Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

LARZAC 8 - 10 AOÛT 2003 : MOBILISATION MASSIVE CONTRE L’ OMC

samedi 15 mars 2003 - Contacter l'auteur

La Conférence ministérielle de l’OMC qui se tiendra au Mexique à
Cancun du 10 au 14 septembre 2003 envisage d’accélérer la marchandisation du
monde notamment des services et de l’agriculture. Les dégâts causés par
l’application de l’Uruguay Round sont considérables. Ils ont entraîné une
précarisation des populations les plus fragiles, une mise à sac des
ressources environnementales. Les accords ne peuvent être mis en œuvre que
par une répression accrue tant au niveau interne des Etats, qui déploient
des forces de police de plus en plus importantes, qu’au niveau des relations
internationales avec une utilisation de la guerre à des fins coloniales. Il
est indispensable d’anticiper cette réunion au Mexique et de mobiliser les
militants français et européens pour qu’ils puissent, par des actions
concrètes, qui pourraient être menées le 8, le 9 ou le 10 septembre 03,
faire entendre leur opposition d’une manière forte et visible au capitalisme
international.

Il s’agit donc de réunir le plus de militants possible de nos réseaux
pour deux jours autour de cette opposition à la marchandisation du monde.
Comme en juin 2000, la culture et la musique occuperont une place importante
comme vecteurs d’idées et de messages politiques et sociaux. Cette rencontre
n’a pas vocation à se substituer à des journées d’été ou à une réflexion
propre à chaque organisation. Elle doit au contraire permettre de créer une
transversalité sur les questions au cœur de nos préoccupations « la
marchandisation coloniale et guerrière de la planète », de créer de
nouvelles dynamiques et de permettre aux militants d’agir concrètement dans
leur quotidien. C’est un pari ambitieux où la culture (théâtre, musique,
lecture, peinture, création) doit pouvoir trouver des formes autonomes
d’expression en synergie avec autres formes

Le site du Plateau du Larzac a été choisi pour trois raisons :

Histoire militante :
L’année 2003 marquera le trentième anniversaire de la première marche
d’opposition à l’extension du camp militaire du Larzac (août 73) qui avait
permis un rapprochement des luttes paysannes et des luttes ouvrières
(LIP -Larzac) C’est de cette rencontre qu’est née la victoire contre le
projet militaro-industriel et la possibilité d’installer des jeunes en
agriculture. 2003 offrira la possibilité de réactiver et de renforcer des
liens entre différentes composantes du mouvement social pour que, comme le
disait Bernard Lambert en août 73, "Jamais les paysans ne seront des
versaillais, jamais ils ne s’opposeront à ceux qui veulent changer la
société" (B. Lambert)

Expérience d’une équipe locale
Ce projet très ambitieux peut s’appuyer sur l’expérience d’une équipe
locale qui a réussi à mener à bien il y a trois ans l’organisation autour du
procès du 30 juin. Cette équipe s’est déjà réunie à plusieurs reprises et
est très motivée. Elle a décidé de créer une association locale « Construire
un monde solidaire » dont l’objet est la préparation des journées d’août
2003. C’est cette équipe locale qui assumera le plus gros du travail de
logistique. Elle ne pourra réussir sa tâche que si des milliers de personnes
(estimation 4.800 militants) sont en mesure de venir l’appuyer dans les deux
semaines précédent l’évènement. Elle sera également chargée des contacts
avec les autorités administratives locales.

Un vaste espace à disposition
L’association locale « Construire un monde solidaire » propose de
réaliser ces journées sur le plateau même du Larzac, à 30 Km au sud de
Millau. Un espace d’une 100aine d’ha est prévu pour organiser les « 
villages » où les gens pourront camper et participer à des ateliers et des
conférences. L’affluence à un tel évènement ayant toutes les chances de
dépasser plusieurs dizaines de milliers de personnes, la mise en conformité
du site (hygiène, approvisionnement, parking, postes secours) nécessitera la
présence de nombreux militantEs affectés à des fonctions très précises.

Une très forte mobilisation militante nécessaire
Une première estimation fait apparaître un besoin de 4800 personnes
pour assurer un fonctionnement optimal de l’opération. Ce nombre très élevé
tient compte d’une rotation des personnes et il est bien évident qu’il n’y
aura pas besoin de 4800 personnes au même moment pendant les trois jours de
l’opération.
Certains d’entre eux devront s’impliquer très en amont du projet,
d’autres par contre ne seront nécessaires que pendant une partie de la phase
de réalisation proprement dite. Il faudra donc prévoir une montée en
puissance progressive et une planification très fine des besoins en fonction
des différentes phases.
Certaines organisations envisagent la possibilité d’organiser leurs
journées d’été dans les 15 jours précédent le WE du 8-9-10/08, afin de
pouvoir concilier leur travail de réflexion avec un apport en travail pour
l’organisation.
Les réseaux doivent dès à présent faire circuler l’information pour
permettre à leurs membres qui le désirent de prendre leur congés en fonction
de ces dates.

Les différents temps de l’évènement
L’association locale « Construire un monde solidaire » envisageait de
commencer à accueillir les premiers militants le vendredi 8 au soir et de
clôturer le dimanche 10. Les orga. réunies à Paris souhaiteraient que
l’accueil se fasse un jour plus tôt, donc dès le jeudi 7 pour donner plus de
temps aux échanges et permettre de valoriser au mieux ces rencontres.
Cette proposition ne devrait avoir que des répercussions financières
ou organisationnelles marginales. Elle sera transmise rapidement à
l’association locale « Construire un monde solidaire ».
Si acceptée :
- jeudi 7 : accueil des premiers arrivants
- vendredi 8 : carrefour, ateliers thématiques, musique acoustique,
art de rue théâtre, documentaires, l’art et la réflexion devront être
entremêlés tant au niveau des horaires que des lieux…
- samedi 9 : dans la journée -> comme Vendredi à partir de 18h00 et
jusqu’à l’aube du 10 : concert. Ce concert doit trouver une cohérence par
rapport aux débats et à l’enjeu. Il s’agira de permettre l’expression d’une
pluralité musicale et culturelle qui soit le pendant de la biodiversité
agricole, des couleurs ethniques, des résistances et des luttes.
- dimanche : clôture et prise de rendez vous pour les actions du
8-9-10 septembre 03. (face à l’OMC) et acte symbolique à imaginer.

Organisations spatiales
L’association locale « Construire un monde solidaire » propose la
création de villages pour organiser l’expression artistique et politique sur
un espace de 100 ha comprenant également la scène centrale sur laquelle se
produira le concert du Samedi.

Le groupe de Paris propose que le nombre de villages soit ramené à 3
pour permettre une transversalité et un décloisonnement. Les trois thèmes
avancés (proposition non définitive et toujours ouverte) :
- Marchandisation de la planète
- Répression du mouvement social
- colonialisme et gestion guerrière

Restauration et boisson doivent être pensés dans le même esprit. Par
une valorisation des savoirs faire locaux, des solidarités internationales
et un boycott des produits des multinationales.

>>>>>
La prochaine réunion sur Paris se tiendra le mercredi 2 avril à partir
de 18 h 30 dans les locaux de la Confédération paysanne - 81 avenue de la
République - 93170 Bagnolet (M° Galiéni - ligne 3)
>>>>>
Toutes les organisations qui veulent s’associer à la réalisation de ce
projet seront accueillies chaleureusement.

Contact : jmdesfilhes@confederationpaysanne.fr

Source : http://hns.samizdat.net/article.php3?id_article=2532

Mots clés : Commerce-Indus.-Bourse / Mouvement /
Derniers articles sur Bellaciao :