Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

LAISSEZ-NOUS A NOS JEUX DE THEATRE !

lundi 30 novembre 2009 - Contacter l'auteur

Michel Peyret
29 novembre 2009

LAISSEZ-NOUS A NOS JEUX DE THEATRE !

Depuis quelques décennies , nous voyons "droite" et "gauche" , selon les acceptions aseptisées qu’elles se sont données , se succéder à la gestion gouvernementale , c’est-à-dire à la gestion du capitalisme , au fonds en se donnant comme objectif d’être chacune la meilleure , les plus efficaces , pour faire accepter par les travailleurs les exigences de profit des capitalistes .

Quand ce n’est de parvenir , ici ou en Allemagne , à des gestions communes , ce que l’on a appelé les "cohabitations" , comme quand , par exemple , Chirac et Jospin se rendaient ensemble à Barcelone pour ensemble adopter , ou faire adopter , les décisions européennes de "libéralisation" des services publics ou de l’énergie .

Ce qui est quelque peu passé inaperçu à l’époque , pour cependant revenir aujourd’hui à l’ordre du jour sous l’égide de Nicolas Sarkozy qui doit en accepter les inconvénients en termes de sondages , notamment à la veille , ou à proximité de prochaines élections .

Dès lors , nous voyons à nouveau s’ouvrir les rideaux de la scène politique pour avoir le plaisir de regarder se jouer , ou se rejouer , quelques-unes de ces tragi-comédies , dont les acteurs , qu’ils surgissent d’un côté ou de l’autre du plateau , connaissent bien toutes les astuces , tous les trucages , toutes les dramatisations pour emporter l’acceptation de ceux qui sont la plupart du temps réduits au rôle de spectateurs , avec interdiction d’entrer sur la scène avant le Jour "J" et l’Heure "H" où ils seront autorisés à désigner le meilleur acteur qui les assurera que , désormais , ils peuvent dormir tranquilles , qu’il s’occupera de tout !

Aussi voyons-nous ressurgir tous les deux ou trois ans ces fameux rendez-vous , évidemment cruciaux , où reviennent les thèmes consacrés des comédies les plus renommées pour enlever au mieux l’intérêt des spectateurs .

Parmi les meilleurs acteurs du passé , on compte François Mitterrand qui avait su se saisir d’un minable acteur mais à la voix forte pour lui dicter un rolet qui ferait son succès tout en lui assurant le sien .

La "droite" étant habituellement majoritaire parmi les spectateurs , il avait eu une idée de génie , celle de diviser cette "droite" entre une droite commune et monotonique et une autre "droite" dite extrème destinée à neutraliser une partie des spectateurs .

Dès lors , il n’avait eu de cesse de l’aider à creuser l’un de ces thèmes qui pouvait avoir quelque écho chez les classes populaires qui connaissaient le chômage , le travail précaire , la pauvreté sinon la misère et tous les les maux les accompagnant .

Il fallait alors trouver le pelé , le galeux , d’où venait tout le mal et qui ne pouvait être bien évidemment le capitaliste dominateur , exploiteur et aliénant mais plutôt celui que le capitaliste faisait venir lui-même d’ailleurs pour accentuer la mise en concurrence des exploités , les diviser , les dresser les uns contre les autres en dépit de toutes les solidarités apprises.

Ce pelé , ce galeux , c’était donc ce migrant , a fortiori si sa peau avait quelque couleur , c’était celui qui venait "prendre le travail" tandis que ses enfants semaient le désordre dans les cités où ils avaient le culot de résider !

Et cela a marché !

Comme aucune force politique ne dénonçait le véritable coupable , le capitalisme et son régime , que chacune attendait son tour de servir , il fallait se tourner vers celui qui pouvait en avoir les apparences , quitte à les lui donner avec quelque "burka" , voire en faisant ressurgir ces fameux "chocs de civilisations" chers aux amis de George Bush !

Bien évidemment aussi , il convient de renouveler l’apparence des thèmes .

Celui qui veut rester au pouvoir doit dénoncer ce qui menace "l’identité nationale" tandis que ceux qui attendent leur tour nient l’évidence de toute identité nationale .

Mais que ne diraient-ils pas pour retrouver les délices et certainement les avantages de la gestion du capitalisme ?

Avant d’ailleurs de faire front commun pour ensemble promouvoir quelque idée et Etat européen destructeurs des peuples , des nations et de leurs cultures !

Avant d’ailleurs de faire front commun pour considérer comme nul tout vote des Français qui viserait à mettre un terme aux traités constitutifs de cet Etat qu’ils persistent à appeler "Union" .

Coup d’Etat ? Haute trahison ?

Mais de quoi donc parlez-vous ?

Pitié , laissez-nous à nos jeux de théâtre !

Mots clés : Gouvernements / Michel Peyret / Partis politiques /
Derniers articles sur Bellaciao :