Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Les organisations à la gauche du PS appellent à la "résistance"

lundi 7 mai 2007 - Contacter l'auteur - 3 coms

de Sylvia Zappi

Les organisations à la gauche du Parti socialiste ont appelé, dans une unanimité presque totale, leurs électeurs à la mobilisation au lendemain de l’élection présidentielle. Craignant que Nicolas Sarkozy applique au plus vite son programme, les différents courants de cette autre gauche s’attendent à des "attaques" contre les droits des salariés et veulent prendre date.

A la veille du scrutin, Olivier Besancenot avait déjà commencé à appeler à "l’organisation d’une résistance politique" à la droite. Le candidat de la LCR a réitéré cet appel dimanche soir. Avec l’élection de Nicolas Sarkozy, "c’est le programme du Medef qui s’incruste au pouvoir", a-t-il lancé. "C’est à la construction des résistances sociales et démocratiques que la LCR entend désormais consacrer toutes ses forces. Elle prendra toutes les initiatives en ce sens dans les prochains jours", a encore expliqué le candidat révolutionnaire.

L’organisation trotskiste ne précise pas encore la forme que pourraient prendre ces "initiatives" mais prévient qu’elles seront nécessaires "dès les premières mesures gouvernementales", selon son porte-parole, Alain Krivine.

Le Parti communiste a entonné le même appel à la mobilisation. "Notre système social déjà très abîmé par des années de politiques libérales, nos droits démocratiques sont en danger", a prévenu, aussitôt les résultats connus, Marie-George Buffet, depuis le siège du PCF, à Paris. "Il faut se rassembler pour faire barrage à la politique que la droite va vouloir mettre en oeuvre. J’appelle, dans l’urgence, à une mobilisation de toutes les forces de gauche pour organiser la riposte", a insisté la secrétaire nationale.

Là non plus, le cadre de cette mobilisation n’est pas donné, mais le PCF enjoint ses militants et ses élus à "être aux côtés de notre peuple pour s’opposer". "Il faudra organiser la résistance autour de valeurs comme la solidarité et l’idée du respect mais, comme au foot, la défense ne suffit pas. Il faut aussi construire une alternative politique à gauche", a prévenu le député de Seine-Saint-Denis Patrick Braouezec.

José Bové n’a pas été en reste. Le candidat altermondialiste a lui aussi appelé "à la résistance face à un régime qui promet d’être autoritaire et à la solidarité envers tous ceux qui risquent de souffrir dans les mois à venir de mesures de discrimination et d’exclusion". Les Verts ont, eux aussi, invité, dans un communiqué, "tous les citoyens à ne pas se résigner, à se mobiliser". "Face au rouleau compresseur que Sarkozy a amorcé, les Verts seront de toutes les batailles", a assuré le député de Gironde Noël Mamère.

Seule, Arlette Laguiller, candidate de Lutte ouvrière, est restée à l’écart de ce concert et a juste dit dans une déclaration : "Le monde du travail ne doit pas baisser la tête, car cette élection n’est pas une catastrophe."

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-906554,0.html

Mots clés : Emploi-chômage / Gouvernements / Partis politiques / Sylvia Zappi /

Messages

Derniers articles sur Bellaciao :