Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Le Réseau "Sortir du nucléaire" rend public un document confidentiel EDF

vendredi 20 février 2004 - Contacter l'auteur

Réseau "Sortir du nucléaire" Fédération de 688 associations
9 rue Dumenge, 69004 Lyon Tel : 04.78.28.29.22

Communiqué de presse du jeudi 19 février 2004

Centrales nucléaires : les restrictions budgétaires mettent en cause la sûreté !

Inquiétant : "Le coefficient de disponibilité et le coefficient d¹utilisation
des centrales nucléaires doivent être les plus élevés possibles"

Le Réseau "Sortir du nucléaire" rend public ce jour un document interne à EDF qui contredit les déclarations officielles (EDF et Autorité de sûreté nucléaire) qui prétendent que la sûreté nucléaire n¹est pas mise en cause. Le document, daté du 28 décembre 2001, énonce les restrictions budgétaires pour 2002 et pérennisées depuis, pour lesquelles la direction d’EDF a mis en place un discret mais puissant cabinet, baptisé "Task Force".

S¹il est effectivement écrit que la sûreté nucléaire ne doit pas être mise en cause, l’ampleur et la répartition des restrictions budgétaires listées dans ce document démontrent le contraire.

Extraits :

- "Le coefficient de disponibilité et le coefficient d¹utilisation des centrales nucléaires doivent être les plus élevés possibles".

- "L’économie à réaliser pour la Division de production nucléaire en 2002 est de l¹ordre de 200 millions d¹euros"

- "La situation de 2002 ne fera que s¹accentuer dans les années à venir. Une " Task force " aura la mission de pérenniser les réductions budgétaires"

- "baisse du nombre d¹embauches prévues de 550 à 175"

- "économie de 100 millions d¹euros (soit 7,2 % des dépenses d¹achats totales) notamment sur les dépenses de logistique et frais généraux et de maintenance."

Ces données donnent hélas une réelle crédibilité à la déclaration de Jean-Pierre Bernasconi, secrétaire général du syndicat CGT de la centrale nucléaire du Bugey (Isère), "On va vers un AZF nucléaire" (14 octobre 2003, Congrès de la CGT-Energie)

Le Réseau "Sortir du nucléaire" dénonce une situation pré-accidentelle et exige, avant que l’irréparable ne se produise :

- la dissolution de la "Task force" imposant les restrictions budgétaires

- une commission d’enquête indépendante ayant pour mission d’évaluer la dégradation de la sûreté des centrales nucléaires françaises.

- un plan de "sortie du nucléaire" le plus rapide possible, couplé à un plan ambitieux d’économies d’énergies et de développement des énergies renouvelables.


Contact Réseau "Sortir du nucléaire" : Stéphane Lhomme 06 64 100 333

Mots clés : Nucléaire /
Derniers articles sur Bellaciao :