Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

OGM : Du riz transgénique dans nos assiettes

mardi 12 septembre 2006 - Contacter l'auteur

Du riz importé des États-Unis en Europe a été contaminé par une variété transgénique interdite. Une autre a été retrouvée dans des produits provenant de Chine. Inquiétant.

Le maïs et le soja ne sont plus les seuls aliments à inquiéter les opposants aux OGM. C’est aujourd’hui le riz transgénique qui suscite leur inquiétude. À la mi-août, le ministère de l’Agriculture américain annonçait que du riz conventionnel avait été contaminé par une variété génétiquement modifiée, le Liberty Link Rice 601. Or l’Union européenne est importatrice de riz cultivé aux États-Unis. Produit par la firme Bayer, cet OGM n’a jamais été autorisé, si bien qu’on ignore tout de ses possibles effets sur la santé. Seules des parcelles expérimentales avaient été plantées aux USA voilà quelques années. Quelle est l’ampleur de la contamination ? De quand date-t-elle exactement ? Le gouvernement américain n’a pas donné de précisions. « Ce qui est inquiétant, c’est qu’il suffit de très peu pour contaminer de grandes quantités de végétaux », prévient Arnaud Apoteker de Greenpeace France. Mais l’association écologiste est aussi préoccupée par le riz chinois. Début septembre, elle annonçait que ses tests sur des échantillons vendus en Europe avaient révélé la présence d’une variété transgénique là aussi interdite partout dans le monde et donc jamais évaluée. Elle proviendrait d’essais aux champs menés à des fins de recherche par des universités chinoises. En France, le produit incriminé, des nouilles de riz Rice Sticks, était vendu chez Tang Frères, premier importateur et distributeur de produits asiatiques dans l’Hexagone. La commercialisation de ces produits a été bloquée dans l’attente des résultats des analyses opérées par la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes).

Contamination avérée

Mais les pouvoirs publics semblent plus préoccupés par l’affaire du riz américain, qui représente un marché plus important. La DGCCRF a demandé aux professionnels d’analyser les lots qu’ils auraient en stock car, a-t-elle précisé, « la contamination par du riz génétiquement modifié non autorisé de certains lots originaires des États-Unis semble avérée ». En cas de résultats positifs, les produits doivent évidemment être retirés du marché. L’affaire pose en tout cas le problème de l’insuffisant contrôle des plantations de végétaux transgéniques. Chez Greenpeace, on déplore « la politique du fait accompli : on cultive des OGM en toute illégalité et ensuite, une fois que l’environnement est contaminé, on dit qu’il est trop tard pour faire marche arrière ».

Fabienne Maleysson

http://www.quechoisir.org/Article.j...

Mots clés : Alimentation / OGM /
Derniers articles sur Bellaciao :