Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

La mystification ITER/Fusion, manifestation regionale samedi 14-02 a Pertuis-Vaucluse

vendredi 13 février 2004 - Contacter l'auteur - 1 com

Un collectif de 30 associations, syndicats et partis politiques (**) appellent à une :

M A N I F E S T A T I O N R E G I O N A L E
SAMEDI 14 FEVRIER 2004 À 14 h A PERTUIS (*) - VAUCLUSE

Pas de nouveaux réacteurs nucléaires
L’avenir est aux alternatives !

Si le projet ITER (réacteur à fusion nucléaire) permettait réellement, comme le prétend le discours officiel, de solutionner les problèmes énergétiques et environnementaux de l¹humanité, le Réseau « Sortir du nucléaire » y serait favorable, pour plusieurs raisons :

- cela conforterait notre dénonciation du nucléaire actuel (fission) et des projets tel que le réacteur EPR : production de déchets nucléaires, risques de catastrophes, rejets dans l¹environnement, proliférationŠ

- cela permettrait d¹espérer une importante production d¹électricité sans conséquences inacceptables pour l¹environnement et les générations futures.

Hélas, il s’agit d’une mystification :

- La production industrielle d’électricité par des réacteurs à fusion nucléaire pourrait ne jamais être possible. Et, si elle voyait le jour, ce serait dans un siècle ou plus. Or, pour laisser une Terre habitable aux générations futures, c’est immédiatement que l’humanité doit prendre des décisions dont la plus urgente consiste en une importante réduction de la consommation énergétique des pays riches.

- la fusion nucléaire présente de graves dangers, dénoncés par exemple par le pris Nobel de Physique 2002, le japonais Tadatoshi Koshiba :

* production de très grandes quantités de tritium, hydrogène radioactif extrêmement nocif pour les organismes vivants qui le captent hélas très facilement.

* création de milliers de tonnes de déchets nucléaires ayant plusieurs centaines d¹années de durée de vie. Ce sont nos descendants qui devront les assumer !

La puissante campagne de promotion du projet ITER semble n¹avoir qu¹un but : écarter toute remise en cause du mode de consommation des sociétés industrielles. Le message est « Nous pouvons continuer ainsi, puisque "bientôt" la fusion nucléaire règlera tous nos problèmes ». Il s¹agit d¹une mystification.

Le Réseau « Sortir du nucléaire » demande l¹annulation du projet ITER et le basculement des budgets vers les plans d¹économie d¹énergie et de développement es énergies renouvelables.

Le Réseau « Sortir du nucléaire » appelle la population à participer nombreux à la journée d¹action contre le réacteur ITER le 14 février à Pertuis (Vaucluse), à proximité de Cadarache, site proposé par la France pour recevoir ce réacteur :
- 14h - manifestation
- 17h - débat public

Contacts presse :
- Médiane (association locale de coordination de la manifestation), MCA, 84120 Pertuis

Tél. : 04 90 07 49 29 ou 04 90 07 31 47 ou 04 90 07 30 92
- Porte parole du Réseau "Sortir du nucléaire" (Stéphane Lhomme) : 06 64 100 333

(*) Pertuis est à 20km au nord d’Aix en Provence (direction Manosque, Sisteron). Le lieu de RDV est en bas du cours de La République au sud de la ville.


(**) Les premiers signataires de l¹appel :
Réseau "Sortir du nucléaire, Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire, l¹AERE d¹Apt, l¹Age de faire (04), AGT, Alternatifs 30, Alternatifs PACA, AME, Les Amis de la Terre de Vaucluse, APTE, Association de Sauvegarde du Patrimoine du Cadre de Vie de Solerieux, Attac Salon de Provence, CGT La Bourguette,, Collectif STOP MELOX , Comaguer, Confédération Paysanne Paca, Confédération Paysanne de Vaucluse, Coordination nationale des collectifs opposés à l’enfouissement des déchets radioactifs, LCR ,L¹Echo du Colostre, MEDIANE de Pertuis, Nature et Progrès 13, Région Provence Fédération provençale du Partit Occitan, Revue Nature & Progrès, TCHERNOBLAYE, Val de Durance Environnement, Les Verts 04, Les Verts Marseille-Est, Les Verts 84,Š

Mots clés : Manifs-actions / Nucléaire /

Messages

  • Vos arguments ne tiennent pasla route. Vous dites ques la fusion pourrait ne voire le jour que dans cent ans. Et bien raison de plus pour comencer les études tout de suite. Pour ce qui est des énergies renouvellables, il n’est pas question de les laisser tomber, juste d’ouvrir un maximum de perspectives et de ne pas laisser tomber le nucléaire parce que certains l’apparentent tout de suite à la production de déchets radioactifs.

    Pour ce qui est des risques dont vous parlez, ils concernent des produits à faible concentration (moins de radiotoxicité que le charbon) et ayant une durée de vie relativement courte. Deplus, ils ne prennent pas en compte un recyclage éventuel et sotn, je pense, susceptibles d’être largement réduits.
    Pour information, la fabrication de cellules photovoltaïques est très polluate également. De même que les éoliennes perturbent les cycles migrateurs de certains oiseaux.

    Avant de vouloir voter un basculement, des budgets, je crois qu’il serait plus judicieux de se poser des bonnes questions et de ne pas complètement de fermer. Les progrets de la science se font à petits pas. Et aux vues des perspectives qu’offrent ce projet, je crois que cela vaut la peine d’essayer, l’argent pourrait être bien plus mal gaspillé, je vous assure.

Derniers articles sur Bellaciao :