Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

La privation d’électricité est inhumaine, injuste, inacceptable

dimanche 5 septembre 2004

Le drame survenu dans la nuit du 17 au 18 août à Saint-Denis, avec le décès
d’une fillette de 6 ans et de son père, nous rappelle avec force que la
privation d’électricité est inhumaine, injuste, inacceptable.

Selon l’édition du mercredi 18 août du journal régional de France 3 Ile de
France, un incendie s’est déclaré dans un appartement du quartier Pleyel de
Saint-Denis. Une bougie aurait provoqué cet incendie, sachant que la famille
occupant l’appartement était privée d’électricité depuis environ une
semaine.

Ce drame, qui aurait pu se conclure par un nombre de victimes encore plus
important, nous rappelle que le choix de la privatisation de l’entreprise
EDF effectué par la majorité gouvernementale, choix privilégiant la finance
et la recherche du profit maximum au détriment de la solidarité et de la
sécurité des biens et des personnes, est illégitime.

Déjà, en menant les opérations " Robin des Bois " visant au rétablissement
de la fourniture d’électricité aux usagers les plus démunis qui en avaient
été privés, les électriciens et gaziers avaient fait en sorte d’attirer
l’attention des usagers, des citoyens et de leurs élus sur le caractère
profondément anachronique, rétrograde et intolérable d’une pratique
consistant dans bien des cas à sanctionner sans discernement mauvais payeurs
et familles en difficulté.

A n’en pas douter, la transformation du statut des entreprises en sociétés
anonymes, parce qu’elle s’inscrit dans le sens de la recherche d’encore plus
de profits pour les futurs actionnaires, va renforcer les logiques
mercantiles qui tournent le dos au service public, à la solidarité.

La FNME, qui adresse à la famille des victimes ses sincères condoléances,
réaffirme son intention de ne pas laisser saborder le service public et ses
valeurs, et en appelle aux usagers, aux citoyens et à leurs élus afin de
faire en sorte que des drames de cette nature ne puissent se reproduire.

Gérard Rodriguez

Messages

  • et si la CGT arrêtait de soutenir l’EDF nucléarisé peut-être serait-elle plus soutenue ? Surtout que ce soutien n’est pas sans rapport avec le nombre de permanents PC-CGT fournis par le CE d’EDF dans lequel la justice fout son nez actuellement....
    A trop collaborer avec son patronat - fut-il l’Etat - on en oublie de combattre le monde nucléarisé qu’il tente de mettre en place... un monde destructeur de l’homme, de le planète, le monde boulimique de la surproduction énregétique, en clair un des éléments moteurs du capitalisme cannibal et de l’impérialisme nucléaire et technologique...

    et c’est dommage parce qu’on ne peut que soutenir le recours à l’action directe et à certaines de ses formes qui expriment le plus ouvertement la solidarité travailleurs/hors travail... il faudrait pourtant que ces liens se tissent plus durablement...

    Et si la CGT revenait à ses origines révolutionnaires et cherchaient véritablement à anéantir le capitalisme et l’Etat lorsqu’il s’érige en son bras armé... et si les services publics travaillaient à la production des besoins réels des usagers et non du monde industriel nucléarisé et technocratisé... peut-être s’appercevrait-elle que le nucléaire ne serait pas alors une nécessité vitale...

    Anti-K.