nationale, pas plus tard que cette nuit. Etc. etc.
      Le yéti

    • Punaise, j’ai oublié le principal dans mon message précédent !
      Si "les signes de la décadence sont souvent prémonitoires de grands changements", le problème c’est la nature de ces "grands changements". L’histoire montre qu’on peut déboucher aussi bien sur le meilleur que sur le pire.
      C’est pourquoi, il me semble essentiel, vital, que les êtres de bonne volonté qui fleurissent sur des sites comme Bellaciao unissent leurs réflexions pour dégager quelque chose de constructif, plutôt que de trop souvent s’étriper sur ce qui les distingue (pensent-ils !) les uns les autres.
      Le yéti

  • Est-ce que la justice peut aussi retire la nationalité a sorkozy pour ces crimes envers les citoyens français ?

  • PREMONITOIRES ...

    De grands changements ! Eh oui... mais lesquels ?
    Cela peut aller d’un côté, franchement au bout de ce côté ; ou encore franchement au bout du côté opposé...
    À la façon qu’il a de lever le bras, l’agité du bocal montre bien ses préférences... Cela ne vous rappelle rien ?

    NOSE

  • L’ordre moral vaut mieux que le désordre immoral. Les députés et Alain Finkielkraut ont raison. Quand on traite la France de s... et qu’on ne supporte pas de se faire traiter de racaille on mérite bien une bonne reprise en main qui ne tardera pas à se produire. Il ne faut pas trop tirer sur la corde. La France tu l’aimes ou tu la quittes, même avec une carte d’identité française !

    • Philippe Le Pen, vous estimez que vous avez raison d’être raciste. C’est votre affaire et vous le valez bien.

      Mais vous confondez (pas étonnant vu votre mental diminué) : certaines personnes, quand elles parlent de la France, parlent en réalité des racistes comme vous et de vos gouvernants préférés. C’est vous qu’elles n’aiment pas. C’est vous qui devriez quitter la France. C’est la seule chance pour qu’elle aille mieux.

      Et puis si je vous dis que je suis aryen, donc tràs blanc, français depuis X générations et que je n’aime pas la France (vraiment pas) telle qu’elle est gouvernée en ce moment, qu’est-ce que vous faites de moi ? Dans quel pays vous m’envoyez ?

      Mais je sais, vous me direz : "Ce n’est pas grave, vous êtes aryen !"

      Vous n’êtes qu’un bon aryen. Voilà !

    • c’est par la violence qu’on nous écrase
      de cet ordre moral
      c’est par le combat de la lutte des classes
      que nous reprendrons le pouvoir
      le pouvoir des hommes dans le respect
      de tous ,sans exploitation
      et ça s’appelle la Révolution
      oui une révolution c’est violent et ça fait mal
      mais nous devons lutter contre ce mal abject
      qui nous tue chaque jour
      je suis une racaille ,un voyou parce que je me révolte
      de ma condition d’ être humain exploité,
      ma dignité d’homme je n’ai pas à la prouver
      aux exploiteurs et aux voleurs de ma force de travail,
      aux garants de l’ordre moral parce qu’il faudrait se revolter en restant
      sage poli et non violent ?
      ma dignité je la prouve en combattant un ordre qui tue les miens
      chaque jour, ça fait mal et c’est un combat .
      Prolétaires de tous les pays unissons nous

    • Monsieur Finkielkraut continue à dire qu’il a été mal compris, il n’a toujours pas expliqué pourquoi une équipe de France Black, black, black ferait rigoler l’Europe.

      Comment peut-il expliquer le fond de sa pensée en dehors du racisme ? J’attends.

      S’il avait raison (je ne suis pas loin de le penser), cela me donnerai une raison de plus de ne pas ricaner avec cette Europe-là. Je n’avais déjà aucune raison de ricaner avec elle le 29 mai 2005.

      Durdo REIL

    • tu as tout a fait raison , il est temps de retirer la carte d’identite de ce sarkozy avec un nom pareil doit pas être un bon français, encore un immigré ,une honte de notre belle est grande nation, concernant la corde tu fais un noeud , et tu te pends !! ok jean marie

  • Je vous conseille de lire le livre de M. Alain-Gérard SLAMA historien "Le siècle de Monsieur Pétain" édit : PERRIN et vous serez étonnés de comprendre que M. Lallement, peut etre maladroitement, est au plus près de la vérité. Nicole

  • Je ne sais qui vous étes mais si vous étiez victime un jour d’un récidiviste,et que votre vie soit détruite peut étre vous verriez les choses d’une autre façon.On ne parle pas de ce que l’on ne comprends pas,je vous souhaite de ne jamais subir ce que moi et d’autres avonS subis.

    • si l’on peut comprendre la souffrance ,la peur d’une victime, l’inquiétude d’un parent (que je suis) il n’en reste pas moins que l’on ne fait pas vivre une société sur du pathos .
      poopy

    • Jean Ferrat
      LE BRUIT DES BOTTES
      Paroles : Guy Thomas

      C’est partout le bruit des bottes
      C’est partout l’ordre en kaki
      En Espagne on vous garotte
      On vous étripe au Chili
      On a beau me dire qu’en France
      On peut dormir à l’abri
      Des Pinochet en puissance
      Travaillent aussi du képi

      Quand un Pinochet rapplique
      C’est toujours en général
      Pour sauver la République
      Pour sauver l’Ordre moral
      On sait comment ils opèrent
      Pour transformer les esprits
      Les citoyens bien pépères
      En citoyens vert-de-gris

      A coup d’interrogatoires
      De carotte et de bâton
      De plongeon dans la baignoire
      De gégène et de tison
      Il se peut qu’on vous disloque
      Ou qu’on vous passe à tabac
      Qu’on vous suicide en lousdoc
      Au fond d’un commissariat

      Il se peut qu’on me fusille
      Pour avoir donné du feu
      Pour avoir joué aux billes
      Avec un petit hébreu
      On va t’écraser punaise
      Pour avoir donné du pain
      Pour avoir donné du pèze
      Au petit nord-africain

      Il se pourrait qu’on m’accuse
      Avec un petit gourdin
      D’avoir étudié Marcuse
      D’avoir été sartrien
      Ils auront des électrodes
      Ils diront tu veux du jus
      Pour connaître la période
      Où j’étais au P.S.U.

      A moins qu’ils me ratatinent
      Pour mon immoralité
      Pour avoir baisé Delphine
      Pour avoir été pédé
      A moins qu’ils ne me condamnent
      A mourir écartelé
      Entre l’amour de Roxane
      Et celui du beau Dédé

      Il se peut qu’on me douillette
      Pour que je veuille attester
      Qu’en mil neuf cent soixante-sept
      Je lisais l’Humanité
      Il se peut qu’on me tourmente
      Et qu’on me fasse avouer
      Que dans les années soixante
      J’étais à la C.G.T.

      A moins qu’ils me guillotinent
      Pour avoir osé chanter
      Les marins du Potemkine
      Et les camps de déportés
      A moins qu’avec un hachoir
      Ils me coupent les dix doigts
      Pour m’apprendre la guitare
      Comme ils ont fait à Jara

      C’est partout le bruit des bottes
      C’est partout l’ordre en kaki
      En Espagne on vous garotte
      On vous étripe au Chili
      Il ne faut plus dire qu’en France
      On peut dormir à l’abri
      Des Pinochet en puissance
      Travaillent aussi du képi
      Travaillent aussi du képi

    • eh oui le Grand Jean est toujours d’actualité.respect monsieur Ferrat.

      poopy

  • décadence, décadence ? voire...

    Le 2 décembre 2005, en présence du premier ministre seront organisées, place Vendôme, de grandes célébrations nationales à la gloire de Napoléon Bonaparte, qui, en 1802, a remis en esclavage 250 000 Français d’Outre-mer et en a massacré plusieurs dizaines de milliers qui résistaient avec une barbarie annonçant les pires moments du nazisme.

    Non mais on va leur montrer à tout ces bicots, ses portos, jude, tout ces pauvres qui c’est le CHEF,...on les "colonisent" et ils vous bouffent le bras ??

    tiens, si on remettait les enfants au travail ! ah ! c’était le bon temps en Germinal !

    ARLEQUIN

    • Arlequin ,

      C’est fait, on est en train de remettre les enfants au travail : l’apprentissage à 14 ans.
      C’est comme ça que le gouvernement vient en aide aux jeunes en difficulté. Rien ne dit que ceux de moins de 14 ans sont sûrs de rester à l’école. Je crois que l’on peut s’attendre au pire de la part de députés de la trempe de Grosdidier (le youyou) et de l’UMP "décomplexée".

      Pour eux, être décomplexé, c’est aller plus loin que Le Pen. Ils le démontrent chaque jour.

      Et ils n’arrêteront pas puisqu’ils ont les sondages (les sondeurs ?) pour eux.

      On nous prend pour des pommes (on nous l’avait clairement dit dès 1981, je crois) et le MEDEF jubile.

      Durdo REIL

  • Si je comprends bien le fond du débat, nous avons donc des "artistes" de rap qui, lorsqu’ils écrivent des textes qui appellent au meurtre, à la haine du flic et de la société française dans son ensemble, font oeuvre de création. Donc qu’il faut les écouter et les admirer sans moufter, puisque ce sont des créateurs, des écorchés vifs, des poètes urbains.

    Et puis nous avons des hommes politiques et des intellectuels (cf. Finkielkraut qui, à en croire les critiques massives et les insultes dont il fait l’objet depuis quelques jours, est la pire crapule que le monde ait porté) qui, parfois très connement il faut bien l’admettre, utilisent un peu vite des termes assez abrupts (racaille, pogrom anti-républicain,...).

    Et au milieu il y a nous, enfin en l’occurrence moi. Et il faut que je choisisse mon camp : soit je suis un immonde raciste réactionnaire, soit je suis un permissif anti-français. Pas beaucoup d’options dans le programme...

    Pourtant à une certaine époque, je croyais qu’il fallait mépriser et condamner avec la même force toute expression de la haine de l’autre, qu’elle soit dirigée sans nuances vers les noirs, les arabes, les juifs, les représentants des forces de l’ordre, les enseignants, les chômeurs, les pauvres, les élus locaux... Je croyais aussi que de dire à un policier d’aller niquer sa race est au moins aussi grave que de traiter un jeune de banlieue de sale bougnoule. Mais je devais me tromper, sans doute.

    Comprenez moi bien, j’aimerais beaucoup appartenir au camp du "Bien". J’ai juste un peu de mal à en distinguer les contours ces temps derniers.

    Theoven

    • Theoven,

      Pour être crédible il faut commencer par le condamner car il a dit : L’équipe de France est black, black, black ce qui fait rigoler l’Europe. . Dans certains journaux j’ai même lu ce qui fait ricaner l’Europe.

      Ricaner quand on voit des noirs, vous voyez ce que cela veut dire ? Non ? Alors allez vous renseigner auprès de certains supporters de football en Italie. Ces supporters-là accompagnent leur rigolade de cris de singe.

      L’intellectuel (philosophe ?) que vous citez est-il à mettre au même rang que ces supporters sans cheveux (et sans cervelle) ?

      Pour éviter la polémique, je précise que je sais bien que les gens sans cheveux ne sont pas tous des abrutis racistes.

      Durdo REIL

    • ... l’équipe black black black "qui fait rigoler ou ricaner l’Europe" ? En anglais, ce finkielkrautisme donnait "which arouses ridicule".
      Notre "philosophe" à la mords-moi-le-noeud hante les comptoirs de café ou les fins de banquets où les racistes se déboutonnent et recrache la bile avinée qu’il a collectée sous l’estampille "philosophique".
      Il est urgent d’élire ce "philosophe" à l’Académie Française, il siègera non loin d’Hélène Carrère d’Encausse.

    • D’accord cher Durdo, mais le principe qui consiste à disséquer chaque mot prononcé par quelqu’un pour tenter de prouver au monde qu’il est bien un être infâme, peut s’appliquer à n’importe quelle cible. Et c’est un procédé que je réprouve, pour en connaître trop bien les mécanismes.

      C’est une technique qui est utilisée par les intégristes de toutes les religions pour essayer de faire passer les laïcs pour des intolérants, par les hystériques bouffeurs de curé pour qualifier l’abbé Pierre de nazillon ou un écrivain noir de traître à sa race.

      Je ne me fais pas le défenseur de Finkielkraut, mais j’estime qu’on peut utiliser la voie de l’argument pour s’opposer à lui plutôt que celle de l’insulte. Oui il est juif. Non il ne suffit pas de dire que quelqu’un est juif pour en conclure qu’il est raciste. Il peut aussi utiliser des formules très maladroites sans pour cela que ça révèle chez lui des penchants génocidaires.

      Et oui, certains groupes de rap (j’ai bien dit certains, précision utile avant qu’un obersturmführer des milices de défense hip-hop ne vienne me menacer) devraient être unanimement dénoncés pour ce qu’ils sont : des cyniques qui utilisent la haine comme principal moteur de leurs ambitions, qui consistent pour l’essentiel à se parer des signes extérieurs de richesse les plus vulgaires d’une société d’hyper-consommation qu’ils prétendent combattre (alors qu’ils en sont des parfaits petits soldats).

      Mes options politiques sont claires, et je pense que nous entrons dans une période qui va nous obliger à nous radicaliser, du moins ceux qui pensent que la société est en train d’être plombée par de multiples mouvements qui rêvent de régner sur ses décombres. Mais dans cette lutte, je refuse de recourir au simplisme et à l’invective systématique, et je ne me résoudrai jamais à faire preuve de malhônneteté intellectuelle par confort ou paresse.

      Theoven

    • FINKELKRAUT "bénéficie" d’une tribune permanente sur "FRANCE-CULTURE" ! services publics, et il touche de l’argent avec NOS impôts ! HONTEUX

      ARLEQUIN

  • Il y a les rappeur au 21eme siecle, les vieux se rappelle peut-être d’un groupe Punk anglais qui a écrit cela :

    God Save the Queen

    God save the queen her fascist regime
    it made you a moron a potential H bomb !

    God save the queen she ain’t no human being
    there is no future in England’s dreaming

    Don’t be told what you want don’t be told what you need
    there’s no future no future no future for you

    God save the queen we mean it man (god save window leen)
    we love our queen god saves (god save... human beings)

    God save the queen cos tourists are money
    and our figurehead is not what she seems
    Oh god save history god save your mad parade
    Oh lord god have mercy all crimes are paid

    When there’s no future how can there be sin
    we’re the flowers in the dustbin
    we’re the poison in your human machine
    we’re the future your future

    God save the queen we mean it man
    there is no future in England’s dreaming

    No future for you No future for me
    No future no future for you

    ( (c) Sex Pistols - 1977 )


    Voici une interpretation pour la france de cette superbe chanson sarcastique anglaise.
    c’est moins bon parce-que c’est de moi, mais j’avais qu’à naître anglais et punk...

    Que dieu sauve Sarkosy
    son régime fasciste
    cela fait fait de toi un crétin
    une bombe H en puissance

    Que dieu sauve Sarkosy
    il n’est plus un être humain
    il n’y a plus d’avenir
    dans les rêves de la france

    Ne te fais pas dicter ce que tu veux
    ne te fais pas dicter ce dont tu as besoin
    sinon il n’y a plus d’avenir
    il n’y a plus d’avenir
    il n’y a plus d’avenir pour toi

    Que dieu sauve Sarkosy
    on te le dit gars
    tu aimes notre ministre
    dieu t’en gardes

    Que dieu sauve Sarkosy
    parce que les touristes c’est du fric
    et notre figure de proue
    n’est plus ce qu’il semble être

    Oh que dieu sauve l’histoire
    Dieu sauve ce carnaval
    oh cher dieu miséricordieux
    tous les crimes seront payés

    Quand il n’y a pas d’avenir
    comment peut-il y avoir de l’espoir
    nous sommes les fleurs
    dans la benne à ordure

    nous sommes le poison
    dans ta machine humaine
    nous sommes l’avenir
    ton avenir

    Que dieu sauve Sarkosy
    on te le dit gars
    tu aimes notre ministre
    dieu nous en garde

    Mieux que SARDOU, isn’t it (je veux dire la chanson originale des sex-pistols) ?

    jyd

    • Chaque jour j’ ai plus honte de ce pays, des travailleurs qui meurent de froid, mis à la rue par des députés-maires racistes qui n’ ont plus rien à envier à l’ extrême droite et malheureusement je désespère de voir cet... je n’ ose pas dire homme se rapprocher chaque jour du pouvoir et que l’ on revienne 60 ans en arrière avec camps de concentration, d’ extermination, d’ ailleurs la photo est-elle un signe prémonitoire ? cette chose semble faire le signe nazi, aussi prémonitoire que les rafles qu’ il organise déjà pour spolier le bon maréchal ? une fois au pouvoir j’ ai chaque jour plus peur que ces gens jour soient parqués dans des camps... mais aussi d’ autres évidemment (communistes de tout genre, homosexuels...)

  • Etes-vous au courant que les textes incriminés par ces députés sont pour la majorité hors course puisque une majorité de ces groupes ne chantent plus depuis 7 à 10ans ce qui prouvent bien que meme sur ce sujet ces "chers" députés ne savent pas réellement ce qui se passe dans la rue.
    par contre je rejoins THEOVEN car il est quand meme incryable que l’on accepte un racisme et une violence d’un coté et que l’on hurle de l’autre et je pense que la liberté d’expression à un prix : LE RESPECT

    Nicole

    • C’est vrai que certains des textes incriminés ont été diffusés il y a plusieurs années. Mais pour moi il n’y a pas prescription et leur contenu reste inacceptable. Effectivement, les députés dont nous parlons ne les connaissaient pas avant. Et alors ? Un député est censé connaître chaque ligne de chaque publication ou chanson diffusé en France dans les 30 dernière années ? Est-ce que un texte haineux devient soudainement acceptable sous prétexte que le parlement n’en n’a pas demandé l’interdiction ?

      Vous croyez que Jack Lang, cette baudruche qui n’en finit pas de se dégonfler, a jamais écouté un seul disque de rap ou de techno en entier, juste avant d’aller prendre la défense de la "culture djeune" à la télé ? Ce genre d’individu vient constamment nous gonfler avec la "civilisation hip hop" et la créativité des MC’s qu’on nous vend par paquets de douze, alors qu’ils n’en connaissent rien. Et, par là, en cautionne toutes les dérives, histoire de faire branché.

      Au risque de me répéter, je n’accepte pas cette fiction selon laquelle on aurait d’un côté des gentils rappeurs talentueux et de l’autre des méchants policiers racistes.

      Theoven

    • Fiction : devant des caméras, un rappeur sans talent donne des coups de pieds sur la tête d’un gentil policier. Succès garanti sur TF1.

      jyd

    • Fiction ?

      Ou encore : devant une caméra "cachée", un rappeur tutoie un policier en lui disant de fermer sa gueule s’il ne veut pas finir dans un transformateur d’EDF. Effet garanti là aussi.

      D’autres exemples ?

      Durdo REIL

    • Là vous continuez à faire dans le simplisme. C’est dommage...

      Theoven

  • Il est temps en effet de restreindre la p ossibilité d expression de tous ceux qui ne cessnt de s en prendre a l’autorité.Vivement le retour de la Morale et des Sanctions.C’est le désir du peuple qui souffre depuis 1968 de déliquescense générale,de la dictature de la pensée unique véhiculée a longueur de journée par les médias !

Derniers articles sur Bellaciao :