Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Message aux camarades

samedi 23 décembre 2006 - Contacter l'auteur - 6 coms

Message aux camarades de Toulouse (20 déc.2006)

Cher Armand,
Chères Amies, Chers Amis réunis à la Fac du Mirail,

Armand, je te félicite pour ton courage. Tu sauves l’honneur des communistes de ce pays. Avec beaucoup d’autres, malheureusement pas encore assez nombreux.

Ce mercredi 20 décembre, il est presque certain que la démarche unitaire va être détruite, victime des appareils tant de la LCR que du PCF et de l’amour propre surdimensionné de certains. Dans les diverses sensibilités de notre mouvement du 29 mai, tout n’aura pas été fait pour sauver la démarche unitaire.

J’en suis, avec vous toutes et vous tous, le témoin profondément désolé. J’aurai pour ma part, jusqu’à la dernière minute, tenté de sauver l’essentiel ainsi qu’en atteste mon adresse au Collectif national que tu trouveras en pièce jointe. Malheureusement, cette adresse, que je te prie de lire aux camarades réunis avec toi, s’est heurtée à un dialogue de sourds.

Sauf improbable réaction d’une majorité de membres du PCF consultés aujourd’hui, nous allons à l’échec puisqu’on impose le ralliement plutôt que le rassemblement.

Il faudra analyser les raisons de cet échec. En toute lucidité. En cherchant les causes plus que les coupables ; en tirant les leçons plutôt qu’en faisant des procès. C’est nécessaire pour ne plus répéter les mêmes erreurs. C’est nécessaire aussi parce que l’Histoire n’a pas de fin. En particulier, celle qui nous donne à voir et à subir l’exploitation de l’homme par l’homme. Il nous faudra continuer cette lutte sans fin.

Comment ? Sur quelles bases ? C’est encore un peu tôt pour le dire, même si - indice d’une détermination certaine - des propositions sont déjà avancées ici et là. Et je crois savoir que ceux qui se réunissent autour de toi partagent cette détermination que j’encourage de toutes mes forces. Je rends hommage à celles et ceux que l’épreuve et les revers ne découragent pas !

Je suis de ceux qui pensent que les femmes et les hommes qui ont été engagés dans le combat contre le traité constitutionnel européen et qui ont tout fait pour que triomphe la démarche unitaire doivent maintenant se rassembler dans de nouveaux collectifs, désormais à l’abri de la logique infernale des appareils, pour construire ce nouvel espace politique dont nous avons besoin pour offrir aux millions de gens qui souffrent en France, en Europe et dans le monde cette alternative antilibérale qui ne sera pas présente, de manière crédible, lors des scrutins de 2007.

Les collectifs de l’Hérault proposent un grand rassemblement à Montpellier début de l’année prochaine. Allons-y ! Et montrons que l’échec voulu par les appareils en 2007 ne ferme pas l’avenir.

Ma conviction profonde, c’est qu’au pays de l’espérance, il n’y a pas de crépuscule.

Bonnes fêtes de fin d’année à toutes et à tous. On se retrouve en janvier pour reprendre le combat contre l’exploitation. Tous ensemble.

Amicalement,

Raoul

Mots clés : Collectifs Unitaires / Elections-EluEs / Partis politiques / Présidentielle 2007 / Raoul Marc Jennar /

Messages

  • C’est tout simple il y en avait au sommet qui poursuivaient d’autres objectifs que le rassemblement anti libérales - En fait tenter de construire un truc fumeux sur le cadavre du PCF -POURQUOI PAS ??? Mais alors il faut avoir l’honnêteté minimum d’annoncer la couleur - Le défaut de la démarche, elle reposait trop sur les arrangements de sommet en dehors de l’intervention des intérêssés et de ce fait ne pouvait que se casser la gueule - (Certaine orga présente dans le collectif national pouvant tenir leur AG dans une cabine téléphonique) Et tu sais bien que dès le début le seul objectif de certains du collectif national étaient de casser du PCF - Toi qui connais bien (il me semble que tu travailles ou travaillais avec lui au GUE) F. Wurtz avec cette canadidature nous étions prêt à un compromis ils l’ont refusés En fait ils exigeait au préalable (Bonjour l’opinion des collectifs locaux) le retrait de MGB sans en fait accepter formellement la candidature de Francis - il ne faut quand même pas nous prendre pour des cons cette manoeuvre ce n’est pas une ficelle MAIS UN CABLE - Ce qui me désole c’est de te voir marcher dans ce type de magouille Salutations et continue ton bon boulot avec Francis sur les questions européennes Bernard Trannoy PCF Gironde

    • “se rassembler dans de nouveaux collectifs, désormais à l’abri de la logique infernale des appareils”,

      Voila ce qui me gène dans le texte de Raoul, "à l’abris de la logique des appareils". Il ne veut pas de partis structurés avec des militants qui discutent et prennent des décisions collectives.

      Ca veut dire quoi ? des collectifs sans âme, sans conscience politique commune ou les débats se situeraient au même niveau que ce qu’on peut lire ici, provocations, invectives, mensonges, procès d’intention etc... Joyeux bordel en perspective.

      Dans ces conditions, ce n’est pas demain la vielle que se créera un large rassemblement. Par contre, et c’est sans doute l’objectif non avoué de certains, dans de telles conditions, ils pourraient aisément se mettre en avant.

      Mais gare à la bataille des "chefs". Et puis, regardons la conférence de presse des 4 qui "interdisent" à MGB de se réclamer des collectifs unitaires.

      Voila le modèle qui semble plaire à Raoul, pas de parti, des individus qui s’expriment au nom de tous sans même leur demander leur avis.

      C’est cela la vraie "logique infernale" ! Les militants privés de leur DROIT à décider. Ce n’est pas un bon modèle en politique, les élites qui pensent, qui confisquent la parole, et qui s’expriment sans légitimité.

      Et la presse capitaliste, ravie, leur tend les micros et caméras, c’est sur, ils savent à qui ces messages de divisions vont nuire, ni à Sarkosy, ni à Ségolène Royale.

      PP

    • Et oui Bernard,ce qu’il y a de malsain dans cet échec c’est que,aprés avoir proclamé que le PCF était la colonne vertébrale du rassemblement on ait tout fait pour la briser.Et surtout que l’on ait caché les véritables motivations qui sous tendaient cette affirmation.

      Ne pas partir de rien voila la vérité.Créer un nouveau parti en cassant le PCF et récuperer tout ce qui pouvait l’être:militants,argent,locaux et accessoirement élus.

      Le fait que les militants n’aient pas voulu être récupérés par qui que ce soit à fait échouer l’entreprise et l’on nous traite de staliniens pour cela.

      Beaucoup disent:le parti est un outil et c’est vrai,mais c’est un outil composé de femmes et d’hommes qui pensent,discutent,agissent,n’ont pas le petit doigt sur le galon du pantalon et cela déplait à certains"antilibéraux" qui se pressent aujourd’hui devant la demeure royal.

      Maintenant la parole va être aux femmes et aux hommes qui étaient absents des collectifs:les ouvriers,les employés,les salariés,les précaires,les chomeurs c’est à eux que nous devons nous adresser et c’est eux qui prendront les déçisions.

      Les donneurs de leçons nous n’avons plus rien à leur dire.

      Jean Claude des Landes

      PS:je préçise que je fait parti de ceux qui n’auraient pas forcément voté MGB,les événements les magouilles les pétitions en tous genre m’ont fait changer d’avis

  • EN TOUT LES CAS CECOUP CI NE PART PAS AVANT LE COUP DE SIFFET FINAL ;UN MATCH CA DURE 90 MINUTES

    • cette adresse de jennar est celle d’un honnête homme, et cela ne m’étonne pas de quelqu’un dont on peut apprécier la rigueur intellectuelle et la vision sans complaisance de ce qu’est l’Union Européenne et la mondialisation.

      Oui mais voilà il faudrait qu’il mette cette rigueur d’analyse au service de ce à quoi il aspire et c’est plus difficile que de critiquer ce qui est. il y a un point essentiel dont il ne tire pour le moment aucune conséquence : celui des conditions de la démocratie. Si cette question n’est pas résolue ou du moins envisagée dans ses aspects pratiques ce sera toujours la même chose, et tout le monde "ramera" en vain...

      Actuellement même si les partis ont besoin d’être remis en question, le "mouvement" ou du moins la construction bancale qui a été mise en place ne pouvait que provoquer le "surdimensionnement " des ambitions personnelles au dépends des enjeux politiques réels. Comme depuis le début s’était développé une absence de lucidité sur le rapport de forces réel et sur ce qu’il fallait accomplir, le "ya ka" se traduisait par ce gonflement abusif de gens et de forces ne représentant qu’elles mêmes, exigeant des prérogatives que rien ne justifiait, ce qui en politique fait tomber de haut...

      Danielle Bleitrach

    • j’apprécie jennar pour le travail qu’il fournit sur l’europe, pour son engagement lors de la campagne du référendum. Mais je suis surpris d’apprendre que j’ai perdu mon honneur en acceptant la candidature de Marie Georges Buffet. Lorsqu’on vote, à quelque niveau que ce soit chacun compte pour un ; on ne vote pas par paquets. Je l’informe qu’au premier vote j’avais choisi autain mais devant les resultats j’acceptais volontiers de faire campagne derriere MGB qui je crois est une femme remarquable dont le courage le dispute à l’humilité. Au deuxieme tour j’optai pour Mélanchon. bis repetita. Des lors je ne vois aucun inconvénient à faire campagne avec marie georges. Pour information, la majorité de communistes de notre collectif avait voté pour autain alors que prs choisissait MGB.Comme quoi les choses ne sont pas aussi simples. Le rejet des partis, c’est le parti pris de l’individualisme informe et docile, la seule résistance possible suppose en effet l’existence de cadres collectifs, d’un langage commun, d’un projet. L’individualisation est le préalable au controle total, du type USA.Ou alors dans les sociétés totalitaires, où il n’y a pas d’intermédiaires entre l’état et l’individu.La question est moins pour ou contre les partis que : quel parti communiste pour aujourd’hui. Ce que je sais de lui m’autorise à dire qu’il fait de gros efforts pour etre en phase avec son temps sans rien ceder sur la perspective. Mais peut etre que Raoul en sait davantage que moi à ce sujet. Ne partage t’il pas à ce sujet le regard de nos ennemis communs consistant à présenter le pcf comme totalitaire, face aux démocrates ? Raoul avait suggeré la candidature alternative de F Wurtz, je crois que le pcf en accepta l’éventualité mais ce furent les autres que ne puent s’accorder. Sur quoi pourront ils le faire ? Revient Raoul, fait campagne avec nous.

Derniers articles sur Bellaciao :