Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

La question de l’ENA, 3 jours après

jeudi 5 avril 2007 - Contacter l'auteur - 3 coms

Un candidat à la présidentielle ayant lancé, comme on sait, l’idée, le mot, la rumeur d’une "suppression" de l’ENA, nous attendions avec impatience les justes réactions-déclarations des autres impétrants. Or, à l’exception d’Olivier Besancenot qui se montre parfaitement favorable à l’opération, force est de constater que la France unanime de la politique, de la presse (Cf. Le Monde aujourd’hui) et de l’ENA s’oppose à la chose. La rupture de Sarkozy n’inclura donc pas la séparation d’avec l’ENA, la société radieuse de Ségolène qui est encore vachement à faire non plus.

En vérité, Sarko aimait profondément l’ENA depuis longtemps mais sans le dire, Ségo apparemment aussi (On s’attend même au PS que d’un instant à l’autre Fabius fasse repentance publique pour ses méchantes pensées passées quant à l’objet que l’on croyait maudit). En vérité et crescendo, on le voit, c’est la France entière qui déclare aimer l’ENA d’un amour puissant, large, indéfectible englobant le drapeau tricolore, la Marseillaise, la liberté, l’égalité et la fraternité. Il est vrai que rien n’étonne plus chez les Français qui adulent des choses aussi étonnantes que les grandes écoles et le chômage.

Comme nous sommes républicains, nous on trouve ça finalement extrêmement bien, vox populi vox dei : C’est pas mal que pour au minimum les deux quinquennats qui viennent nous ayons le droit et le plaisir de boire la coupe jusqu’à la lie.

..............................................

Les pensées zaz de l’Ocséna

Ocsena, Organisation contre le système-ENA... (et pour la démocratie avancée)
- http://ocsena.ouvaton.org
- ocsena.org@wanadoo.fr

Mots clés : Gouvernements / Ocsena / Partis politiques /

Messages

Derniers articles sur Bellaciao :