Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

La sortie du documentaire "Pas Assez de Volume ! (Notes sur l’OMC) de Vincent Glenn...

jeudi 25 mars 2004 - Contacter l'auteur

Veuillez recevoir des information concernant la sortie du documentaire "Pas
Assez de Volume ! (Notes sur l’OMC) de Vincent Glenn, distribué par la
coopérative de diffusion/distribution Co-errances, le 21 avril.

Un petit mot pour vous donner le contexte de la démarche de cette sortie en
France et en Belgique,

C’est la première fois qu’une coopérative, (Co-errances -
www.co-errances.org) constituée de plusieurs membres - éditeurs de livres ou
de revues, producteurs de films peut se déclarer distributeur grâce au
statut de SCIC société coopérative d¹intérêt collectif.

C’est aussi une première expérience pour co-errances, qui dans cette
aventure se lie en partenariat avec des organisations non-gouvernementales :
Agir Ici, l’URFIG, Oxfam Solidarité pour relayer leurs campagnes de
sensibilisation autour de l’AGCS (Accord Général sur le Commerce des
Services) et des Institutions Financières Internationales.
Cette association laisse apparaître la possibilité d’une économie de la
culture apparentée aux pratiques et valeurs de l’économie sociale et
solidaire.

Une tournée du film est prévue dans les communes déjà déclarées zones Hors
AGCS dont Paris fait partie, (au mois de novembre dernier, on pouvait
compter 200 collectivités française se déclarant zones hors AGCS.) pour
essayer de déterminer les conséquences qu’auront cet accord sur le quotidien
des citoyens. Et si certaines communes n’ont pas de cinéma, la technique
légère occasionnée par la vidéo nous permettra de projeter le film dans les
salles des fêtes.

Le film sera accompagné par plusieurs intervenants, dont Agnès Bertrand,
fondatrice de l’Institut de la re-localisation de l’économie, et Raoul Marc
Jennar, chercheur auprès d’Oxfam Solidarité et de l¹URFIG et Jean Claude
Amara, porte parole de Droits devant !!

Le film sera exploité en deux parties, et en alternance des débats sont
organisés régulièrement les mardis et jeudis à partir du 21 avril à l¹Espace
St Michel 7 place St Michel 75005 après la séance de 20h.

Il reste 3 projections de presse, si ce sujet vous intéresse :

Jeudi 25 mars à 15h au cinéma La Clef - 21 rue de la Clef - M° Censier
Daubenton

Mardi 30 mars à 20h30 dans le cadre de la clôture du festival International
des films des droits de l’homme - à l’Action Chritine - 4 rue Christine
- 75006

Mercredi 7 avril à 11h au cinéma La Clef - 21 rue de la Clef - M° Censier
Daubenton

Des débats réguliers sont organisés tous les mardi et jeudi à partir du 21
avril à l’Espace St Michel - 7 place St Michel, aux séances de 20h (des
intervenants différents se succéderont..)

SYNOPSIS

O.M.C - (organisation mondial du commerce), trois lettres pour nommer une
institution internationale dont le mandat officiel est d’arbitrer le
commerce mondial. En deux chapitres, sous forme d’enquête menée par un
profane, le film dresse le portrait polémique d¹une instance de pouvoir dont
le champ d’influence n’a cessé de s’étendre depuis sa création en 1995.

A la rencontre autant de ceux qui contestent la légitimité et les méthodes
de l’OMC, que de certains de ces responsables, le premier chapitre du film
tente d’apporter quelques réponses aux questions suivantes : pourquoi, par
qui et pour quels intérêts cette institution internationale a-t-elle été
mise en place ?

Le second chapitre tente de démystifier ce qui se cache derrière le sigle
énigmatique d’AGCS : l’Accord Général sur le Commerce des Services, et les
circonstances du secret qui entourent ces négociations menées au nom de
l’Union Européenne.

Nous sommes encore peu à savoir que l’AGCS entrera en vigueur dans nos pays
le 1er janvier 2005, certains disent de celui-ci qu’il achèvera la captation
par des forces privées, exclusivement déterminée par les impératifs de
profit, de secteurs aussi essentiels à la vie que l¹eau, la santé,
l¹éducation, la culture.

En trois ans d’exploration, le narrateur nous livre une enquête sous forme
d’un parcours à travers plusieurs mondes sur une même planète, en y
incorporant ses propres détours à travers la musique, la photographie, le
rêve, le cauchemar, détours nous rappelant que le sens de la vie est
irréductible à tout enfermement dans le champ de l’économie.

Avec les interventions de :

Agnès Bertrand, José Bové, Harlem Désir, Susan
George, Raoul-Marc Jennar, Jean-Marie Harribey, Pascal Lamy, Ray Lema,
Sous-commandant Marcos, Mike Moore, Yacouba Moumouni, Pierre Nakoulima,
Supachai Panitchpakdi, René Passet, Gérard Payen, Ricardo Petrella,
Paul-Henri Ravier, Joseph Stiglitz, Aminata Traoré, Francis Wurtz ainsi que
les voix de Bernard Maris et Serge Latouche.
Avec les musiques et paroles de : Yacouba Moumouni (Niger), Manu Chao
(France, Espagne), Djiguya (Burkina Faso), la Compagnie Lubat, (France), le
Tarât de Haidouks (Roumanie), les Mamar Kassey (Niger), Wessan & Samir
Joubran, (Palestine), Amol Kanapurkar, (Inde)

Mots clés : AGCS-TISA-Bolkestein-SSIG-TSCG / Cinéma-vidéo /
Derniers articles sur Bellaciao :