Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Ma déclaration du 10 décembre : un candidat qui transcende les orgas, un candidat du renouveau politique

mercredi 13 décembre 2006 - Contacter l'auteur - 6 coms

Citoyens, citoyennes,

Qu’allons nous offrir comme espoir à tous ceux qui désespérent pour l’élection qui rythme la monarchie de la V° République ?
Un Arlette, Olivier, Marie-George, François(Bayrou), Ségolène, Nicolas, Jean Marie ? Comme d’habitude ?
Mais depuis le 29 mai 2005, plus rien n’est comme d’ahbitude en politique.

Nous sommes aujourd’hui dans une phase de remodelage du paysage politique. Les frontières fictives que sont les partis n’ont plus aucune réalité politique : nous en sommes la preuve la plus évidente.

Le candidat que nous choisirons ne peut qu’incarner ce renouveau politique, il doit être capable d’incarner pleinement le rassemblement antilibéral dans toutes ses composantes et transcender toutes les organisations en présence.
Il ne peut donc surgir des frontières d’hier que sont les partis.

Chers amis, qui sommes nous ? Que voulons nous être ?

Nous sommes ceux qui hier, tous ensemble effaçant ce qui nous divise ont pu gagner par 2 fois face au capitalisme.
Demain nous serons ceux qui saurons de nouveau dépasser les vieilles frontières et construire tous ensemble cet autre monde possible ou bien demain nous ne serons pas.

Nous écrivons l’Histoire, le peuple nous regarde ; écrivons la bien.

xoup.

ps : ça a fait rire certains que j’utilise le terme "citoyen", et m’ayant revu : j’ai été effectivement nul à l’oral ! Erreur de jeunesse ! mais il me parait fondamental d’insister sur le fait que notre rassemblement prend tout son sens à l’intérieur des luttes dans un cadre bien plus large qu’un cartel d’orga : il est donc important de s’adresser à tous, et pas seulement aux camarades ! Sans eux peu est possible et puis c’est pour eux que l’on se bat !

Mots clés : Collectifs Unitaires / Elections-EluEs / Présidentielle 2007 / xoup /

Messages

  • Il n’y a rien de ridicule à appeler les citoyens à se raisonner, à se responsabiliser et se rassembler.
    La force de notre mouvement c’est AUSSI et AVANT TOUT qu’il laisse sa place à des personnes comme toi et moi, xoup, qui n’avons pas l’expérience de la tribune et du micro, qui tremblons ou rougissons. Nous ne sommes pas PROFESSIONNELS de la politique et nous lui en redonnons le sens ontologique. Alors ne t’excuse pas, tu nous as fait vibrer par ta sincérité et ta passion.
    Nous avons besoin de toute la jeunesse avec nous, et nous les jeunes tu sais ce dont nous avons besoin ?

    Nous avons besoin de sincérité, de croire que tout est possible, on a besoin d’avoir confiance, on croît encore en des valeurs comme l’humanisme, la loyauté, l’intelligence dans le débat, l’écoute, la tolérance, la justice, en vrac, et j’en passe. Nous avons besoin de gens comme toi, droit dans tes bottes pas encore sali pas encore corrompu.

    Plus nous serons nombreux, inexpérimentés mais faisant de la politique avec les trippes à monter à la tribune et plus notre mouvement sera puissant.

    Unitairement camarade !

    Isabelle

    • C’est grace a xoup, que j’ai décidé de soutenir clémentine autain, quand il expliqua qu’il fallait depasser les trois B ( bové/besancennot/buffet ) pour que nous soyons tous ensemble

      les deux premiers B ont compris, pas la derniere B ( betise)

      merci a toi, j’échange aussi mon appellation qui me colle a la peau depuis ados ( communiste) je deviens citoyen libre de penser ...a 47 ans , finis le pcf pour moi ...

      Pif nouveau gadget ( le pcf)

      a la memoire de mon pere militant, mort pour le pcf pour rien !!! J’ai meme honte d’avoir mis l’huma dans son cerceuil.... je suis écoeuré a vie du pcf ...

  • ni Clémentine Autain, ni Yves salesse n’ont assez d’audiance pour le faire.

    il y en a qu’un seul qui mobilise de la gauche du PS jusqu’aux Anarchistes.

    mais vous avez oublié son nom.

  • Seul à travers une candidature Bové, le vil peuple pourra faire entendre sa vraie voix.

    Celui qui vote par désespoir pour Lepen.

    Lepen pourquoi ?

    Le raisonnement passionnel est simple. Vous les, les nantis, Les batteleurs d’estrade médiatisé, les révolutionnaires en ballerine, les idéologues prétentieux qui vous gargarisez de mots, les riches, les moins riches mais encore assez riche, les gens de droite qui jouez avec le feu ; la gauche caviar, la gauche plurielle qui met de l’huile dans les rouages pour que ceux qui sont broyés le soient encore plus, en douceur et sous anesthésie générale. Plus de lueur d’espoir, nous sombrons dans les ténèbres et vous vous payez de mots, nous allons vou s y entraîner. Nous allons boire le poison mortel mais vous y gouterez aussi. Nous pouvons descendre plus bas et vous avec nous. Scuicide altruite. d’un hivers sans fin.

    Bové pourquoi ?

    Une lueur d’espoir enfin qui vous fera horreur. Nous sommes toujours là pas encore térrasés . Nous avons toujours été là cachés dans l’ombre. Rien n’a jamais été mort en nous. Votre cirque infernal, ne nous tuera jamais définitivement. Cette maigre lueur vous fera bien plus de mal que le scuicide dans lequel vous essayez de nous entrainer.

    Avant d’être antilibérale, Bové est la seule candidature qui pourrait faire perdre des voix à Lepen, sauver des vies d’un cotoiement trop long avec la mort. C’est une priorité absolue

  • C’EST GAULIEN !

    Et çà rejoint bien les mêmes préoccupations ! Alors, les partis politiques voilà l’ennemi !

    Pourtant, la Constitution de 1946 issue de la Libération après nos longues luttes historiques, en passant par la revendication de cette nécessité par François-Noël "Gracchus" Babeuf, les reconnaissait...

    En 1958, la 5° République de De Gaulle mettait fin "au règne des partis" (en fait à l’hégémonie de la gauche conquise à la Libération).
    Même cette constitution sur mesure conservait aux partis la fonction de concourrir à l’expression des citoyens !

    En fait, la proposition de Monsieur POUX ressemble beaucoup plus à une sorte de "pousse toi de là que je m’y mette" et elle tourne le dos à notre plateforme "Ambition, stratégie".
    Une fois de plus, je constate que la première violence faite au rassemblement est l’ignorance de ses textes fondateurs.

    NOSE DE CHAMPAGNE

Derniers articles sur Bellaciao :