Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Message subliminal .....

lundi 3 septembre 2007 - Contacter l'auteur - 57 coms

J’ai fait un rêve ..... nous sommes TOUS là !!!!

Mots clés : Au Fou de Bassan /

Portfolio

Messages

  • Salut les copains , comme on disait dans les années 60 !

    Enfin de retour de la réunion , j’embrasse tout le monde (a peu prés ) garcons et filles !

    vous buvez quoi là ?

    claude de Toulouse .

    • un blanc de blanc des ogers, cuvée 2000 !!! on est sous la tonnelle !!!! on t’attend avec impatience ......bisous les FOUS !!!!!!!!! La duchesse

    • Clo, tu as vu le barman ? C’est lui qui avait oté le canapé rouge de Rose pour le protéger, je croyais qu’il était fracas. Eh bien non c’est lui qui l’a ressorti. attentionné non ? q:D

      Je prendrais bien un jus de nèfle...

      Non clo...chhhhut...sois chouette...toi seul sait...

      Esteban

    • Est-ce bien raisonnable, après tout ce qu’on t’a dit aujourd’hui, de commander un jus de nèfles brûlantes ???

      Francis

    • On peu aussi y voir une paire de .....ettes, vous savez celles de nos cousins à tètes vertes ! Aie aie ! Skapad.

    • Tu as raison skapad, mais moi je trouve une ressemblance à celle de LULU le chien de Nose...

      q:D

      Esteban

    • Eh non ! C’est l’obsessionnel, le naturosexuel, le subliminal exhibitionniste, Francis ... avant urtication*.
      Léa.
      *pour les initiés seulement, à partir de 60 ans.

    • oh, mince je ne suis encore pas dans la statistique...

      Bisous coquine,

      Esteban

    • Mon amour, tes "tripes" n’ont pas besoin de ça ...
      (tant que tu m’as) ...

    • pas assez mûres !!!! rires !!!! anna

    • On aura donc appris au moins trois choses :

      - Lulu le chien est apte à grimper aux arbres ;
      - Lulu est doué d’homochromie (que ceux qui ont des difficultés de lecture s’abstiennent de commenter !...) active ;
      - Léa prend plaisir à contempler les chiens aptes à grimper aux arbres et doués d’homochromie active.

      Francis

    • ... et ... homochromophobe !!! Francis ... Aïe Aïe Aïe, ça va chauffer !
      Léa qui a bien lulu le message.

    • Oulala, Francis,

      Pour moi qui ne suis pas biologiste, tu m’as obligé (grrr) à consulter le dictionnaire. Ouf compliqué...

      Léa,

      Ma chérie tu m’as toi aussi obligé à consulter le dictionnaire. Tu sais, on ne peut pas tout connaitre, alors qu’est-ce que ce mot ? Ne dit rien si tu penses qu’il ne faut pas dire, mais sinçèrement je n’ai pas compris...  ;D

      Je sais ma nine (car tu m’habites) que tu connais les endroits où je voyage et où quelquefois je me pose. Tu n’es pas loin et mes traces sont visibles. Viens donc me rejoindre dans "un" de ces endroits, je voudrais là-bas AUSSI te faire un calin.

      Tu peux aussi t’apercevoir que je reviens toujours à l’endroit de notre premier bisou et sur ce même canapé que thomy a sauvé.

      Il est intact et ton odeur si particulière et si fine a résisté aux lavages et cirages brusques de notre Tati Rose...

      On dit que les communistes sont des gens très méchants car ils ont tué beaucoup de gens. Les mêmes disent et entretiennent "TOUS LES COMMUNISTES" sans dire bien sûr qu’ils étaient éloignés du communisme. l’endroit n’est pas propice pour ce paragraphe, mais j’avais envie de te le sussurrer, c’est très largement incomplet et tu pourrais me répondre mais tu ne le feras pas ici...tu es assez perspicace et tu me connais, ce n’est pas MONSIEUR qui te parle, c’est Esteban...

      Le passé nous guide vers le futur mais nous ne sommes pas né(e)s dans le passé. Je défend l’idée du communisme, et la difficulté que j’ai et que mes ami(e)s communistes ont, est : QUEL chemin prendre pour arriver à ce que l’humain soit et reste humain.

      Peu importe d’atteindre ou de ne pas atteindre "L’objectif" car qu’est-ce que l’objectif ? et peu importe "l’objectif" si sur le chemin les fleurs fleurissent et les arbres nous protègent de la pluie et du soleil.

      Esteban défend le chemin vers le communisme , tu peux voir que je ne suis pas un ogre ou un méchant assassin, je veux que tout le monde récupère ce qui appartient à tout le monde et qui croupit sans vie dans les bunkers de quelques-uns.

      Esteban communiste, on voudrait que j’enlève ce nom chargé d’histoire, je ne veux pas, Esteban Communiste est Esteban comme tu le connais et j’ai des ami(e)s qui ont le même esprit que moi, des inconnu(e)s que mes ami(e)s connaissent et qui connaissent d’autres sous d’autres lieux. Lorsque j’en lis quelque-uns il me semble reconnaitre Esteban mais non il m’est inconnu.

      Vois-tu Léa j’espère vivre cette osmose, si je n’y arrive pas, derrière peut-être celà arrivera. Mais le chemin parcouru avec mes copains et copines communistes je le continuerai jusqu’à ma mort.

      Sur ce chemin on rit, on pleure, on danse, on souffre, on est malade, et on guérit parce qu’un copain ou une copine me donne sa main et me serre dans ses bras...voilà Léa Chérie mes ami(e)s communistes...

      N’oublie pas mon invitation, tu n’es pas pressée, prend bien ton temps si c’est ton désir, le mien est de déposer un tapis de plumes de pigeon pour que ton atterissage soit des plus doux...

      J’ai du mal à finir...

      Esteban

    • ... pourquoi finir ? Continue mon aimé !
      Je vais t’écrire moi aussi.
      Tendres baisers
      Ta Léa Chérie.

  • Avec l’image ça parle tout seul , il n’y manque mème pas le son. Belle poèsie maritime.
    Il faut continuer Merci Skapad

  • TOU-CHEZ-PAS-MON-CA-NA-PE !!!

    Rose furax-e

    • ROOOOOSE ! YOUPI !

      Les ami(e)s Rose est de retour, alors les rouleurs de mécanique tenez-vous à carreau !

      Mes hommages ma belle, REINE des fleurs

      Tu sais Rose depuis ton absence, il y a des petits plaisantins qui veulent faire les "macs" j’espère que tu vas les mater, moi tu m’as déjà filé ma dose j’ai les fesses encore rouges...vilaine !

      Esteban

    • Rose, si tu savais toutes les bêtises qu’on a tous fait sur ton canapé !!! On peut dire qu’ill est chargé d’histoire celui-là !!!

      Motus, bouche cousue !!!

      Ravie de vous revoir, bisous à tous.
      JUJU

    • Hola malagueña. Este piropo es para ti, guapa !

      Malagueeeeeña salerosa ♪♪

      Quando tus labios quisieran ♪♪

      Malagueeeeeeña salerosa ♪♪♪...

      Esteban el andalou...

    • Gracias guapito, para este homenaje ! Mi corrazon està en ebulicion delante de un andaluz que toca de la guitarra cantando ! Y con el sol en el cielo y en la boca, eso es el paraiso, no !?

      Muchos besos, cantador de mi corrazon !!!
      JUJU la malaguena del Pais Basco de Gascogna !

  • Avec l’image ça parle tout seul, il n’y manque même pas le son. Belle poésie maritime. Il faut continuer Merci Skapad

  • Dans les profondeurs de la mer,plongeons...Ok ! mais pas pour des nèfles, sinon je reste sur ma pelouse à écouter roucouler...

    Amitiés à tous.

    Roger bretagne

    • Mmmm, que çà sent bon on retouve les odeurs pas si lointaines...

      Esteban

    • C’est si bon

      De partir n’importe ou,

      Bras dessus, bras dessous,

      En chantant des chansons.

      C’est si bon

      De se dir’ des mots doux,

      Des petits rien du tout

      Mais qui en disent long.

      surtout par ce beau soleil qui inonde la bretagne, n’est-ce pas roger ? on se retrouve pour une tite balade cotière ... Anna

    • ""on se retrouve pour une tite balade cotière ""

      RV à Saint Nicolas
      Bigoudène et Thom (bronzé enfin)

    • Une tite balade côtière ? À St Nicolas ?

      Mais La bigoudène as-tu perdu la raison ?

      As-tu vu l’état de la côte ? jonchée de sacs et de bouteilles plastique, de papiers, de cartons, de bouteilles d’alcool ?

      Ne dis pas NON chère amie, car tu serais trahi par un de tes êtres chéri.

      Est-ce là l’acceuil pour les amoureux de nature "vierge" ? Eh bien dis-donc, agréable bretonne, j’espère que le 1er magistrat de l’île aura la délicatesse de nettoyer tout cela et que ni cordes ni filets ne m’empêcheront d’accoster pour cet’ tite balade.

      Quand au bronzage des habitants de l’île de l’Atlantique, n’est-il pas dû, plutôt, à l’appui de vos corps sur les galets de cambouis, résultat d’un débalastage d’une caisse à boue d’un yatch de milliardaire ?

      Chère Bigoudène, une tite balade, mais sur du sable fin, mieux doré comme au Sud que le grisâtre du Nord-Ouest... q:D

      Esteban du golfe d’amour

      glou glou Léa glou glou...

    • Mon roudoudou, si tu veux qu’on aille à Saint-Nicolas tous les deux, on y va !!!
      Ce n’est pas du tout grisâtre le nord-ouest. C’est même très très très beau.
      Et Thom a sûrement tout nettoyé sur la plage depuis ... (si en plus Roberto l’a aidé, cela doit être nickel ...).
      Bisous à tous les trois, et à Bigoudène.
      (Et un gros sur la bouche pour Rob, pour la route jusqu’à demain !)
      Tendrement, Léa.

    • mon roudoudou !!! cétipa mignon !!!! tépamorte , petite souris ? bises , maminette

    • La fine fleur du Collectif partie soutenir Roberto ne va pas tarder à rentrer. J’espère que le champagne est au frais.
      Bigoudène
      (la fine fleur, ce n’est pas seulement Thom même s’il a délaissé son caillou pour aller à St Naz)

    • Je ne suis pas encore morte ... Cela ne va pas tarder (no comment) ... Je te tiens au courant ... Peut-être dans la prochaine "néchrologie estivale"... Tes "tendres" amis pourront ainsi s’en réjouir et, à nouveau, exploser de rire.

      ... En attendant, tu ne touches pas à mon Roudoudou, sinon, je te transforme en fromage ...
      L(e)a petite souris.

      NB. Les liens externes, au Fou, sur des sujets plus graves sont autorisés, c’est dans la charte.

  • De retour apres 2 mois de vadrouille.....

    Je descend la rue dans la grisaille

    Au coin de la rue une lueur

    DE la chaleur de la fraternité s echappe de l estaminet

    J accelere le pas Envie de pousser cette porte

    Ca y est j y suis rien n a changé

    Le canapé rose la fumé le champs le lagavulin tous est la

    Des yeux rieurs et goguenards m observent

    un pingoin est au bar les barons et baronnes et autre duchesses tronnent sur leur tabouret

    Salut a tous les ami(e)s le cricri est de retour

    A boire tavernier

    CF 94 VITRY

    Pigalle

    Dans la salle du bar tabac de la Rue de Martyr

    Paroles et Musique : François Hadji, Lazaro 1990 "Pigalle "2""


    Dans la salle du bar tabac de la Rue des Martyrs

    Y a des filles de nuit qu’attendent le jour en vendant du plaisir

    Y a des ivrognes qui s’épanchent au bar

    Qui glissent lentement le long du comptoir par terre

    Dans la salle du bar tabac de la Rue des Martyrs

    Le patron a un flingue pour l’ingénu qu’en voudrait à la tirelire

    Dans les chiottes les mots gravés sur les murs

    Parlent de sexes géants d’amours et d’ordures ensemble

    Ici chacun douc’ment oublie l’ombre d’une vie passée d’une femme de décombres

    Dans ce cliché funèbre on cherche l’oubli d’un parfum d’une voix

    On éteint l’impact encore brûlant de lèvres entrouvertes humides et douces

    Dans la salle du bar tabac de la Rue des Martyrs

    Certains soirs tout à coup dans un coin on s’arrête de rire

    Et quand brusquement les lames sortent tout l’monde dégage

    Se jette sur la porte en verre

    Dans la salle du bar tabac de la Rue des Martyrs

    Y a des seringues vidées goulûment dans des bras sans av’nir

    ici la dope c’est à la poignée

    Les p’tites cuillères servent que rar’ment pour le café

    Ici chacun douc’ment oublie l’ombre d’une vie passée d’une femme de décombres

    Dans ce cliché funèbre on cherche l’oubli d’un parfum d’une voix

    On éteint l’impact encore brûlant de lèvres entrouvertes humides et douces

    Dans la salle du bar tabac de la Rue des Martyrs

    Y a des vieux gars tatoués partout qui racontent leurs souvenirs

    Y a des voyageurs tristes pardessus et valises

    Y a des bookmakers qui ramassent les mises la nuit

    Dans la salle du bar tabac de la Rue des Martyrs

    On peut tout ach’ter tout vendre le meilleur et le pire

    Une vieille clocharde la gueule défoncée

    Rentre avec sa poussette et se met à gueuler à boire

    Dans la salle du bar tabac de la Rue des Martyrs x3

    • et ben dis donc !!!! cricri, quel voyageur !!!! t’étais où ???? tu sais tout est là, le canapé, les barons et baronnes .......mais y s’en est passé des choses pendant ton absence ... bises anna

    • CRI CRI D’AMOUR !!!

      Mais où étais-tu ? Raconte !!!

      Plein de bises,
      Léa.

    • Hey baroudeur CF,

      Si c’est ce que tu vois, tu n’es pas à notre bistrot, car Tu ne m’as pas décris ;)

      C’est au Fou de Bassan que tu dois entrer, mais bon tu es pardonné, les vapeurs des tonneaux de vinaigre ingéré font qu’en louchant tu t’es pris la porte d’un WC dans le front. Décuve cher CF et reviens-nous présentable.

      Le canapé rouge de Rose est toujours ennivrant d’une odeur que j’adore et qui provient de celle qui ne veut pas aussi me parler doucement à l’écart...snif...

      Esteban

    • Mon amour ! Je fais une allergie aux crottes de pigeon. J’ai appris incidemment dernièrement, qu’en plus, ils crachaient énormément. Alors pour moi qui ne rêve depuis toujours que de vastes espaces baignés d’air pur et de lumière ... d’amour et d’eau fraîche ... Je t’ai proposé Saint-Nicolas ... On y mangerait du pain d’épice et du chocolat ...
      Ta Chérie Léa.

    • Incidemment ?

      Ne pas se cacher, et volontairement est plus opportun ninette.

      Une hirondelle, un pigeon, une colombe, un fou de bassan ne rêvent pas de vastes espaces baignés d’air pur et de lumière...d’amour et d’eau fraîche puisqu’ils y naviguent déjà.

      En haut, au cours de leurs voyages sans frontières ils ont un aperçu et le choix d’un relais récupérateur ou bien d’un nid occasionnel. Libres ils sont de choisir ce qu’ils veulent et qui ils veulent.

      Je ne suis pas allergique aux fions de chacun d’eux et d’elles, il faut que leur parle, quelquefois avec dureté comme toi tu le fais, folle de bassan, mais jamais méprisant.

      À ce jour aucun oiseau n’oblige un autre à venir dans les lieux multiformes, multicultures, "multihistoires", multilangages. C’est vrai que çà caquette beaucoup et d’en haut l’aperçu qu’il transforme en ce qu’il croit, peut empêcher qu’il se pose.

      Quel crachat t’as donc atteins ? toi qui étais si haut ?
      Je suis en bas rouccoulant avec d’autres et de crachat sur toi je n’en ai vu partir.
      Tu sais que dans les parcs des "couples" s’embrassent, parlent rient et que quelquefois ils ne voient pas les autres ? Pourtant ils ("les autres")sont bien là et pourraient leur dire...

      St Nicolas, Oui, mais où se "trouve ce lieu", je n’ai aucun point de chute à cet endroit-là.

      Tu n’es pas morte Léa, enfin. Quelle idée de programmer celà. ce n’est pas toi, sur la photo, qu’il ne faut pas commenter. c’est du théatre voyons...

      Tu connais mon avis sur cela, crois-tu que je me fâche pour cela ? avec des ami(e)s ?

      Et comment va le monde Léa, va t-on ressasser les sensibilités de chacun ?

      Heureusement que nous ne sommes pas des clones, tu as certaines batailles que d’autres ne mènent pas, fais-donc Léa, fais-donc. Ces autres ont d’autres batailles qui stimulent leurs émotions, ils s’engagent et tant mieux.

      Léa je ne t’ai jamais demandé de me suivre dans ce qui peut te paraître des folies (tu comprends ?) sois indulgente à la limite de ce que l’on peut l’être et tire un trait sur ce qui fait obstacle.

      Je ne quitte aucun lieu, et je vole libre sauf si l’on me dit ou l’on m’écrit "HORS D’ICI".

      Ma nine le tapis de plumes est toujours prêt...

      Esteban

    • ""St Nicolas, Oui, mais où se "trouve ce lieu", je n’ai aucun point de chute à cet endroit-là.""

      Alzheimer te gagne cher Esteban, reprends ta carte... maritime

      """Bonne année 2007 ! De Esteban
      J’arrive à peine et toujours avec ma pirogue du golfe d’amour de la Méditerranée."""
      une autre fois : """"Merci Esteban, .si vous êtes perdu au large de Saint Nicolas, appelez, on reconnaîtra votre accent chantant """

      Emmène Thom, il te guidera :)

      Bigoudène

    • Tu as vu des pigeons vivrent dans de "vastes espaces baignés d’air pur et de lumière" toi ???

      Un tapis de plumes ... bon ! Mais quelles plumes mon coeur ? Quelles plumes ? (Parce que, (un exemple au hasard), entre un pigeon et un Fou de Bassan, quand même, ya pas photo !

      Dis-donc Bigoudène ! Tu tiens bien à jour tes correspondances. Tu as vu ça Esteban comment elle retrouve tout ce que tu écris ... Et Bigoudène, c’est toi qui veille sur le Fou pendant que la "fine fleur" est à Saint-Nazaire ? Et la "fine fleur", j’aimerais bien qu’elle nous donne plus de nouvelles maintenant, parce que nous là, on est là, on soutient, on fait des bisous sur la bouche ... et personne ne nous dit rien !!!

      Bises à tous !
      Léa.

    • P.S. Il y a une série de documentaires cette semaine sur Arte (19h) sur le monde des oiseaux, c’est magnifique ! Léa.

    • Oui, oui chère Bigoudène mais...

      As-tu fais nettoyer par ton copain le maire, le contour de l’île ?

      comment promener au milieu detout ce fratras... ;))

      Esteban

    • Je ne m’inquiète pas sur la famille M....., je sais qu’elle est ordonnée et têtue. Je leur rend visite quelquefois mais elle ne peux le savoir car elle n’a pas le temps de visualiser qui entre sans taper, visite et puis s’en va. Trop de trafic à contrôler, trop d’informations à donner.

      Si elle le voudrait elle pourrait lister mes visites, mais à quoi bon je suis OISEAU inoffensif. Faut dire aussi que je suis le seul Fou de Bassan à leur rendre visite. Il y a sur l’île un autre foudebassan mais ce n’est pas un oiseau.

      Je l’ai déjà dit ici chère Léa, notre bistroquet n’a de pareil ailleurs.

      Bien sûr que les pigeons vont et viennent où bien leur semblent. Dans ma région ils volent si haut lorsqu’ils sont en groupe que rien ni personne ne peut les atteindre.

      Les plumes ? Mais qu’elles soient de Fous de Bassan, de colombes, de pigeons ou d’hirondelles, as-tu déjà senti leur douceur identique ?

      Tu sais que j’ai raison si thomy revenait il te montre peut-être les bisous de pigeons ainsi que ceux des fous de bassan.

      Les Fous de Bassan nous les connaissons bien et les photos que j’ai vu m’ont laissé coit, en les regardant j’étais appaisé. Formidable non ?

      Les pigeons, eux JE les connais TRÈS bien, ils s’approchent de moi, ils savent qu’ils ne risquent rien, c’est pour cela Léa que tu peux, quand tu veux, te poser sur mon doux tapis que j’ai préparé.

      Pajarito hasta luego, y a donde quieres...

      Esteban

    • UN GRAIN ET PLUIS S’ENVOLE

      Comment expliquer, franchise, amitié, complice.
      Si tu regardes ailleurs, le sable jaune et lisse
      chercheras-tu toujours un grain plus gros et noir
      orgueilleux qu’il serait d’être là et vantard

      Derrière la dune, mon image aujourd’hui
      tu trouveras accroché ce grain d’envie réduit
      désolé, isolé. Il est grand, le crois-tu ?
      pour lui certainement, mais pour le vent...

      Il va s’occuper de lui, à cent lieu il ira
      au fait où est passé ce grain ?
      la dune est jaune et lisse
      Quand l’empreinte viendra ?

      d’Esteban

    • VOUS VOULEZ QUE L ON VOUS LAISSE TOUS LES DEUX ???.............. DEUX PIGEONS S AIMAIENT D AMOUR TENDRE !!!!!!!!!!!!!!

      BISOUS ANNA

    • Ta vue baisse de plus en plus maminette, (les pigeons, c’est pas ici ...)

      Remember ... /bellaciao.org/fr/IMG/jpg/fou-de-bassan-camu.jpg" class='spip_url spip_out auto' rel='nofollow external'>http://bellaciao.org/fr/IMG/jpg/fou-de-bassan-camu.jpg" width="300" height="225"

      Oui merci ! Laisse-nous !
      Léamoureuse.

    • Tu vois bien Léa que pour l’instant ils ne voient personne...pourtant les autres sont là.
      Imagine un prédateur qui viendrait troubler ce moment, crois-tu que les autres le laisseraient agir ?...

      Lis, écoute sur 1 - Les "Princes du silence" ou
      Lis, écoute sur 2 - Les "Princes du silence" et dis-moi :

      Qui je suis ? sur le 1 ou sur le 2, ou sur les deux...pense aux plumes...

      Esteban

    • Mon coeur, je ne peux pas m’envoler partout avec toi, j’ai déjà tellement de plumes à lire. Et c’est ici que je suis bien, où l’air est sain. C’est agréable le calme après la tempête*.

      Ce que je sais que tu es ... , un travesti transsexuel poète animal ailé ... ? (a seguir).
      Ta Léa.

      *Et avant les prochains combats que nous mèneront tous ensemble.

    • ...Tu ne sais pas... je suis désolé...tu n’as pas lu et écouté sur 1 ou 2...

      Esteban

Derniers articles sur Bellaciao :