Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Le travail c’est la santé .... surtout dans le BTP

mercredi 22 octobre 2014 , par arthur - Contacter l'auteur

L’Actinolite, n’est pas le nom savant d’un joli papillon
Où alors, il est de ceux qui cachent une tête de mort au creux des ailes.

Si elle vole aussi le long des autoroutes, cette particule d’amiante, contenue dans certains enrobés, se libère lors des travaux de démolition, de déconstruction ou de rabotage de chaussées.
Le décret 2012-639 du 4 mai 2012, qui a étendu aux opérations de voiries les obligations de gestion des risques sanitaires liés à l’amiante, visait jusqu’ici certains enrobés renforcés entre 1970 et 1995 par des fibres d’amiante de type « Chrysotile », pour améliorer les performances mécaniques des enrobés.

Si l’on connaît la quantité approximative globale d’amiante qui a été utilisée pendant cette période, il est en revanche impossible d’effectuer un recensement géographique exhaustif des chaussées qui en contiennent.
Pour 2 raisons :
Les données de récolement ne sont pas toujours disponibles,
L’incorporation dans les chaussées plus récentes d’agrégats d’enrobés recyclés issus de couches potentiellement amiantés amène à considérer que toute chaussée peut potentiellement en contenir.

L’amiante, c’est comme la confiture, ça dégouline par les trous de la tartine …
La circulaire du 15 mai 2013 (ministère de l’écologie) donnait des instructions opérationnelles (cartographie des zones amiantées, modalités d’intervention, gestion des déchets, information du personnel). Les maîtres d’ouvrages ont donc fait réaliser, pour l’ouverture de nouveaux chantiers routiers d’entretien, des tests par des laboratoires qui ont révélé la présence supplémentaire d’actinolite, roche naturelle dont l’une des variétés peut s’avérer amiantifère, dans les granulats d’enrobés.

C’est la crise … de nerfs pour les patrons de la filière
Les patrons de l’asphalte n’en peuvent plus de pleurnicher : Ecolos attaquant les projets, Chantiers suspendus, contraintes sanitaires réglementaires, multiplication des certifications et du devoir d’information des travailleurs, investissements de recyclage des déchets si juteux maintenant menacés, marges plus difficiles, …

La suite sur : http://www.cnt-f.org/subrp/spip.php?article611

Mots clés : Emploi-chômage / Santé - Médecine / Syndicats /
Derniers articles sur Bellaciao :