Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

LE RAPPORT CAMDESSUS : ca sent le mazout !

mercredi 20 octobre 2004 - Contacter l'auteur - 2 coms

« Il faut travailler plus, gagner plus, produire plus, consommer plus, s’enrichir, s’empiffrer, se goinfrer, polluer, piller les ressources de la planète... » ne cessent de marteler ou de sous-entendre les néo-libéraux de tous poils dans leurs discours d’incitation à la relance économique.

La surconsommation, voilà le vrai moteur de la croissance et le seul garant de notre épanouissement. Outre la défiance que nous inspirent ces thèses radicales, elles omettent de prendre en compte un facteur qui va révolutionner notre vie pas plus tard que demain ou, au mieux, dans une ou deux décennies : la pénurie de pétrole qui menace.

N’en déplaise aux économistes qui l’attribuent à des « tensions géostratégiques passagères » et à des conditions météorologiques calamiteuses, l’envolée des cours du brut est motivée par l’accroissement exponentiel de la demande mondiale, et notamment chinoise. Il est vrai qu’au plus fort des chocs pétroliers des années 70, les prévisionnistes annonçaient la pénurie pour 2005/2010. Aujourd’hui, elle est envisagée autour de 2030/2040, dans l’état actuel des ressources et de la demande... qui ne fait que croître encore et toujours.

Certes, des réserves restent à prospecter et à exploiter, notamment dans l’Antarctique jusqu’à maintenant préservé de la voracité des multinationales, mais ça ne changera pas grand-chose au fond du problème. Le pétrole est aujourd’hui à plus de 50 dollars le baril, un niveau inenvisageable il y a quelques mois. Et avec l’arrivée de l’hiver dans l’hémisphère nord, le thermomètre va chuter et les cours grimper.

Sans verser dans le catastrophisme, il est grand temps que nos « éminents spécialistes » se penchent sur cette question qui se pose à l’Humanité toute entière. Les mesures préconisées dans le rapport Camdessus ­ Vers une nouvelle croissance pour la France ­ sont fondées sur des prévisions de croissance à l’horizon 2015. Elles ne tiennent absolument pas compte de cette révolution énergétique qui s’annonce imminente.

Quel est donc alors le degré de pertinence de ce rapport ? On se le demande...

Yves Barraud

www.actuchomage.org

Mots clés : Conso-Pub / Economie-budget / Energie /

Messages

Derniers articles sur Bellaciao :