Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Nouvelles réflexions sur l’interprétation des résultats des législatives des 10 et 17 juin 2012

lundi 2 juillet 2012 , par COMMUNISME 21 - Contacter l'auteur - 5 coms

de Denis Duvot

Dans son rapport, au Conseil National du PCF du 18 Juin dernier, Pierre LAURENT indique :

« Aux élections législatives, avec 7% et 1,8 millions de voix, le Front de gauche a confirmé une progression qui l’installe comme la seconde force politique à gauche, certes en deça des espoirs suscités par notre campagne présidentielle.

Ce résultat fait débat, surtout à cause de la perte de députés, et il est en effet paradoxal. En hausse de 2,34% et 550 000 voix sur 2007 avec des scores en progrès dans 90% des circonscriptions, il ouvre de nombreuses perspectives de développement… »

Ces affirmations m’amène quelques remarques :

D’ abord je veux redire ici que c’est la première fois depuis 1981 que nous faisons moins aux législatives qui suivent les présidentielles (11,1 % contre 6,9% chiffres du ministère de l’Intérieur). Cette inversion devrait nous amener à réfléchir sur notre stratégie qui nous a permis certes de faire un bon résultat aux présidentielles autour d’un tribun ( Jean Luc MELENCHON) d’un lien fort avec le mouvement social et d’ une polarisation de l’électorat d’extrême-gauche sur la candidature du Front de Gauche.

Mais du fait de notre rejet de toute alliance politique sur le contenu et leurs éventuelles conséquences (Accords électoraux, participation au gouvernement) avec les autres formations de gauche, cela a entrainé notre exclusion du choix des électeurs de gauche quand il a fallu choisir une majorité présidentielle issue du vote majoritaire pour François HOLLANDE du 6 mai 2012.

Pour preuve le nombre de députés :

La répartition des sièges et leurs évolutions sont les suivantes :

FRONT DE GAUCHE : 11 élus en 2012 contre 20 en 2007

PRG : 12 élus contre 9 en 2007

MRC : 3 élus contre 1 en 2007

EELV : 18 élus contre 4 en 2007

PS et apparentés : 279 contre 189 en 2007

PS dissidents : 11 contre 1 en 2007

DVG : 10 contre 9 en 2007

Tout le monde progresse sauf nous

Et ce n’est pas la première fois. Rappelons-nous les Européennes 2009 puis les Régionales 2010 et même les cantonales 2011 il en a été ainsi.

A force de perdre des élus que va-t-il rester au PCF ?
Je ne parle pas de nos partenaires du FRONT DE GAUCHE car ils n’ont pas d’implantations locales mais pire au travers de ces élections (EUROPEENNES et REGIONALES ils se sont renforcés à notre détriment).

Depuis quand trouvons qu’une stratégie est bonne pour les communistes quand leur parti est le seul à perdre vis-à-vis de l’ensemble de la gauche en général et à l’intérieur du FRONT DE GAUCHE en particulier.

A moins d’avoir une stratégie qui est celle des gauchistes. A savoir : cela ne sert à rien d’avoir des élus, l’important c’est les luttes et le parti doit devenir un syndicat bis révolutionnaire. J’espère que cette question sera au centre du prochain congrès prévu en Février 2013 car nous sommes à l’ aube des élections municipales et où il nous reste un réseau local important.

D’autre part sur la progression par rapport à 2007.

Elle est réelle. Et tant mieux que dans 330 circonscriptions contre 135 en 2007 nous franchissons la barre des 5% cela donnera un peu d’air au plan financier.

Mais regardons comment se concrétise ce gain. Il vient uniquement de l’effondrement des gauchistes.

En 2007 :
PCF : 1 115 663 voix et 4,29%
EXG : 888 250 voix et 3,41%
TOTAL : 2 003 913 voix et 7,70 %

En 2012 :
FDG : 1 793 192 voix et 6,91 %
EXG : 253 386 voix et 0,98%
TOTAL : 2 046 578 voix et 7,79%

Différence : plus 42 665 voix et + 0,09%

(Chiffres du Ministère de l’Intérieur)

Voilà la réalité et la confirmation que nous avons pris la place de l’extrême-gauche mais nous ne gagnons rien sur l’électorat de gauche.

Et dans les circonscriptions où nous étions sortants il est vrai aussi que nous avons progressé du fait entre autres de ce transfert de l’électorat gauchiste mais pas assez pour contenir une poussée ocialiste comme nous avons pu le faire dans ces mêmes endroits les fois dernières en particulier lors de la victoire du PS aux présidentielles en 1981 et en 1988.

Notre positionnement en dehors de la majorité présidentielle n’a pas été compris par l’électorat de gauche qui habituellement se retrouvait lors d’élections locales comme les législatives sur le vote communiste.

Bien sûr cela demande vérification circonscription par circonscription et il y a toujours des exceptions à la règle générale mais je persiste à penser que la réalité est là.

Voilà quelques remarques que je donne à la réflexion des uns et des autres et bien sûr à la contradiction.

http://www.communisme21.org/la-politique/nouvelles-reflexions-sur-linterpretation-des-resultats-des-legislatives-des-10-et-17-juin-2012-denis-duvot-933

Mots clés : Législatives 2012 / Partis politiques /

Messages

  • Cet article est assez manipulateur. Selon la façon dont ça l’arrange, l’auteur compare les résultats tantôt en sièges, tantôt en pourcentages. On devine le raisonnement : faut s’allier avec les socialos (en peau de lapin), sinon on est des gauchisses...

    • EXACT, Gilbert.

      Notre positionnement en dehors de la majorité présidentielle n’a pas été compris par l’électorat de gauche qui habituellement se retrouvait lors d’élections locales comme les législatives sur le vote communiste.

      Interprétation nulle des résultats de la fameuse"progression"( à la Pierre Laurent)

       :)
      LE FDG -PC a tellement tenu à marteler sa vocation d’ être de cette majorité là., que , tant qu’à faire, , même dans les circonscriptions dites de"banlieue rouge"dans les année 30-80...l’élu sortant Peuceufeu s’est fait doubler par le vote UTILE , tant INUTILE apparaissait un soutien prolo aux sous- Hollande !


      Communisme 21
      , "tendance" animé par BLOTIN, CIRERA et autres Fabienne POURRE , depuis que les "Communistes ZUNItaires" de Zarka (quelle appelation à la con indiquant que les autres"cocos" étaient donc sectaires !!..) se sont fait la malle pour rejoindre les quatre groupies de Socialos,..."aux teints"...de rose en FASE terminale , mais sans aller jusqu’la ridicule fellation HUE-buesque ,
      Communisme 21 donc , permet a MGB , réelle patronne et à ses trois mousquetaires -Laurent Tristounet, Darty-Goal et Bessac Amen - de passer pour des communistes" modernes" , qui tiennent à distance les "liquidateurs" Cirera and Co et, de l’autre côté les Gérinistes servant d’orhodoxes -repoussoirs en compagnie des autres charlots de la bande à Greg Oxley ("La RIPOSTE")

      On se croirait au PSU en 1960 !

      Sans les intelligences des Rocard ou Martinet.

      C’est d’ailleurs un PSU !
      Parti Sans Utilité... dans la lutte des classes

      Affilié au

      FDG

      Filouterie De Guignols

      Européistes cons- vertis, ils siègent à Strasbourg, avec leur sauveur..St Jean LUC.. au sein d’un "machin" baptisé Parti de gauche Européenne

      P.G.E

      Pour Gagner l’Estime....du Capital !

      Qué miseria !

      A.C

  • A moins d’avoir une stratégie qui est celle des gauchistes.

    Il vient uniquement de l’effondrement des gauchistes.

    du fait entre autres de ce transfert de l’électorat gauchiste

    De deux choses l’une :

    Ou bien on a là l’illustration d’une évolution relevée par les spécialistes : la progression des allergies (le gauchiste étant encore plus allergène que le pollen).

    Ou bien une radio périphérique a lancé un concours, le but du jeu étant de placer le mot gauchiste le plus souvent possible dans un texte.

    ça rajeunit, ce cliché fleure bon les années 70, merci communisme 21 !

    Chico, gauchiste

  • Communiste 21 est l’aile gauche du psfio. Son rôle est de détruire le P.C.F..
    Hélas, la" fédé 44" est polluer par ces fêlons. A lire cet article ; la soif du pouvoir les dévorent. Leurs grandes préoccupations est la lutte des places et non la lutte de classe.

  • "Communisme"21...semble avoir tout compris..

     :))

    Edito de ce jour

    http://www.communisme21.org/la-politique/trois-remarques-dans-le-debat-938
    (Gras A.C.)

    La volonté affichée depuis des mois de ne « pas y aller », (en nous renvoyant à chaque fois au PS, à son positionnement) est à mes yeux le signe d’une inscription de fait dans une stratégie de l’échec de la gauche, alors même que le besoin de changement frappe a la porte.

    Comment la gauche, sans illusion sur les contradictions qui la traversent, pourrait elle réussir sans qu’en son coeur soit présente sa composante révolutionnaire et transformatrice : le PCF ?

    Sauf a penser que les choses ne peuvent évoluer, à avoir une vision statique des réalités et des rapports de forces (c’est un comble dans la période), en nous renvoyant sans cesse a 81 ou 97 comme si on pouvait comparer les périodes, comme si nous n’étions pas capable de tirer les leçons du passé pour envisager des pratiques du pouvoir différentes. Il y a une sous-estimation de ce qui bouge dans la société et des possibilités de gagner des choses dans ce contexte ; une incapacité ou absence de volonté d’innover, de faire du neuf en terme de conception de transformation dans une dialectique nouvelle des rapports de forces entre mouvement populaire et participation aux institutions, aux lieux de pouvoirs.

    Ces "communistes" font, par l’absurde(comme on dit en maths) la démonstration que nous ne les caricaturons pas.

    Ils utilisent l’expression "rapport de forces" pour la ramener à....la critique que certains feraient d’une stratégie d’alliance permante avec le PS

    ....nous renvoyant sans cesse a 81 ou 97 comme si on pouvait comparer les périodes, comme si nous n’étions pas capable de tirer les leçons du passé pour envisager des pratiques du pouvoir différentes.

    Certes depuis 81 et 97 les choses ont changé :
    une comparaison simple permet à vérifier que le PC a simplement été laminé et compte 8 députés..au lieu de 35 en pleine vague rose" tontonesque !"

    Mais ce qui est révélateur de tout abandon du Marxisme jeté définitivement par dessus bord pour cause de "ski nautique" derrière le pédalo d’Hollande...c’est l’absence TOTALE dans cet édito de ce matin..de référence aux LUTTES pour changer la donne ..

    Tout reste figé dans la "réflexion" sur ce qu’aurait comme possible conséquence dans la vie quotidienne de chacun d’entre nous, un rapport de forces(,,) entre FDG en barboteuse rose et Grand Frère légataire universel de la Social-démocratie !

    Cette ridicule prétention de"peser" sur les choix gouvernementaux, vise -car les dirigeants de cette écurie Communisme 21sont intelligents- à retarder toutes luttes, à enfonce rle clou d’une possible "pression" parlementaire pour "gauchir" le programme des "réjouissances" d’un gouvernement qui, n’entend pas -au contraire si je sais bien lire les soi disantes "victoires "d’Hollande sans les Sommets duCpaital continental- , aider en quoi que ce soit à de la mobilisation populaire pour RESISTER à l’application du PROGRAMME COMMUN K/Droites /"gôôches"-..

    Nous disons parfois que le FDG est"INUTILE" pour le qualifier, lui et sa dizaine de mousquetaires qui font du moulinet avec leur épée en bois , dans un hémicycle ou tout le monde se contrefout de leur positionnement !

    Je pense qu’à ce stade ou Ayrault se"chauffe" pour commencer à nous passer à la moulinette, c’est "DANGEREUX" "complices conscients "" 5° colonne du Capital"," larbins de l’adversaire" qui sont désormais les termes appropriés

    Alors qu’il est si compliqué de mobiliser en masse - parce que subsiste hélas l’idée que l’essentiel a a été fait, virer la bande fascisante duNain- et que , même sans illusions sur ce qu’il est "possible" de changer...., on ne peut attendre qu’un "léger mieux- alors que seul le PIRE est à venir..., le PC et ses diverses petits groupes censés tirer les "enseignements" de la période passée, passent leur temps à faire croire qu’ils lancent des signaux "forts" de Résistance...(style abstention" de mise en garde au PS !)

    Pour moi, c’est comme si un kiné chargé de t’aider à remarcher après une trop longue immobilisation , te pétait une rotule avant de démarrer la réeduc !

    Nous ne sommes plus dans de la "dérive"

    Nous sommes face à un appareil qui avec sa calculette pour municipales de 2004, réfléchit comment faire pour "sauver" ses positions, en roulant , face aux camérass, les gros yeux de "censeurs" par abstention..., tout en préparant les nouveaux Pacs Zunitaires dans les institutions ou les élus locaux vont devoir relayer les politques d’"Austérité", entendez de "moins de SERVICEs à rendre au "public"..

    Tout ça pour quelques louches de pâtée versées parcimonieusement , sous la table, dans les écuelles des nouveaux caniches ...

    Sans faire depub, pour acheter le Ron-ron... de ce qui a été un Parti longtemps -malgré ses défauts, ses erreurs- le défenseur de ceux que Hollande-Ayraut entendent saigner , en relais du sarkosysme qui avait fait"son temps"..

    A.C

Derniers articles sur Bellaciao :