Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

La campagne de Mme Buffet patine, ses opposants préparent l’après

lundi 26 mars 2007 - Contacter l'auteur - 29 coms

Sylvia donne de la charogne aux hyénes

de Sylvia Zappi

A moins d’un mois du premier tour, le doute semble gagner de plus en plus les rangs du Parti communiste sur la campagne de Marie-George Buffet. Et les grandes manoeuvres à l’intérieur du parti ont commencé pour préparer l’après-élection.

Les militants avouent avoir du mal à faire la preuve de la "pertinence" de la candidature communiste. Les salles de meetings sont pleines et les affiches collées mais, sur le terrain, l’argument du vote utile prend de l’ampleur. "Beaucoup de gens nous disent : "c’est bien ce que vous faites mais..." On n’a cessé de leur répéter qu’il fallait être raisonnable pour les empêcher de voter pour les autres candidats de gauche", assure Pierre Dharréville, un proche de Mme Buffet.

"Les choix électoraux sont déportés vers la droite et le vote de gauche se porte sur Ségolène Royal. Il faut qu’on explique ce qui est utile quand on veut une politique de gauche", reconnaît Patrice Cohen-Seat, le numéro deux du PCF.

C’est le sens qu’a souhaité donner la direction du parti lors d’un conseil national imprévu au calendrier initial, jeudi 22 mars, pour tenter de remobiliser ses cadres. Les proches de la candidate ont tenté de convaincre que le parti était "mobilisé et rassemblé" et qu’il ne manquait qu’un coup de collier. "Nous avons trente jours pour déjouer les pronostics des sondages. Il faut relayer avec plus de force l’appel de Marie-George au sursaut à gauche", a proposé le rapporteur Michel Laurent.

M. Laurent a expliqué que "dorénavant, la campagne serait plus rythmée" : distributions et collages massifs, concentration des déplacements de la candidate et grand meeting le 1er avril à Bercy, comme "accélérateur de campagne". "Ils n’ont cessé de répéter "il faut se mobiliser", c’était nul", juge Gilles Alfonsi, membre refondateur du conseil national. "Beaucoup s’attendent à la gamelle. Et on sent un parti qui est dans l’impasse et qui ne sait pas quoi dire", assène Pierre Zarka, autre refondateur.

Les orthodoxes ont fait le gros dos en demandant à "Marie-George" de "crédibiliser sa candidature". Le matin même, six d’entre eux avaient signé dans l’Humanité un long texte justifiant la pertinence du vote pour Mme Buffet, mais précisant, incidemment, que "l’apport de (cette candidature) se mesurera bien sûr au nombre de voix au soir du premier tour".

GUERRE DE POSITIONS

L’ambiance est bien à la guerre de positions en interne. L’ensemble des opposants attend le soir du premier tour pour tirer le bilan qu’ils jugent "en échec". Silencieux depuis près d’un an, les partisans de Robert Hue se font de plus en plus entendre. Très énervés par la tentative de Mme Buffet de faire porter le chapeau d’un faible score au sénateur du Val-d’Oise, malheureux candidat de 2002, en parlant de "la malédiction des 3,37 %", ils ne cachent plus leurs critiques.

Dominique Grador, très proche de M. Hue, a ainsi demandé à la candidate de "ne pas être en posture de témoignage et de marginalisation", en indiquant "clairement" se mettre "au compte de la victoire de la gauche". Robert Hue a même planifié une tribune publique dans les jours qui viennent.

Les refondateurs ne sont pas en reste. Intervenant sans illusions sur la nécessité de refaire "l’unité antilibérale" pour les législatives, ils doivent réunir leurs troupes, samedi 24 mars à Saint-Denis, lors d’une première réunion nationale de leur nouvelle structure Communistes unitaires, association regroupant des militants encartés comme de nombreux anciens membres du parti.

http://www.lemonde.fr/web/article/0...

Mots clés : Dazibao / Partis politiques / Présidentielle 2007 / Sylvia Zappi /

Messages

  • C’est du Zappi. rien de neuf dans la forme comme dans l’intention. Ce journal a tout de même parlé, dans la même page, du congrès de l’UNEF, sans citer une seule fois le passage de MGB. c’est ce journal qui bidonne les interviews avec les enseignants et efface ceux qui votent MGB. Du solide, du sérieux. Ceci étant, les difficultés sont réelles. Elles ne concernent d’ailleurs pas exclusivement MGB.
    Léon

  • les journalistes sont des menteurs, ils ne sont pas intégres dés qu’il parle du pcf.
    la campagne se passe trés bien, elle est tout simplement difficile. les meetings de mgb sont pleins.
    stop à la manipulation de la bourgeoisie et de ses valets.

    mathieu

    • La campagne se passe bien sauf que sauf que les élus locaux ont vampirisé les collectifs unitaires.

      On nous demande de participer et en même temps, "on" prend tout en charge. Pour info, certaines coaltions PS/PC n’avaient pas fait campagne pour le NON dans certains villes.

      En même temps, demande aux collectifs de se réveiller, de venir aux réunions. Les iniatives sont étouffées. Si tout le monde est désigné par avance, c’est pas la peine de bouger.

      Quant à Robert Hue, il n’y a pas pire que lui pour défendre le PC.

      Il y aura des résultats mais tant que le peuple ne sera pas impliqué, ce sera dur. Et le bon peuple ne veut pas forcément de changemenst radicaux. On file vers le libéralisme et vers le capitalisme.

      Tout le monde galère plus mais c’est pas grave. Plutôt galérer que d’aller vers le socialisme et le communisme.

    • Buffet à Ivry, Créteil et Saint-Maur

      Le Parisien du 26 mars 2007

      CE LUNDI sera val-de-marnais pour Marie-George Buffet, la candidate communiste à l’élection présidentielle.

      Elle sera de midi à 14 heures avec les agents territoriaux d’Ivry, à la salle Robespierre. De 15 heures à 16 h 30, elle rencontrera les étudiants de l’université Paris XII au centre multidisciplinaire de Créteil.

      Le thème de la santé sera abordé de 16 h 30 à 17 h 30 avec les personnels et les patients de l’hôpital Henri-Mondor, toujours à Créteil.

      La journée s’achèvera par un rassemblement autour de la question du logement à Saint-Maur, de 18 heures à 19 h 30.

    • 83.19 tu veux aller ou ? vers le capitalisme ou liberal ? ce n´est pas la peine d´y aller on y est deja, moi je veux freiner le capitalisme. bien a toi jean-francois

  • Dans les commentaires, pour n’avoir pas à trop se remttre en cause.....il pourrait etre utile de suivre le vieux proverbe, il ne faut pas vendre la peau de l’ours....

    • Arrêter de faire le jeu des journalistes qui n’attendent que cela pour nous flinguer. Ca fait 20 ans que je suis adhérents, ça fait 20ans que l’on me dit que le PCF doit disparaitre. Et on est toujours là et bien là malgrès les saloperies des refondateurs qui balancent des infos à la presse qui n’ont rien a voir avec la réalité. Un parti divisé, des cartes rendues, des élus en désacords etc..Il prennent leur rêve pour une réalité. Je connais bien le parti, j’ai des responsabilités, je peux vous assurez que le parti est rassemblé, on fait des adhésions (aucun retour de carte) et plus d’élus qu’en 2002 on parrainé notre candidate. j’ai participé aux collectifs antilibéraux avec beaucoup d’espoir et de sincérité. Cette espérience nous a au moins servi à une chose, on sait maintenant a qui on a à faire. Je peux vous assurrez que les communistes ne se laisseront pas avoir une seconde fois. Les refondateurs, Bové et ses bobos ils nous la rejoueront plus. S’ils veulent créer leur parti, qu’ils le fassent, mais cela ne se fera pas sur les ruines du PCF. Lorsqu’on a la chance d’avoir un parti comme le notre, se serait une folie que de la faire disparaitre. Les communistes en ont consciences. En attendant j’appellent les camarades a faire campagne, plutot que de penser au congrès. Le contraire serait très mal venu.
      JPC

  • Ce type d’article à but ,me semble-t-il ,provocateur ne mérite pas le commentaire qu’il souhaite provoquer,je le mets donc dans ma poubelle et je passe à autre chose

  • En 2002 nous n’avons pas explosé. Il a fallu faire des efforts, notamment sur le plan financier. Nous l’avons fait", explique Marie-George Buffet.

    Concernant ses intentions en cas de victoire de la candidate socialiste, à dit MGB : "le programme porté par la candidate socialiste n’est pas apte à faire réussir la gauche. Ce sera donc sans nous".

    Quoi qu’il en soit, au sein du PC, la campagne de la candidate ne semble pas satisfaire tout le monde. Surtout ceux qui soutiennes JB. C’est sans doute pour cela que des pressions ce fonts ?
    Ils y a aussi ceux qui ont peurs du bon résultats que vas faire MGB, et qui de fait ne pourrais pas étouffé le PCF. Quoi qu’il en soit, le ressenti sur le terrain n’a absolument rien à voir avec ce que ce torchon dit.

    • Je confirme depuis mon tout petit poste d’information de militant de base , que la campagne sur le terrain n’a rien à voir avec ce que certaine presse peut raconter .
      Vendredi dernier réunion de notre nouvelle cellule reformée , pendant un temps le parti avait du regrouper deux cellules pour continuer d’exister ; au jourd’hui les deux cellules ont repris leur autonomie , à la réunion trois nouveaux , un jeune couple , et une femme de trente cinq ans , plus un ancien camarade qui avait pris ses distances et qui revient au bercail .
      Cet aprés midi , profitant du soleil , tractage , et une dizaine de rencontres , en général bon accueil , surtout chez les jeunes couples qui en ont ras le bol de tirer le diable par la queue , ils ne croient pas que MGB , soient au second tour , mais disent ils , c’est pour cela qu’elle doit faire un maximum de voix au premier , pour que les communistes pésent de nouveaux dans notre pays , surtout si sarko passe .
      Voilà , ce n’est que ma petite part de vérité .

      claude de Toulouse .

  • Voici ,qui confirme s’il en était besoin,ce que j’écrivais dans mon article du 24 mars "Nouvelle offensive ?manipulation des consciences" publié sur ce site.Comment en effet appeler autrement que de la manipulation ,cette prose bourrée de contre vérités(meeting,rassemblement,collage,tout baigne mais cela patine !)Le rassemblement antilibéral est mort,mais dans tous les sondages, qui jusqu’à présent rendaient le PC et MG.Buffet quasi inéxistant,une remontée s’opère et la gauche du NON hors PS est en progres réel.
    C’est encore insuffisant ! Ils nous faut continuer !Les raliemments qui s’opèrent,le renforcement militant du PC en sont des signes majeurs.Le dévellopement des luttes sociales ,mais aussi politiques sont la prolongation naturelle de ce mouvement.C’est bien ce qui explique cette nouvelle offensive !

    A noter aussi un dialogue "philosophique " entre Sarkozy et Onfray dans l’hebdo PHILOSOPHIE et repris par une partie de la presse régionale,ou la publicité accordée au regroupement de "Communistes-refondateurs,anciens membres du PC ou militants qui ne l’on jamais été ! "dont C.AUTIN environ une centaine,c’est beaucoup moins que la plupart des sections du PC.

    Alors oui !Continuons ,expliquons encore d’avantage ,notre programme avec MG. Buffet.

    Roger bretagne

  • A quand la laisse d’or pour Sylvia Zappi ?

    Le Monde, journal emblématique du Parti de la Presse et de l’Argent.

    Jips

    • Pauvre journal "le monde " lui qui a été une référence est devenu un beau torchon : ce matin sur France Info un de ses ancien collaborateur était à l’antenne pour présenter son livre ou il explique comment à son corp défendant il s"était fait intrumentaliser et relate les relations de ce journal avec le capitalisme parisien !!!!!!

      Alors ce qu’ils peuvent écrire sur le pc ne peut ètre que désinformation c’est tout ce qu’ils sont capables.

      je ne me souvient plus du titre du bouquin mais il devrait etre facile à retrouver

      JC Depoil

    • Dans nos provinces, nous n’avons pas l’habitude de lire le Monde : ici, c’est la NR des Pyrénées et la Dépêche du Midi - même groupe - . Est-il vrai que certains membres "influents" du PC, disons, certains dirigeants et élus communistes, s’expriment sur ce journal de gôche ? Si c’est vrai, qui cela sert-il ?
      Si ce n’est D’ABORD et SURTOUT ceux qui veulent la MORT du PC ?

  • Buffet : « le PC n’explosera pas en 2007 »

    Les Echos du 26 mars 2007

    Alors que son score reste faible dans les sondages d’opinion, la candidate communiste réfléchit déjà à l’après-scrutin. Marie-George Buffet a affirmé que « quoi qu’il arrive le PC n’explosera pas en 2007 » dans un entretien au « Parisien-Aujourd’hui en France » paru samedi. En 2002, déjà, « nous n’avons pas explosé.

    Il a fallu faire des efforts, notamment sur le plan financier. Nous l’avons fait », a-t-elle rappelé. Selon elle, le « résultat sera important pour faire bouger la gauche en 2007, mais l’avenir des communistes ne dépend pas du score à la présidentielle ».

    • Il ne dépendra pas des présidentielles, c’est évident ! Mais la question importante ce cela celle des législatives et des municipales Or le résultat des législatives sera largement conditionné par celui des présidentielles ! Et la question des alliances avec le ps va forcément se poser (en particulier pour les municipales)... C’est pour cela qu’un rassemblement antilibéral pour les législatives me semble encore plus impossible que lors des présidentielles !

  • Vous vous demandez pourquoi c’est dur ?

    Selon moi, MGB est la meilleure candidate PCF depuis plusieurs dizaines d’années.
    D’une manière générale, je continue à le penser, la nullité n’a jamais été aussi criante à droite, et c’est bien ce qui provoque cette effervescence à gauche.

    Cette impression de désordre, c’est plutôt un bon signe.
    Le désordre, les chiffres qui ne rentrent plus dans les cases, c’est le début du changement.

    Les médias ont peur, et si les gens commençaient à réfléchir ?
    Pour contrer cela, il faut matraquer le fait que c’est le bordel à gauche, et qu’à droite, tout semble en ordre de marche.

    Le coup du vote utile ne va pas fonctionner, c’est ce qui provoque cette panique.
    bon sang, quelle horreur si le trio auto-proclamé Sarkosy-Royal-Bayrou se plante lamentablement ?

    Que vont écrire encore les journalistes dans ce cas ?
    Sondages truqués ?
    Mais non, ils ne sont pas truqués, on sait maintenant que les sondages sont orientés, c’est pas pareil que truqué.
    Orientés, cela veut dire qu’on publie les résultats qui ont du sens pour l’intérêt général.

    L’intérêt général, c’est Sarkosy-Royal-Bayrou, et le reste c’est une vision d’horreur pour le journaliste salarié du CAC40.

    Vous risquez de ne pas voter utile...
    c’est hyper grave pour les analystes politiques.

    SVP votez comme vous le voulez, c’est la réponse aux hyènes.

    jyd.

  • Polémiques ou débats ?

    Si le PCF est en débat, cela démontre un sens aigu d’une véritable démocratie.
    Les éléments essentiels que l’on peut retenir sont, que la droite ultra (Sarko-lepeniste) nous demande "d’aimer la France ou alors la quitter", que l’ersatz (adolphéen agité du bocage) rejoind la tribut nostalgique précédement cité et que jour aprés jour "la malhonnèteté intellectuelle" des molles et moux devient l’outil de propagande afin de "mieux vous asservir, mes seigneurs !". Ca c’est de la polémique.

    L’information objective est rare, et cette société managé et façonné par le medef et ses actionnaires fait tout le"necessaire" pour maintenir cette droite liberticide au pouvoir, ou accompagner la molle opposition composé du cocktail "bayrou-royal".

    Le PCF doit exister, et pour ma part je connais mon adversaire.

    Le combat est rude Ami communiste, et tu as mon soutient.

    Judicaël

  • Donnez moi un seul journal (à part l’huma), une seule radio, une seule chaine de télévision, qui dise du bien du PCF et de la candidate antilibérale.
    Donnez moi un seul média qui a éffleuré un point sur le projet politique alternatif que nous portons ;
    Même la gauche contestataire de Bové à Besancenot et Laguillé est mieux traitée que nous.
    Conclusion c’est nous qui avons raison. Notre projet politique est crédible ils font tout pour l’enterrer.
    Mais mes parents et arrières grands parents ont vécu des situations difficiles et leur résistance, leur obstination, leur engagement leur ont donné raison.
    La vieille dame est toute jeune face à l’archaïsme droitier et ses manipulations d’opinions et des esprits.
    Quant aux refondateurs, j’aimerais bien savoir quel est leur taux de cotisation au PCF.
    J Cl

    • Ben donne moi un seul journal qui dise du bien de la candidature besancenot, laguiller, schivari etc ! C’est le jeu, et rien de plus normal : tu ne veux quand meme pas que les "chiens de garde" de la bourgeoisie dise du bien de ta candidate, quand meme !

      Sinon, c’est trés bien que tu défende tes convictions, mais bon, personnelement je me bas dans la cgt avec des gens qui défendent une autre candidature que la mienne (ou qui ne défendent aucune candidature du tout) et je ne vois pas pourquoi on se jetterait des mots d’oiseau entre nous ! Personnelement, je rencontre pas mal de militants du pcf dans le syndicat, du coté des mal logés ou du coté du soutien aux sans pap : je ne traiterais jamais ces gens de "staliniens" alors j’aimerais qu’on arréte de me traiter de "gauchiste marcellin" (ou la version modernisée)

  • Le Président de la société des rédacteurs du Monde fait partie du think tank "LE SIECLE",objectif faire triompher le libéralisme et l’ultralibéralisme,avec pratiquement tous les autres journalistes en vue de la presse écrite et télévisuelle.

    Il n’y a donc rien d’étonnant que ce journalisme de la manipulation qu’est celui de ZAPPI aille dans le sens et appui tous les groupes ou groupuscules qui s’expriment en internes au PCF,en appuyant plus fortement sur les hommes et femmes plutôt que sur les idées et démarches défendues.

    Qu’on ne se fasse aucune illusion, le PCF ne disparaîtra pas, les années qui viennent vont être des années de plomb pour toute la société française dont une grande partie est en décomposition sociale totale.

    La lutte des classes va reprendre très vite le devant de la scène avec la nouvelle génération, mieux formée,mieux instruite,très mobilesur tous les plans,il ne lui reste qu’a croire en elle collectivement contre le libéralisme pour refonder du "collectif" durablement.

    Les partis n’étant que le reflet de la société ou des groupes qu’ils représentent, la recomposition politique va toucher tous les partis et ça va sans aucun doute faire beaucoup de cadavres, mais certainement pas chez les communistes qui veulent avancer vers toutes les valeurs d’une société socialiste fondée sur un développement progressiste.

    Nous avons tout entre nos mains pour réussir, il faut simplement réaffirmer sur des bases fondamentalement démocratiques la nécessité d’une transformation sociale et économique de nos sociétés sur des bases communistes nouvelles.

    Il faut dépasser la théorie marxiste et la nourrir de tous les apports de l’anthropologie, ce que Marx ne pouvait pas faire !

    Les communistes ont un boulevard devant eux.

    Je ne donne pas 18 mois de vie à la présidence SARKOZY s’il est, par malheur pour notre pays,élu président.Il y a SARKO, mais il y a toutes les hyènes carriéristes tapies dans les ministères, les administrations, les grandes entreprises et dans tous les think tank de BRUXELLES.

    Ils vont vouloir aller très vite puisque c’était le débat à droite, souvenez-vous avec les réformes RAFFARIN et VILLIPIN ;ils iront trop vite en voulant "marchandiser" à outrance car contrairement aux apparences, ils sont pris à la gorge, le pouvoir supposé des grandes entreprises multinationales est une illusion,ces grands groupes sont dans la fuite en avant parce qu’endettés jusqu’au cou.

    Il n’y a pas que la dette de l’Etat a prendre en compte.C’est au contraire grâce au dépeçage des services publics, toute cette richesse accumulée par le travail de plusieurs générations de salarié(e)s qui est bradée au privé et qui les nourrit gracement.

    L’effondrement total du système capitalistique actuel va se faire dans les deux ,trois ans qui viennent,pour la bonne et simple raison que le niveau des investissements productifs est beaucoup trop faible partout dans le monde depuis plus de 5 ans au moins selon les pays.

    S’ils travaillent et réfléchissent bien en sachant anticiper, les communistes ont tout l’avenir devant eux.

    RASPOUTINE

  • a sylvia zappi,il y a quelques années le regretté RENE ANDRIEU lors d’un débat à la télevision avait dit dans la discution qu’il fallait et en parlant du journal le figaro à l’époque ( le jetter à la poubelle)si ma mémoire est bonne il me semble qu’il avait joint le geste à la parole , je crois que le monde en prend le même chemin et ces journalistes devraient peut être retourner dans une bonne école de journalisme parcequ’ ils désinorment plus qu’ils informent par manque d’impartialité !!!!et peut être d’éthique !!!!
    AL DE TOULOUSE

  • Loin d’etre un journal indépendant financièrement, ce journal est le lieu d’expression des cercles du pouvoir financier.

    En 2003, une série d’ouvrages et de travaux ont critiqué la neutralité et la rigueur déontologique du journal. Dans la revue Actes de la Recherche en Sciences Sociales, le sociologue de l’école Bourdieusienne Patrick Champagne analysait l’évolution du quotidien et l’influence de Jean-Marie Colombani dans l’article « Le médiateur entre deux mondes ». Ces critiques devinrent accusations dans l’essai La Face cachée du Monde, où Pierre Péan et Philippe Cohen affirment, entre autres choses, que l’équipe dirigeante Jean-Marie Colombani, Edwy Plenel et Alain Minc (1) ont pris le parti de s’orienter vers une logique de rentabilité et de vente faisant totalement fi, selon eux, des règles déontologiques. Les critiques pointent également du doigt certains parti-pris éditoriaux.

    Daniel Schneidermann, à l’époque employé du Monde, chroniqueur au supplément Radio-TV du quotidien et lui même animateur d’une émission de TV sur France 5 (expert lui-même en déontologie), a critiqué dans son ouvrage Le Cauchemar médiatique la réaction de la direction du quotidien, en estimant que celui-ci ne répondait pas aux arguments du livre La Face cachée du Monde. Les dirigeants du Monde l’ont licencié en octobre 2003 pour « cause réelle et sérieuse » : selon eux, un passage du livre de Daniel Schneidermann était « attentatoire à l’entreprise pour laquelle il travaille ». Le journaliste a poursuivi le quotidien aux prud’hommes de Paris, qui lui a donné gain de cause en mai 2005 [3]. Le Monde a fait appel de cette décision.

    La thèse de Pierre Péan et Philippe Cohen dans le livre La face cachée du Monde était essentiellement que la ligne éditoriale originelle a été altérée afin d’obéir aux objectifs de pouvoir des rédacteurs et d’un petit groupe affilié, avec des collusions dans des cercles économiques. Pierre Péan et Philippe Cohen reprochaient par exemple le salaire mensuel du directeur de la rédaction du Monde (26 000 euros par mois) en dépit d’une perte estimée à 25 millions d’euros pour l’exercice 2003 au niveau du Groupe (périmètre de CA de 460 M d’€, année d’acquisition du groupe Le Vie Catholique par Le Monde). Le Monde et les avocats de Péan-Cohen ont préféré éviter le procès et ont accepté la médiation de Guy Canivet, le premier président de la Cour de Cassation.

    source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Monde

    (1) :Il a participé aux directoires de multiples sociétés (e.g., Valeo) via des jetons de présence aux conseils d’administration ce qui lui a parfois été reproché. Ce fut notamment le cas avec Vinci qu’il a dû quitter en janvier 2007 pour mettre fin à un possible conflit d’intérêts entre son activité au sein de cette société et sa proximité avec le groupe de François Pinault.

    Ami des grands dirigeants du monde des affaires et de la politique, il est aussi membre de plusieurs instituts économiques et culturels d’où sont prises de grandes décisions diplomatiques, économiques, et sociales : la Fondation Saint-Simon (trésorier), le Siècle. Sortant environ un livre par an, il est le conseiller le plus sollicité de sa génération. Administrateur de nombreuses sociétés, il traite d’économie comme du discours de communication avec sa société AM conseil.

    Depuis l’ouverture de Direct8, chaîne de la TNT, Alain Minc est éditorialiste de l’émission intitulée Face à : Alain Minc animée par Guillaume Klossa, l’éditorialiste européen du quotidien Metro et président de l’organisation non gouvernementale EuropaNova. En janvier 2007, il devient l’animateur de cette émission.

    source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Minc

  • je vais vous surprendre les camarades mais ....

    je crois que leurs articles, au contraire, nous font une pub magnifique, pour la raison assez simple ( peut etre simpliste) que plus on parle de la mort des gens plus le francais a tendance reactive à défendre les prétendus morts

    louis coconuts

Derniers articles sur Bellaciao :