Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Marie-George Buffet à la rencontre des salariés en lutte de l’hôpital Charles-Foix (photos reportage)

lundi 16 avril 2007

Lundi 16 avril : 13h00 : Marie-George Buffet à la rencontre des salariés en lutte de l’hôpital Charles-Foix, premier centre gériatrique d’Europe, à Ivry

Santé : des luttes au vote

de Yves Housson

À l’invitation des communistes d’Île-de-France, les acteurs de mouvements sociaux dans les hôpitaux ont mis en relief l’enjeu de la présidentielle.

Pratiquement absente de la campagne, la santé a tenu la vedette, mardi soir à Ivry, où les communistes d’Île-de-France organisaient une soirée débat consacrée au sujet. Professionnels de santé, responsables syndicaux et associatifs, élus étaient invités à témoigner de l’urgence de changements profonds dans ce domaine. Le public aura été servi. "Notre hôpital est sinistré !" À l’image de Sandra, infirmière, plusieurs blouses blanches de l’hôpital Charles-Foix d’Ivry ont expliqué les raisons de la grève dans laquelle elles sont engagées depuis deux semaines.

Récit souvent émouvant de « conditions de travail inacceptables », faute de personnel en nombre suffisant, dans le plus important établissement de gériatrie d’Europe. « Une aide-soignante pour 15 à 20 patients, souvent grabataires, qu’il faut faire manger, soigner, toiletter, c’est de la maltraitance ! » « On se demande quelle place on veut donner à la personne âgée dans la société. » La douleur affleure dans le propos de ces femmes choquées de ne pouvoir assumer leur mission. Autre scandale, autre bagarre : radiothérapeute à l’institut Gustave-Roussy, de Villejuif, Christine évoque la lutte que le personnel est contraint de mener actuellement dans cet établissement de cancérologie de notoriété internationale contre un plan de dizaines de licenciements, conséquence d’un déficit budgétaire.

Lutte toujours, à Ivry, conduite cette fois par le personnel, l’ensemble de la population et son maire communiste, Pierre Gosnat, contre la fermeture de la maternité Jean-Rostand. Aucune discipline n’est épargnée par la mise en cause du service public de la santé, comme l’illustrera ensuite le psychiatre Serge Klopp, de l’hôpital Maison-Blanche, à Neuilly-sur-Marne, expliquant comment la « psychiatrie à la française, fondée sur l’accompagnement du sujet » est menacée de « disparition » par la réforme comptable de la tarification à l’acte. L’assurance maladie elle-même est touchée : responsable du syndicat CGT de la CPAM du Val-de-Marne, Magali Thébaud dénonce le projet de fermeture des 20 centres locaux de la Sécu dans le département.

Soulignant la responsabilité de la réforme Hôpital 2007, qui consacre la « fin de la notion de service public », la mise en question des « deux piliers » de ce service, « l’excellence des soins et la proximité pour tous », Patricia Arbieu, secrétaire générale de la CGT de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, s’indigne du « vide sidéral » de la campagne sur la santé. Pour Bernard Teper, porte-parole des états généraux de la santé et de l’assurance maladie, et d’ATTAC santé, ce silence des « grands » candidats s’explique : « ils veulent privatiser, marchandiser le système de santé ».

Projet difficilement avouable. Et le responsable associatif d’appeler à « se saisir de tout, l’action syndicale, la mobilisation, mais aussi le bulletin de vote, pour donner un coup d’arrêt à cette casse ». Un appel lancé aussi, en conclusion, par le député communiste européen Francis Wurtz. Après avoir montré en quoi le programme de Marie-George Buffet répond aux attentes exprimées tout au long de la soirée (annulation de la réforme Douste-Blazy, arrêt de la casse de l’hôpital public, formation de médecins et infirmières, remboursement à 100 % des soins, etc.), il soulignait une autre dimension clé du vote en faveur de la candidate de la gauche populaire : alors qu’« aucun des trois "grands" candidats ne les remet en cause », il porte « l’exigence d’une rupture avec les traités de l’Europe libérale » qui menacent l’ensemble des services publics, santé incluse.

http://www.humanite.presse.fr/journ...

Article paru dans l’édition du 12 avril 2007