Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Mayotte : un manifestant décède suite à des affrontements à Mamoudzou

mercredi 19 octobre 2011, par Klaod - Lorient

A Mamoudzou, chef-lieu de Mayotte, un manifestant est décédé aujourd’hui suite à des affrontements avec les forces de l’ordre. Il est mort après avoir été transporté à l’hôpital. Il y a également 1 autre blessé atteint par un tir de flash-ball. C’est une dame qui a annoncé ce matin, sur les ondes de Radio Mayotte 1ère, qu’un manifestant était au sol au milieu des tirs de flash-balls et de grenades lacrymogènes. Elle demandait l’intervention des secours.

Pendant de longues heures, alors que Mayotte vit une journée d’insurrection, peu d’informations sont sortis de Twitter et des ondes de la radio.

Dans un premier temps, la radio mahoraise a parlé d’un tir de flash-ball mais aussi sur Twitter et dans un article de la presse mahoraise toujours en ligne. On entendait à peine le journaliste sur place en raison du chaos qui régnait.

Radio Mayotte 1ère et Linfo.re ont annoncé le décès en tout début d’après-midi. (à La Réunion, 2 heures de moins en métropole)

Linfo.re a publié un premier papier évoquant un tir de grenade lacrymogène.

Il est toujours en ligne. La TV réunionnaise a repris ensuite, dans un second papier, les dires de la préfecture et de l’AFP.

" Un manifestant de 39 ans est mort mercredi à Mamoudzou, préfecture de Mayotte, apparemment d’un malaise cardiaque, a annoncé à l’AFP le préfet de cette île française de l’Océan indien en proie à des troubles sociaux depuis plus de trois semaines. "

Quelques twitts qui ont annoncé le drame...

Lundi, 2 escadrons de Gendarmerie, un de La Réunion, et un autre de la métropole, avaient débarqué sur l’île aux parfums pour renforcer le dispositif.

Un accord en demi-teinte avait été conclu pendant la nuit de lundi entre l’UD FO, le préfet et la grande distribution, sabrant l’unité de l’intersyndicale.

Mardi, les magasins avaient réouverts sous haute protection.

Vendredi 7 octobre, un Mahorais de 9 ans, a été flash-ballé en pleine tête par un gendarme. Il a perdu son oeil droit depuis.

Le procureur de Mayotte avait dit qu’il semblerait que ce soit un tir de protection. L’enfant l’accuse de l’avoir visé volontairement, il existe un autre témoignage...

L’enfant dit qu’il jouait sur la plage.

Une Mahoraise a également été touchée à la tête pendant le mouvement contre la vie chère.

Et encore, et encore...
A lire sur mon blog : Mayotte dans le chaos

« La France à moi, c’est pas la leur » Keny Arkana sur Mayotte Radio 1ère ce matin...

sources:Mayotte Hebdo, Linfo.re, Linfo.re (2), Libération.fr, Twitter , Témoignages.re ,Radio Mayotte 1ère en direct

http://www.lepost.fr/article/2011/10/19/2618117_mayotte-un-manifestant-decede-suite-a-des-affrontements-a-mamoudzou.html

Derniers articles sur Bellaciao :