Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Le cinéma du peuple

lundi 22 septembre 2014, par arthur

Le cinéma du peuple
Coopérative (octobre 1913 - août 1914)

La journée de « commémoration critique » débutera par la question de la propagande par l’image.

Les militants, syndicalistes et anarchistes, qui luttaient farouchement contre le militarisme s’intéressèrent précocement aux vecteurs de communication de masse que furent les journaux à grand tirage d’abord, et le cinéma naissant.

Nous avons donc le plaisir de vous convier, dès 13H00, à la projection exceptionnelle d’un film produit par « le cinéma du Peuple », dans les conditions de l’époque et les commentaires d’un bonimenteur syndical, puis de rencontrer pour débattre ensuite Nina Almberg, documentariste vidéo et son et auteure avec Tangui Perron d’un travail de recherche sur Gustave Cauvin et le Cinéma du Peuple.

« Mon ami Gustave Cauvin était le conférencier officiel et moi son aide bénévole pour la préparation matérielle de ses conférences avec cinéma. Mon rôle consistait à amener depuis la gare des trains de banlieue la plus proche de la salle, le matériel qui consistait, outre l’appareil de projection, en une grosse bouteille de gaz acétylène pour la projection des films, car l’éclairage électrique n’avait pas encore remplacé le gaz de ville, puis à la cadence de mes bras, je tournais la manivelle pour le déroulement des bandes, pendant que Cauvin parlait. Nous avons fait ainsi presque le tour de Paris, et plus tard de Lyon. »

Henri Poulaille : « Mon ami Calandri », Paris, Spartacus,1970,

Alors qu’en 1913, Paris possède déjà près de 200 salles de cinéma et un million de spectateurs par an, un groupe de syndicalistes et d’anarchistes, étrangers à l’industrie cinématographi­que, créent, devant notaire, le 28 octobre 1913, la société coopérative anonyme à capital et personnel variables : « Le Cinéma du Peuple ». Dans ses statuts, il est précisé : » La société s’efforcera d’élever l’intellectualité du peuple ».

Pour ceux que la suite intéresse : http://www.cnt-f.org/subrp/spip.php?article593

"En Août 1914 : Que reste-t-il de l’antimilitarisme et de l’antipatriotisme ?"
Journée de commémoration critique organisée par le Syndicat du Bâtiment, le 8 novembre 2014 - 33, rue des Vignoles 75020 Paris
programme : http://www.cnt-f.org/subrp/spip.php?article586