Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Mille vaches : le récit de la journée « démontage » où l’affaire a basculé

dimanche 1er juin 2014 - 24 coms

Pour remettre le projecteur sur la ferme-usine des Mille Vaches qui, selon eux, signe l’arrêt de mort des petits paysans, la Confédération paysanne a mené une action de démontage. Le gouvernement a choisi la réponse répressive : le porte-parole du syndicat, Laurent Pinatel, a passé la nuit de mercredi et à jeudi incarcéré, ainsi que quatre autres paysans.

la suite : reporterre.net

Messages

  • Le gouvernement et le système veut de grandes propriétés et utiliser des polonais ou bientôt des ukrainiens à deux euros de l’heure sans contraintes et sans charges sociales. Alain 04

  • 1000 vaches.... Il faut de la bouffe bas de gamme pour très petits revenus, pour les esclaves... Il y aura toujours du Bio-Régional-Artisanal pour les patrons et les riches ! Il faut foutre en l’air le salariat, le syndicalisme, les protections sociales, la qualité de vie pour tous....ça dérange !... Car les riches doivent dominer, écraser, humilier en vivant mieux que leurs esclaves. 1000 vaches c’est nos revenus et nos droits fondamentaux qui vont baisser, et les puissants vont nous escroquer encore plus.

  • Récit édifiant sur l’intervention "à la ferme des 1000 vaches" où les forces de Police, commanditées par le Gouvernement, ont été une fois de plus bien ciblées vis-à-vis de certain-es militant-es de la Confédé Paysanne !

    Les militant-es défendent l’agriculture bio alors que le Gvt laisse se développer ces fermes intensives à capacité démentielle.

    Une fois e plus, interpellation de 5 membres de la Confédération Paysanne, comme cela s’est fait à Nantes le 22 février, comme le sont des syndicalistes depuis plusieurs années.
    La criminalisation du mouvement syndical se poursuit !
    Il serait temps que ce Gvt soutienne celles et ceux qui défendent leur profession et l’agriculture raisonnée plutôt que de les interpeller.

    Laisser faire de tels projets conduira à la disparition d’exploitations à taille humaine vu les prix qui seraient pratiqués.

  • Juste une autre question : peut-on faire du mille vaches bio ? Car si l’opposition ne se fait que sur le non bio, ce serait bien de nourrir proprement un maximum de gens pour pas trop cher, non !

    • "à bas les Mille vaches Bio ou pas Bio !"
      c’est quoi alors le probléme ?
      le nombre ?
      il existe un seuil rationel au delà duquel le danger apparait soudainement ?
      d’où ma question sur le nombre maxi de vache en étable à ce jour.
      ça devient assez obscurantiste l’écologie parfois .

    • Oui une ferme de 30 vaches est gérable humainement...
      60 vaches en moyenne comme actuellement , c’est un Gaec, exploitation en commun.
      Plus de 100 vaches c’est l’industrie, l’agriculture intensive, l’endettement bancaire, le sur-travail et des animaux mal soignés ( frais vétérinaires importants)...et un productivisme sans limite ( quelle qualité du lait ?) et des fermes qui ne trouvent pas de successeurs car beaucoup trop cher à reprendre.
      Vercors2

    • Donc camarade c’est à cause des conditions imposées par le système capitaliste que ce choix est refusé/refusable. Nous pouvons donc envisagé un tel choix dans un état socialiste, bien sûr en cas de nécessité (nourrir correctement beaucoup de personnes avec une main d’ouvre disponible moindre car affectée à d’autres tâches également importante, par exemple), dans le respect du vivant et uniquement bio.

    • 30 vaches c ’est une exploitation humainement gérable ,3 fois plus c ’est l’industrie dis tu ;
      Et alors ?
      l’endettement bancaire concerne aussi les très petites exploitations .
      je ne comprends pas la critique sur le surtravail,car si on affecte proportionnellement autant de personnel ,il n’y a plus ce surtravail.
      Les animaux mal soignés c ’est une question de volonté ,de choix de gestion,pas du nombre de vaches,des petites exploitations sont aussi concernées par ces soins douteux.
      En fait RIEN des aspects néfastes affirmés ne vient du nombre,on peu très bien envisager des soins de qualité,un travail humain,un respect des animaux,une indépendance financiére à 30 ,200 ou 1000.
      Que je sache c ’est la gestion capitaliste qui est à condamner,pas la recherche de gains de productivité.

      diminuer le temps de travail contraint c ’est le but l’humanité ,et avoir de plus en plus de temps libéré des contraintes productives.
      mais si certains préférent charrier du fumier à la brouette plutôt que de lire,jouer ou faire la sieste ...je veux surtout pas les empécher.

  • De toutes façons 1000-vaches, c’est un élevage de poules en cage sauf que à la place des poules il y a des vaches.

  • C’est ça, une société archaïque. Pas de débat, pas de démocratie dans les choix.

    De toute évidence, il y a des choix de société importants derrière tel ou tel type de ferme. Je vois des arguments recevables des deux côtés, dans ce petit échange sur BC.

    Choix importants qui devraient faire l’objet, avant décision, d’intenses débats dans la société. Puis d’une prise de décision démocratique.

    Au lieu de ça, les choses "tombent du ciel", on est à chaque fois devant le fait accompli, et la forme parasite le fond.
    Chacun ensuite se rigidifie dans sa position noire ou blanche, et au lieu d’un débat, d’un échange, de la définition en commun de notre avenir, il y a juste l’expression brute de positions manichéennes.

    Tout est à faire.

    • De toute évidence, il y a des choix de société importants derrière tel ou tel type de ferme. Je vois des arguments recevables des deux côtés, dans ce petit échange sur BC.

      Choix importants qui devraient faire l’objet, avant décision, d’intenses débats dans la société. Puis d’une prise de décision démocratique.

      voila tout est dit ! qu’est ce qui est nocif à partir de quel nombre et sur des études scientifiques la population dit son mot ,pas en suivant les diktats des anti ou pro 1000 vaches.

    • Tu as raison... et n’oublies pas la souffrance psychologique des vaches !

    • "Tu as raison... et n’oublies pas la souffrance psychologique des vaches !""

      la souffrance animale est un argument recevable que ce soit une ou mille vaches,et logiquement devrait conduire au végétarisme .
      il y a une contradiction majeure à se dire écolo et manger des protéines animales.

    • "...la souffrance psychologique des vaches..." était une blague destinée à tester ton attention.... Effectivement, tu as raison de le dire : la souffrance animale est en jeu...mais pas seulement ! il y a la souffrance de l’humain et aussi la souffrance de toute la Nature... Tout cela est lié, et le projet 1000-vaches est destructeur pour l’humanité, pour les animaux et pour la Nature.... Le projet 1000-vaches s’inscrit dans une logique absurde de profit destinée à enrichir une minorité en exploitant une majorité d’êtres humains ; ce projet est basé sur le mensonge, sur le vol, sur l’atteinte aux droits fondamentaux, sur la destruction des liens sociaux... 1000-vaches = Tout le monde exploite tout le monde...avec toutes les injustices et les souffrances qui s’ensuivent pour les exploités.

    • Tout cela est lié, et le projet 1000-vaches est destructeur pour l’humanité, pour les animaux et pour la Nature....

      quand il faut nourrir 7 milliards d’humains et demain 12 on ne peut en rester au niveau de la ferme à 10 vaches.
      c’est le comment ,la recherche du profit ou pas,les soins de qualité ,les gestions de déchets qui posent probléme,mais ça c ’est autant valable à 50,200,ou 1000 vaches.
      non tout n’est pas lié,les problèmes sont pour certains indépendants du nombre.
      quand les exploitations étaient plus petites,le profit aussi orientait la gestion vers des dérives destructrices .
      on a pas attendu 1000 vaches pour faire du bœuf aux hormones,aux antibiotiques...
      le refus de toute évolution que ce soit en ogm,en science psychologique,en recherches sur les nanotechnologies etc... est totalement obscurantiste.
      Si la gauche révolutionnaire avait existé au débute du 20eme elle aurait fait des manifs contre marie Curie,contre Pasteur et contre Enstein !
      le syndrome du cancre ?

    • Tu parles de cancre et tu n’imagine pas à quel point tu as raison ! Mais c’est une autre histoire... Revenons aux vaches. Je vais être direct. La population qui a un début de conscience concernant SON histoire va répondre ! Les 1000-vaches ont rencontré la conscience du peuple il y a quelques jours quand les manifestants ont habilement démonté l’installation de la ferme des 1000-vaches... Et ça c’est la réponse du peuple... C’est une lutte historique ce refus des 1000-vaches... Rappelles toi les destructions de machines par les ouvriers dans les siècles passés, rappelles toi les cris de tous les opprimés écrasés d’injustices. Tu vas bientôt retrouver tout cela à la ferme des 1000-vaches, et l’oppression qui se cache derrière ces projets gigantesques va un peu reculer.

    • l’allusion au syndrome du cancre c ’est de l’humour.Mais le refus de la gauche radicale de l’evolution scientifique est assez vérifiable.

      Tu cites l’exemple des ouvriers qui détruisirent les métiers à tisser et ç ’est bien un exemple d’erreur totale ,de lutte anti progressiste ,de retour en arriére .

      Qui aujourd’hui voudrait refuser l’ apport de l’automation qui a libérer l’humanité des taches les plus dures ?
      Et la libération sociale ne se fera pas en détruisant les machines mais en se les appropriant collectivement.
      la conscience du peuple ? c’est facile de s’en faire l’apôtre mais c ’est assez relatif.
      Tu écris :
      " l’oppression qui se cache derrière ces projets gigantesques va un peu reculer.
      "
      Mais l’oppréssion ne se cache pas !!,que ce soit dans les exploitations de 20 de 30 vaches !! ou de 1000.

      Elle est évidente dans tout systéme capitaliste.
      crier contre une exploitation de 1000 vaches quand ont se tait sur 30 je ne comprends pas.
      tu as vu la vie d’un ouvrier agricole dans une ferme de petite envergure
      son salaire,sa retraite ? c ’est l’horreur .

      Refuser tout progres a priori c ’est une démarche assez désolante et reactionnaire,malheureusement tres répandue du coté de la gauche revolutionnaire et des écolos.

      Qu’est ce qui trouve grâce à ses yeux ?

      le nucléaire civil ? non

      les recherches transgénése ? non

      les nanotechnologies ? non

      mais ils sont adeptes des pseudo science,homépathie,psychanalyse ,médecine douce,acupuncture etc ....

      la seule opposition à la ferme des 1000 vaches est d’ordre moral sur la souffrance et la mort d’animaux pour nourrir l’humanité.
      pas sur le nombre .

    • La machine a été inventée par les capitalistes pour rendre l’homme esclave. ( Relire Herbert Marcuse )... Les manifestants ont démonté la machine de la ferme des 1000-vaches pour retrouver leur conscience libre de toute forme d’esclavage. A la recherche de leur conscience historique ils ne pourront tolérer une ferme des 1000-vaches = 1000-machines= 1000-esclaves... Cette nouvelle équation ( tri-dimensionnelle) est l’ouverture dans le capital d’une fissure explosive qui empêchera l’esclavage capitaliste de se développer au détriment de l’humanité, des animaux et de la Nature.

    • La machine a été inventée par les capitalistes pour rendre l’homme esclave.

      certainement pas !
      Et d’apres cette logique,le socialisme devra détruire les machines pour rendre la liberté à l’homme ,c ’est ça ?
      Marcuse a assez dit de sottises pour ne pas trop s’y référer.

  • salut, la seule solution, c’est d’arrêter de manger de la viande...
    enfin, c’est mon humble avis

    • OUI, j’ai commencé !!

      Endetté jusqu’au cou, je ne consomme que de la pomme de terre forcément"bio" puisqu’elle pousse sur mon balcon du 4° étage..

      J’ai aussi abandonné le poisson..Les pollutions d’Océan ou du Bassin d’Arcachon rendaient les dorades dangereuses..

      Quand au poulet, alors là..!

      tant qu’on les achètera pas VIVANTS et croisés avec des perroquets pour qu’ils me jurent avoir été nourrs au vrai grain de la vrai France, j’y touche pas !!

      Comme je peux plus aller au cinoche, je ne participe pas de la"marchandisation" de laculture..

      Je risque pas me baigner dans une Méditerranée ou des saloprds pissent du haut deleur yacht..

      BREF...me voilà SAUVE !! !

      OUF..

      Sans ça, j’étais capable de devenir COMMUNISTE..., je l’ai échappé belle !

      A.C

      Néo- E.B.A.C
      Ecolo Bobo Anti Consumériste

Derniers articles sur Bellaciao :