Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

La police marocaine répriment la marche contre les guerre

lundi 10 mars 2003 - Contacter l'auteur

Le comité local de lutte contre les guerres le 09 mars 2003.
AGADIR. MAROC.

La police marocaine répriment la marche de solidarité avec le peuple irakien

Le comité local de lutte contre les guerres à AGADIR a organisé le 09 mars, dans le cadre de la solidarité avec le peuple irakien, une marche populaire pour dénoncer les objectifs impérialistes de la destruction du peuple irakien, et lutter pour arrêter cette guerre criminelle qui vise l’approvisionnement en pétrole des multinationales impérialistes au prix des vies humaines.

Aussitôt que la marche a commencé, et malgré sa conformité avec toutes les dispositions légales, les manifestants ont été surpris par une offensive brutale perpétrée par toute une panoplie de corps de répression qui dispersent sauvagement les manifestants et procèdent à l’arrestation de neuf militants : JIK MOHAMED ,AIT AADI NAJM,OUBAHA BRAHIM (membres d’association ATTAC), AZIANE AHMED, EL OTTMANI MOHAMED (membres de l’Association Nationale des Diplômés Chômeurs au Maroc), SOUDANI MOHAMED, HAMIMA HAMID, HOUDAIBI AZIZ (membres de l’Union Nationale des Etudiants Marocains) et HISSANE ABDELHAK (membre de l’union local de la Confédération Démocratique du Travail).Cette agression policière à fait également des dizaines de blessés. Les escadrons de la répression ont poursuivi les manifestants qui se sont dispersés en groupes exprimant leur détermination à faire réussir la marche qu’ils considèrent légitime.

La répression de cette marche populaire s’insère dans le cadre de l’offensive de l’Etat marocain contre la liberté d’_expression et de protestation et démontre clairement sa dépendance et son appui à la guerre impérialiste contre l’Irak. En effet, quelle différence y a t-il entre celui qui organise l’anéantissement du peuple irakien et celui qui réprime les militants contre cette guerre ?

Nous militants et militantes qui œuvrent pour la construction d’un large mouvement de masse pour arrêter la guerre impérialiste contre l’Irak, et après avoir souligné les objectifs de cette intervention brutale des autorités, nous annonçons à l’opinion publique locale, nationale et internationale ce qui suit : 1. Notre indignation contre cette intervention policière et contres toutes formes d’interdiction de la part des autorités locales et à leur tête le gouverneur de la région et derrière lui tout le corps répressif de l’Etat 2. Notre réclamation pour la libération immédiate des militants incarcérés 3. Notre revendication pour l’annulation de l’accord 1982 qui autorise les armées américaines à utiliser le sol marocain dans leurs guerres contre les peuples 4. Nous appelons les organisations militantes à œuvrer pour constituer des comités de lutte contre les guerres dans les écoles, les lycées, les universités et les quartiers populaires 5. Nos salutations militantes pour les militants qui se sont décidés à constituer des boucliers humains pour la défense du peuple irakien 6. Notre détermination à mener toutes formes de lutte pour dénoncer la répression et organiser la mobilisation pour une autre marche populaire dont la date sera communiquée ultérieurement.

Comité de suivi.

Pour envoyer votre protestation, voici les numéros de Fax :

Premier ministre 00 212 37 76 99 95

Ministre de l’intérieur 00 212 37 76 20 56

Ministre des Droits de l’Homme 00 212 37 67 20 18

Gouverneur d’Agadir 00 212 48 84 29 77

00 212 48 84 02 49

Mots clés : Guerres-Conflits / Manifs-actions / Police - Répression /
Derniers articles sur Bellaciao :