Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Les Réunionnais sont en guerre contre la vie chère

mercredi 22 février 2012, par Klaod - Lorient - 2 coms

"L’Express" d’après AFP/Joel Robine

Une partie de la ville de Saint-Denis de la Réunion s’est embrasée dans la nuit de mardi à mercredi. A l’origine mené par des transporteurs, le mouvement a rapidement pris de l’ampleur.

Les revendications

Depuis quelques jours, les usagers de la route de l’archipel font entendre leur mécontentement au sujet des prix du carburant. Selon le site Autonews, le litre de sans-plomb atteint sur l’île 1,70 euros. Le gazole coûte quant à lui environ 1,30 euros le litre.
Mais les revendications de la population se sont rapidement élargies. _ Dans la nuit de mardi à mercredi, ils ont protesté contre la vie chère et la baisse du pouvoir d’achat. Les émeutes réunionnaises touchent traditionnellement le Port et du Chaudron à Saint-Denis, deux quartiers en grande précarité.

L’origine du mouvement

Lundi, un groupe de transporteurs de la Fédération nationale des transporteurs routiers (FNTR) bloque l’accès à la société réunionnaise des produits pétroliers (SRPP). Leur objectif : faire pression sur le préfet local et obtenir la baisse des prix du pétrole non obtenue la semaine précédente lors d’une table ronde.

Une stratégie qui fonctionne puisque Jean-Bernard Caroupaye, président de la FNTR à l’origine du mouvement, parvient à un accord avec les autorités préfectorales. Dès mardi après midi, il souhaite donc lever le blocus. Mais c’était sans compter la colère de la population, qui vient renforcer tout au long de la journée les troupes des transporteurs, résolus à rester sur les lieux. Vers 21h, Jean-Bernard Caroupaye annonce de nouvelles réunions de négociations avec le préfet vendredi. Obtenant ce qu’ils souhaitaient, les transporteurs déplacent alors progressivement les camions.

Une nuit d’affrontement

A 23h, le blocus de la SRPP est donc terminé. Mais les émeutes ne font que commencer. Les transporteurs se désolidarisent alors totalement du mouvement, laissant la population agir seule. Dans la nuit de mardi à mercredi, le Port et le Chaudron, deux quartiers populaires de Saint-Denis de la Réunion, s’enflamment. Des centaines de manifestants protestent contre la vie chère, dans de violents affrontements avec les forces de l’ordre.

Arrêts de bus caillassés, voitures brûlées, commerces attaqués, les scènes de colère et de violence se multiplient toute la nuit. Selon le site Imaz press, le mouvement est rapidement devenu incontrôlable. Finalement, au petit matin, les forces de l’ordre parviennent à maîtriser les émeutiers. Restent les revendications.

Messages

  • Bientôt l’essence à 2 euros le litre.

    Quand Sarkosy ou hollande seront présidents de nouveaux plans d’austérité s’appliqueront avec de nouvelles casses des services publics et puis des augmentations de tout genre et le litre d’essence sera alors à 2.50 euros et ensuite 3 euros.
    Puis de grandes manif qui donneront rien puisque la grande majorité des gens adorent subir et faire subir aux autres la conséquence de leur connerie de choix politique.
    Cool faîtes des réserves de provisions pour ceux qui peuvent !!!!!
    Allez courage et quand on sera comme la Grèce alors là cela deviendra intéressant pour un grand soir, je suis quand même optimiste non !!!!!!!!!!!!!!!!

  • Qui sème la zizanie en prônant la discrimination raciale et la "supériorité de notre civilisation colonisatrice’ et en envoie de trés nombreux CRS contre les peuples d’outre-mer lorsqu’ils se révoltent afin de défendre une véritable Liberté-Égalité-Fraternité au lieu de l’actuel Esclavage-Ségrégation -Haine ??

Derniers articles sur Bellaciao :