Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Le mouvement No Tav peut vaincre. Vraiment, il peut vaincre

vendredi 30 mars 2012 , par Wu Ming 1 - Contacter l'auteur - 1 com

Tous les partis de l’arc parlementaire défendent par tous les moyens la grande et insensée saloperie, avec le PD (parti démocrate, post-gauche NDT) en pointe dans la répression et la criminalisation, et pourtant le mouvement No Tav peut vaincre.

Tous les médias mainstream, tous les journaux télévisés et les grands journaux s’abaissent à tout pour défendre la grande et insensée saloperie, avec parmi les plus zélés le journal de Rai3 et Repubblica, et pourtant le mouvement No Tav peut vaincre.

Tous les "bons", de Monti à Napolitano, à Calabresi Jr (1) sont en rangs serrés, inébranlables dans la défense de la grande et insensée saloperie, et pourtant le mouvement No Tav peut vaincre.

Maintenant, ils vont essayer la stratégie consistant à s’acheter le consensus de la vallée, avec des facilités fiscales, des conventions avec les hôteliers et restaurateurs, etc. et pourtant le mouvement No Tav peut vaincre.

Je ne dis pas qu’il vaincra : je dis qu’il peut vaincre, parce que j’entends le bruit des fissures qui peu à peu s’élargissent.

Je dis qu’il peut vaincre, parce que je reconnais la panique dans le ricanement crispé des puissants, dans leurs expressions de mourants du tétanos : "Mais comment est-ce possible ? Ces gens continuent à manifester, à exposer leurs arguments, à bloquer… et dans toute l’Italie en plus ? Nous avons déchaîné contre eux tout l’arsenal policier et médiatique ! Chaque jour, nous les couvrons de merde ! Nous nous sommes abaissés comme jamais, avec la bagarre démentielle sur le "mouton"(2) et l’éloge du carabinier…

Et pourtant, ils sont encore là ! Et il y a les artistes, les chanteurs, qui s’y mettent… Pourquoi est-ce que rien ne fonctionne ?

Je dis que le mouvement No Tav peut vaincre parce que son jeu est un jeu de vérité plus puissant, plus efficacer. Et il y a du jiu-jitsu, dans sa pratique. Ce qui fait de la propagande pour le mouvement No Tav, c’est le pouvoir lui-même, ce pouvoir aveugle et fou qui l’attaque : chaque fois qu’un politicien ouvre la bouche pour désinformer et dire des banalités, chaque fois qu’un journal télévisé se prête à devenir le bulletin matinal de la préfecture de police, chaque fois qu’on déverse sur la vallée des tonnes de guano prises dans le dépôt du poujadisme italien, se renforce le schéma de David contre Goliath : à un mouvement populaire surgi de la base s’oppose avec toute sa violence un vaste bloc politico-inustriel-militaire-criminel.

C’est vrai, dans ce pays, il y a des gens qui n’ont pas de problème à être fans de Goliath, mais seulement quand Goliath réussit à se déguiser en David. Quand il n’y arrive pas, ou n’y arrive plus, le consensus tombe, ou plutôt, s’effrite.

Peut-être suis-je encore influencé et émus par la chanson alpine de la Brigata Cretinetti(3), qui saait, mais ce que je pense, je le dis : le mouvement No Tav peut vaincre ;

(1)respectivement : premier ministre, président de la République et directeur de La Stampa, auréolé du prestige d’être le fils d’un commissaire de police de sinistre mémoire, qui se trouvait derrière l’anarchiste Pinelli quand il fut précipité de la fenêtre de la questure de Milan en 1969, commissaire qui fut pour cela assassiné et qui est aujourd’hui sanctifié par les médias, comme tout ce qui ressemble à un flic.

(2) Allusion à un récent épisode médiatico-policier : un manifestant, lors d’un face à face, a tenu un long monologue face à un policier casqué qu’il a traité de "pecorella", mouton. Ça a suffi pour que toute l’Italie officielle, Adriano Sofri compris, tresse l’éloge de la patience du flic et de l’incivilité du manifestant qui, pourtant, à la fin, a dit au flic : "ça fait rien, on t’aime bien quand même".

(3) La Brigade Cretinetti est ainsi dénommée par allusion à l’adjectif dont le Giornale, immonde quotidien berluconien avait qualifié Luca Abbà, électrocuté en essayant d’échapper aux flics sur un poteau : "Cretinetti", "petit crétin". Son excellente et très divertissante vidéo parodique a reçu14 000 visites en trois jours.

"…vous devez en tout cas essayer d’isoler les violents" "oui, on essaie, on a même fait des barricades… mais eux, ils ont des lacrymogènes, des matraques, des autopomptes… ce n’est pas si facile" TROUPES HORS DE LA VAL SUSA

traduction SQ

Mots clés : Environnement / Italie / Mouvement / Police - Répression / Transports /

Messages

Derniers articles sur Bellaciao :