Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

MICROPHON’IC 2004, une soirée sonore publique et radiodiffusée

vendredi 8 octobre 2004 - Contacter l'auteur

(Belgique) - Après La Nuit du SON de la nuit en 2002 et RADIOPHON’IC 2003, l’atelier de création sonore radiophonique (acsr) présente aujourd’hui au Centre Dansaert à Bruxelles, MICROPHON’IC 2004, une soirée sonore publique et radiodiffusée.

Microphon’ic 2004 est d’abord une manière pour l’acsr de poursuivre son travail de production et de recherche dans le domaine de la création sonore radiophonique. D’honorer à sa façon le cadre de son lieu d’accueil et de faire connaître plus largement au public l’étonnante créativité des auteurs et artistes belges et internationaux qui oeuvrent dans ce secteur, si peu médiatisé en Belgique francophone.

Dinah Bird, Alain Bolle & Vincent Tholomé, Jacques Foschia, The Dead Sea Sound Orchestra, Nicolas Husquet, Bob Verschueren, Lester Lewitt et Peter Jacquemyn investiront des espaces banals ou incongrus du Centre Dansaert pour nous présenter des installations sonores ou se produire en performance. Tetsuo Kogawa, lui, entrera en interférence depuis le Japon.

La durée de leur prestation variera de 15 à 45 minutes et la plupart des micro-événements auquel le public pourra assister se déroulera dans le même temps dans les cages d’escalier, le monte charge, les ascenseurs, les w-c, etc.

Des prises de son mobiles et fixes (par Anthony Carcone et Etienne Noiseau) saisiront les réactions du public, les sons des performances, les ambiances extérieures aux alentours, etc. afin de proposer une réinterprétation des phénomènes sonores de l’événement.

Les éléments sonores ainsi recueillis seront reliés à une table de mixage générale pour être sélectionnés, travaillés et mixés à tour de rôle par des metteurs en ondes (Anne-Sophie Papillon, Christophe Rault, Henri Landré et Irvic D’Olivier) qui se les approprieront pour écrire une partition improvisée.

Le résultat de cette partition sera diffusé par voie hertzienne via un micro émetteur vers des radios réceptrices disposées sous forme d’installation dans la cour centrale du Centre Dansaert.

Les visiteurs d’un soir auront le choix soit de déambuler et d’assister aux performances live, soit d’écouter dans la cour le résultat du mixage des sons. La question est posée : comment écouter la radio ? Comment l’écouter différemment ?

Les auditeurs à distance seront témoins de l’événement par la retransmission en direct du mixage des micro-événements également diffusé sur la radio web de l’atelier (en expérimentation) silenceradio.org ainsi que sur Resonance104.4fm (Londres), radio Grenouille 88.8 fm (Marseille), radio Panik 105.4 fm (Bruxelles), radio WNE (Mulhouse), radio Kinesonus (Tokyo) et Jet FM 91.2 fm (Nantes).

L’événement s’articulera donc autour de deux pôles extrêmes de la transmission sonore radiophonique : le très proche et le très lointain, entre perception physique et spatialisée en un lieu donné et une autre écoute ; synthèse artistique des micro-événements locaux sur une bande passante.

L’image vidéo sera elle aussi présente. Un parterre de chaises sera disposé dans la cour, devant un écran géant, une invitation à aller écouter le son des images filmées par Michel Jakar, telle une radio-télévision d’un genre nouveau où la bande sonore aurait pris le pouvoir sur l’image !

A la fois expérimentable, festif, écoutable et visualisable de près ou de loin, MICROPHON’IC 2004 sera l’événement sonore radiophonique incontournable de ce début d’automne 2004.

Rendez-vous donc le samedi 9 octobre de 21h à 24h au Centre Dansaert à Bruxelles.

http://www.microphonic.be/

Mots clés : Europe / Internet / Radio /
Derniers articles sur Bellaciao :