Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

MACRON : Depuis 10 jours, j’entends "marchons, marchons"... OBEISSONS nom de DIEU(x) !

samedi 17 janvier 2015 , par Alain Chancogne - Contacter l'auteur - 1 com

La LUTTE DES CLASSES : Sus à l’adversaire qui se planque sous une cagoule "je suis Charlie"

A l’assemblée Nationale, il ne faut pas croire qu’on passe son temps qu’ à pleurer en rang..d’oignons , et à chanter , unis ," la Marseillaise "des sans culottes kidnappée par les Versaillais.

Après une ovation, debout, à l’ex ministre de l’intérieur VALLS,chasseur de ROMS, la représentation "nationale, républicaine, citoyenne ", recouvre ..de boue..les damnés de la Terre

- Alors que celui qui entendait terrasser son ennemi, "la finance"...et n’enfile sa tenue militaire que pour se déguiser en gendarme du Capital, en Afrique , minable caniche qu’Obama tient en laisse ,
.. reconduit à l’aéroport le boucher de Gaza, et se frotte secrètement les mains en voyant que sa courbe de popularité est indéxée sur le nombre d’innocents massacrés par les monstres qu’enfante le Capital, que 72 pour cent(pour sang ?) de sondés souhaitent un gouvrnement d’"union nationale..

................

ses fidèles larbins , en CDD signés par Gattaz, mettent au point leur prochain attentat contre nos VIES..

- Une fois n’est pas coutume pour qui connait mes humeurs,je reprends ce slogan que j’ai des centaines de fois martelé , à laporte de ma boite ou devant queluessupermarchés" achetez l’Huma Dimanche "

(On m’évitera, j’espère, l’insulte qui consisterait à me faire passer pour un petit télégraphiste de le Hyaric et de Lagardère..., voire à tout ce qui consisterait à vouloir me démontrer" que le P"C"F , et le Journal qui fut celui de Jaurès , en actes, n e contribuent pas-le moins qu’on puisse dire- à une mobilisation de masse, à hauteur de l’Attaque
Merci, j’avais pigé !

 :)

Mais le numéro de vendredi, est une aide pour mieux saisir la cohérence de classe du gouvernement et en cela, il alerte, il donne des"billes", il permet à chacun de se positionner en terme de riposte d’autodéfense..

Couverture de l’HD

Sous le titre
Une loi de classe
Patrick Le Hyaric, écrit :

http://www.humanite.fr/loi-macron-le-decryptage-des-menaces-sur-le-contrat-social-562979?IdTis=XTC-FT08-AMZA6T-DD-9FEO-DCSE

Quelle profession de foi ! « Les jeunes Français doivent avoir envie de devenir milliardaires. » Elle est du ministre de l’Économie Macron, loin d’ici, à Las Vegas, lors d’un grand salon de l’électronique. Quelle profession de foi de la part de l’ancien banquier qui ne sait pas ce que signifie vivre dans la précarité absolue, travailler la nuit pour payer ses études, dormir dans la rue ou dans sa voiture pour certains, tout en ayant un emploi, ne pas pouvoir finir le mois pour un jeune couple.

Non ! Ayez « envie de devenir milliardaires », lui, le même qui veut rétablir pour les pauvres la troisième classe en car, faire travailler tout le monde le dimanche, allonger la semaine de travail et… abaisser le « coût du travail » ! C’est notre nouveau Guizot avec son « enrichissez-vous ». Lui, le super-millionnaire, explique donc aux jeunes, d’un ton culpabilisateur, que s’ils ne deviennent pas « milliardaires », ils ne sont pas dans le coup.

D’ailleurs, le président de la République a expliqué sans rire, lors de ses vœux, que ce projet de loi censé donner « un coup de jeune à la France » était aussi « une loi pour le siècle à venir ». Il faut se pincer pour ne pas s’écrouler de rire devant de telles grossièretés. C’est au contraire une loi de retour au XIXe siècle. C’est la contre-révolution libérale et anti-écologique.

Le ministre de l’Économie est chargé de tenter de faire changer des législations qui relèvent d’autres ministres, comme ceux du Travail, de la Justice, du Commerce ou de l’Artisanat, des Transports, du Logement. Il tente de modifier des pans importants de notre droit du travail : travail du dimanche élargi à la possibilité de douze dimanches travaillés par an, travail de nuit modifié, facilitation des licenciements, allongement du temps de travail, juridictions prud’homales mises en cause, inspection du travail affaiblie, médecine du travail dénaturée.

Autrement dit, la régression pour les travailleurs. Il projette aussi d’introduire les logiques marchandes dans des professions qui étaient jusque-là protégées, non pas pour diminuer les tarifs, mais pour les livrer à de grands consortiums capitalistes anglo-saxons. Sa logique est de faire admettre que plus rien ne doit échapper à la loi du marché capitaliste et à sa recherche de plus-value, extorquée du travail et de la consommation.

Ni l’organisation du temps de la semaine, ni les infrastructures d’un pays. Pour y parvenir, la prétendue loi naturelle du « marché capitaliste » prime sur la souveraineté des individus, leur organisation collective fondée sur l’idéal d’émancipation, condition de l’exercice de la citoyenneté et sur l’environnement. Elle prime aussi sur la souveraineté nationale, bradée sur l’autel décrépi des instances européennes et sur celui encore plus grand des intérêts privés, y compris étrangers, comme on le voit avec la vente d’une partie d’Alstom aux Américains de General Electric ou de l’aéroport de Toulouse aux capitaux canadiens et chinois.

Jusqu’aux industries d’armement proposées à la salle des ventes des rapaces de la finance internationale. C’est en cela que les fondements de la République sont gravement fissurés, affaissés, dégradés. Cette République sociale et solidaire, dont la force était de garantir la souveraineté de la nation et celle des individus, de protéger les citoyens contre le fait accompli de la loi du plus puissant, de la concurrence de plus en plus faussée.

La loi Macron porte une certaine idée de la société et des êtres humains. Ce ne peut être la nôtre. Son sens et ses conséquences doivent être étudiés, décryptés, débattus dans des ateliers citoyens, dans les usines, les magasins, les bureaux, les quartiers. Au nom de la République et d’une certaine idée du progrès humain, unissons-nous pour la rejeter. Cette édition spéciale de l’Humanité est un outil unique pour décrypter ce projet régressif et pour mobiliser autour de soi pour le mettre en échec.

Réapproprions nous le parcours Bastille-Nation ce symbole de ceux qui vivent parce qu’ils luttent"

- Séchons nos pleurs sincères, qu’"ils" ont voulu transformer en ruisseau de résignation et que l’Internationale ne résonne pas que dans l’Eglise ou "nous" avons accompagne Charb

Il apprécierait...
Certes nous ne passerions pas en boucle sur TFI et BFMTV..
Le Capital, lui, aurait raison de "se faire des cheveux"(1)

(1)
Source internet

S’inquiéter, se faire du souci

Origine
La première forme date de la deuxième moitié du XIXe siècle, la deuxième de la fin du même siècle (selon Gaston Esnault) et la troisième du début du XXe (on la trouve chez Aristide Bruant en 1911, par exemple).

Pour ce qui est des cheveux, le point de départ est simple : on a pu constater chez certaines personnes qui avaient subi un choc émotionnel important, que ce soit de graves soucis ou une grosse frayeur, que leurs cheveux avaient viré au blanc très rapidement (le temps d’une nouvelle pousse, pas en quelques heures Lien externe).
Il n’en a pas fallu plus pour ce phénomène remarquable et remarqué donne naissance à se faire des cheveux blancs, généralement raccourcie en se faire des cheveux, comme une métaphore symbolisant parfaitement les soucis ou l’inquiétude.

Mots clés : Alain Chancogne / Gouvernements /

Messages

  • La loi Macron va devenir , si on sait l’utiliser comme repoussoir pro-capitaliste , un point de fixation du mouvement social à venir . Trop de camarades ne se rendent pas compte de la déstabilisation sociale que cette loi va accélérer dés son adoption par le parlement UMP-PS . Les capitalistes français cherchent désespérément le moyen de concurrencer les autres bourgeois de la planète dans le marché mondialisé . Déjà la Suisse craque avec son franc surévalué , la Gréce est au bord de l’exclusion de l’Euro , la Belgique tremble économiquement etc ... Le capital français a absolument besoin de la loi Macron pour se rendre compétitif et se désengorger de salariés en trop facilement . Le PS complice va profiter de l’"émotion" du crime Charlie-Hebdo pour faire passer la loi sans coup férir , d’autant plus facilement que la CGT est engluée dans la crise de ses dirigeants . Les révolutionnaires sont prévenus , le temps n’est plus à discuter d’Union de la Gauche pour les cantonales mais de préparation d’une grève générale insurrectionnelle pour renverser le capitalisme .

    Charb a fait retentir l’international à son enterrement et plus que jamais nous devons nous en imprégner pour lutter efficacement . Le livre de Naomi Klein "La stratégie du Choc" est de pleine actualité et il faut le lire pour comprendre la stratégie du capital dans la situation politico-économique actuelle . Je suis sidéré devant le manque de créativité des dirigeants du PCF englués dans des négociations de composition de listes pour les cantonales prochaines . La déferlante médiatique avec sondages à la clef préfabriqués continue d’apeurer le peuple face aux attentats terroristes en préparation . Cela contribue à faire avaler tout ce qui se prépare comme régression sociale dans le pays pour l’ajuster aux normes du capitalisme financier complètement anarchique et sans contrôle .
    Le réveil des manifestants de dimanche n’est -elle qu’une manif sans lendemain ou un processus en cours de prise de conscience du peuple sur la nécessité de se prendre en charge . Nous allons le voir très vite ... L’UMP-PS vont adopter une stratégie démagogique pour perdurer au pouvoir et déjà Hollande joue son va tout avec Sarkozy pour la prochaine Présidentielle avec l’aide des médias mobilisés . Charlie va être très vite oublié par ces chiens de garde du système .

    Nos dirigeants politiques de la Gauche véritable et du syndicalisme ont du boulot devant eux pour mobiliser les masses populaires , en seront-ils capables face à cette situation exceptionnelle de crise du capitalisme ? Pour notre part nous parlons , exigeons une lutte de classe plus radicale , serons-nous entendus comme les militants de la CGT de la base qui ont fait capoter le ligne Le Paon . Le FDG et le PCF avec leurs militants sont-ils adaptés à cette lutte de classe indispensable qui doit triompher dans les rangs des révolutionnaires . Pour l’instant le terrorisme occupe les esprits pour le bien du système . La loi Macron c’est un poison que nous devons refuser et même enterrer comme les terroristes de Charlie-Hebdo .

    Bernard SARTON

Derniers articles sur Bellaciao :