Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Le 13 janvier 1993, Charles TILLON nous quittait. (2 videos)

mercredi 13 janvier 2010 - Contacter l'auteur - 7 coms

"Oui le socialisme reste à inventer pour désenchaîner la vieille espérance ouvrière. C’est là mon vœu, au bord du dernier rivage, au terme du voyage où il me faut tourner les yeux vers le cortège du passé, la multitude de ceux que j’ai aimés parce qu’ils allaient leur chemin en tâtonnant, souvent dans le doute, mais sans jamais désespérer" Charles Tillon

Résumé chronologique

1897 : Naissance à Rennes

1914 : Ajusteur à l’Arsenal

1916 : Matelot mécanicien à bord du croiseur « Le Guichen »

1919 : Meneur d’une mutinerie il est condamné à cinq ans de bagne (Vendée puis Maroc)

1921 : Ajusteur dans un atelier - Il adhère au Parti Communiste

1924 : Permanent CGTU. Grève des pêcheurs et des sardinières « Penn-Sardins » à Douarnenez - Élu au Conseil Municipal

1924-35 : Condamné à plusieurs peines de prison (grèves, outrages à commissaires)

1931 : Élu au bureau confédéral de la CGTU

1932 : Élu au Comité Central du PC et suppléant au Bureau Politique

1936 : Élu député d’Aubervilliers

1939 : En mission politico-humanitaire à Alicante pour tenter de rapatrier les derniers combattants républicains

1940 : 17 juin - Rédige un Tract d’Appel à la Résistance au fascisme hitlérien

1941 : Il crée le journal France D’abord (première édition en septembre). Constitution du Comité Militaire National (CMN) point de départ à la naissance des Francs Tireurs et Partisans (FTP)

1942 : Installation du CMN à Palaiseau et Limours.

1944 : 10 août - Le CMN des FTP lance un appel au soulèvement de Paris

1944-47 : Dès la Libération il est nommé successivement, Ministre de l’air, de l’armement et de la reconstruction - Parallèlement il est réélu Député d’Aubervilliers et élu Maire d’Aubervilliers

1947-52 : Création de l’Association Nationale des Anciens Combattants de la Résistance (ANACR) - Fondation du « Mouvement de la Paix »

1952-53 : Début du procès Marty-Tillon au PC : tous deux scandaleusement remis à la base

1953-68 : Reconstruit dans les Alpes : sa maison, sa famille - Écrit plusieurs livres

1968 : Les Printemps de Paris et de Prague l’obligent à retourner au combat avec d’importantes personnalités :

* Signature du « Manifeste contre la normalisation en Tchécoslovaquie »
* Création d’un nouveau « Secours Rouge »

1970 : Le 3 juillet il signe avec Garaudy, Pronteau et Kriegel-Valrimont un Manifeste : « Il n’est plus possible de se taire » et est exclu du Parti communiste

1975 : Il se retire à la « Bouaxière » en Bretagne

1993 : Décès

Sur le site de son fils



Mots clés : Communisme : le débat / Dazibao / Histoire / Partis politiques /

Messages

Derniers articles sur Bellaciao :