Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

La liberté d’expression est un droit inaliénable

jeudi 10 juillet 2008 - Contacter l'auteur

Collectif nantais "Le Monde n’est pas une marchandise"

Communiqué de Presse

La liberté d’expression est un droit inaliénable

Le 9 juillet 2008

Le Collectif nantais "Le Monde n’est pas une marchandise" s’inquiète des mesures policières adoptées par le gouvernement japonais à l’occasion de la tenue du Sommet du G8.

Avant même le début du "Contre-sommet" organisé par les ONG et mouvements altermondialistes, les entrées sur le territoire japonais ont été sévèrement restreintes. De nombreuses personnes (universitaires, journalistes, syndicalistes) connues pour leur expertise scientifique et pour leur rôle de contre-pouvoir ont été longuement interrogées ; certaines d’entres elles restant plus d’une douzaine d’heures dans les locaux de la police des frontières.

L’entrée au Japon a été refusée à 23 personnes, dont notamment les deux délégations coréennes de la Fédération des syndicats démocrates et des agriculteurs. D’autres personnes du Bangladesh, des Philippines et du Népal ont vu leur visa refusé bien qu’elles aient été invitées par des organisations participant officiellement aux forums. Quelques autres ont été autorisées à séjourner au Japon mais pour une durée réduite, les empêchant d’intervenir lors des conférences publiques pour lesquelles elles avaient été invitées.

Comme lors du G8 en Allemagne l’an passé, ce sont des mesures d’exception qui sont appliquées à l’encontre des militants altermondialistes, assimilant la contestation du système néolibéral à une forme de délinquance.

Le Collectif nantais "Le Monde n’est pas une marchandise" se fait le relais des combats altermondialistes pour une justice planétaire construite sur des bases démocratiques.

Le Collectif estime que les arguments contradictoires à ceux portés par les gouvernements membres du G8 doivent pouvoir être exprimés librement au sein des forums et des manifestations. Toute entrave à la liberté d’expression est une atteinte aux droits fondamentaux reconnus dans les Etats démocratiques.

Le Collectif dénonce les mesures policières déployées par le gouvernement japonais à l’occasion du Sommet des Huit et demande la fin des arrestations des journalistes et des militants témoignant sur place de l’impopularité mondiale du G8 et de ses "recommandations".

Mots clés : G8 2008 - Japon / Médias-Presse-Sondages / Mouvement /
Derniers articles sur Bellaciao :