Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

La première agence de presse féminine au monde viens d’ouvrir au Kurdistan

dimanche 11 mars 2012 , par MrAzadnews - Contacter l'auteur - 4 coms

Edit this post
La première agence de presse féminine viens d’ouvrir au Kurdistan

JINHA : « Nous allons changer la langue de la presse »

L’Agence de Presse féministe, dont le siège se trouve à Amed, a été inaugurée. Tous les membres de l’agence sont des femmes. La responsable des Informations kurdes de l’Agence de Presse des Femmes (JINHA), Xangul OZBEY, a annoncé qu’il y a presque un an déjà qu’elle travaillait sur ce projet et a rappelé qu’il s’agit là de la première agence de presse féministe du monde.

L’Agence de Presse féministe (JINHA) est la première agence dans le monde qui compte parmi elle, une direction, des journalistes, des conseillers juridiques, des comptables et de membres qui ne sont que des femmes. Leur devise : ‘ Nous allons changer la langue de la presse ‘.

JINHA va lancer ses premières publications via internet en langues kurde, anglaise et turque. Elle va divulguer des nouvelles sur l’actualité, la vie et les couleurs des femmes. La responsable du département kurde, Xangul OZBEY, et celle du département turc, Hazal PEKER, sont intervenues sur l’Agence de Presse Firat (ANF) à propos de leurs projets et de leurs activités.

L’agence a fêté son ouverture à Amed. La responsable du département kurde, Xangul OZBEY a révélé que cela fait bientôt un an qu’elle est sur ce projet et a rappelé que c’est la première agence féministe du monde. OZBEY a annoncé que l’agence va présenter ses publications en trois langues : kurde, anglais et turc et que ses informations seront d’un point de vue féminin dans le but d’engendrer un changement de comportement de la gente masculine dans la presse.

OZBEY a par ailleurs déclaré que leur agence va privilégier la diversité dans la presse et que leur but est que le statut de l’homme et de la femme soit égal et ainsi instaurer au sein de toutes les populations l’égalité des sexes.

OZBEY a attiré l’attention sur ces mots : ‘Et on écrit. Sans se dire, que vont dire les hommes si on écrit.’, de l’écrivaine Virginia WOOLF et a déclaré : « Nous allons écrire nous même nos informations sans demander l’approbation ni le point de vue des hommes. »

La responsable du département turc, Hazal PEKER, a quant a elle relancé la devise : « Nous allons changer la langue de la presse. Dorénavant, après nous la presse mondiale ne sera plus ce qu’elle était. » Elle a précisé qu’elle, ainsi que toutes ses collègues, voient la vie sur le principe de l’égalité des sexes et qu’elles n’approuvent pas la langue masculine de la presse. PEKER a ajouté que toutes ses équipes ne sont composées que de femmes et que leurs nouvelles seront établies que d’un point de vue féminin

PEKER a poursuivit en disant qu’elles publieront leurs notes sur internet et qu’elles proposeront des informations avec images et photos à leurs abonnés. A savoir que dans les prochains temps, l’agence va se développer dans d’autres villes comme Istanbul, Ankara, Sirnak, Wan et Colemerg où des déléguées vont être nommées.

PEKER affirme qu’elles sont féministes en rappelant la chose suivante : « Nous remarquions qu’à la fin de chaque informations, il apparaissait une signature masculine. Nous avons voulu éviter le sexisme. Mais malheureusement, il y a toujours le sexisme masculin. Notre vocation est que la langue de la presse soit définitivement débarrassée du sexisme masculin et de partager un point de vue qui ne soit pas sexiste.

Azadnews
Lien vers l’article et la video :
http://www.azadnewsagency.com/nuce/?p=1300

Mots clés : Femmes-Féminisme / International / Médias-Presse-Sondages /

Messages

Derniers articles sur Bellaciao :