Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

POUR YVES SALESSE

jeudi 14 septembre 2006 - Contacter l'auteur - 18 coms

de Raoul Marc JENNAR

Ce dimanche 10 septembre, lors de la réunion des 600 délégués de collectifs locaux pour une alternative antilibérale de gauche et des candidatures unitaires, plusieurs délégués ont souhaité qu’Yves Salesse présente sa candidature pour porter le "non" de gauche lors de l’élection présidentielle. Je m’en réjouis et je veux ajouter ma voix à celles qui se sont exprimées dimanche. En toute indépendance. Sans qu’il me l’ait demandé ; sans que je l’en ai informé.

Voici une candidature qui n’est pas autoproclamée, qui n’est pas annoncée par voie de presse, qui vient spontanément de la base. Des gens, en toute indépendance, reconnaissent une personnalité qu’ils ont appris à connaître tout au long de la campagne référendaire et apportent son nom dans le débat, en dehors de toute pression d’appareil ou de toute valorisation médiatique.

Pourquoi Yves, alors que j’ai du respect et de l’estime pour Marie George, une chaude sympathie pour Olivier et une vraie amitié pour José ? Parce que la seule préoccupation qui m’anime, c’est de répondre de la meilleure façon à la seule question qui compte à mes yeux : qui peut apporter sur son nom le plus grand nombre des voix qui ont formulé un "non" de gauche le 29 mai ?

A cette question, il faut répondre en faisant abstraction de ses sentiments et de ses préférences. Dès lors qu’on est d’accord sur le contenu, les préférences pour une formation politique ou pour un courant de pensée ne sont pas des critères pertinents. Le débat n’est pas entre une candidature issue d’un parti ou pas. Nous avons été tous ensemble, militants de partis, de syndicats, d’associations et personnes non encartées pour battre le TCE. Et chacune de nos appartenances est éminemment respectable, y compris le fait d’assumer ses choix sans la protection d’une structure. Nous sommes tous des militants du 29 mai. Mais nous sommes piégés dans un système institutionnel et nous sommes obligés de l’appliquer si nous voulons être en mesure de le changer. Il nous faut donc faire un calcul froid pour répondre à la question : qui peut réunir le plus de voix ?

Chacun des candidats connus depuis des semaines est affecté d’un handicap. Demandez à Jean-Luc Mélanchon ou à Francine Bavay si les électeurs socialistes ou écologistes qui ont voté "non" en 2005 sont prêts à voter pour Marie George ou pour Olivier. Demandez à des ouvriers, à des chômeurs, à des sans logement, à ceux, dans les banlieues, qui ne votaient plus et qui sont allés voter "non" le 29 mai s’ils sont prêts à voter pour José.

Par contre, j’ai la conviction qu’Yves peut rassembler toutes ces voix.

"Mais il n’est connu que des militants du 29 mai !" me direz-vous. C’est vrai. Mais s’il est choisi, l’évènement que constituera le choix d’un candidat commun à toute la gauche du "non" le fera connaître immédiatement. J’ajoute que nous refusons de céder à la media mania, que notre campagne, comme celle contre le TCE, se fera dans un dialogue direct avec les gens, par des milliers de rencontres, sans négliger les plateaux de télé, mais sans leur conférer l’exclusivité du débat.

Plus que personne d’autre, Yves Salesse incarne le rassemblement antilibéral. C’est lui, qui au coeur de l’été 2004, a réuni toutes les sensibilités de gauche hostiles à l’Europe néolibérale pour écrire ce qui allait devenir l’Appel des 200. C’est lui qui fut à l’initiative des collectifs pour "un non de gauche au TCE". C’est lui qui impulsa leur transformation en collectifs du 29 mai. C’est lui qui rédigea la première mouture de ce qui allait devenir l’Appel du 11 mai pour un rassemblement antilibéral de gauche et des candidatures communes. Il fut de ceux qui ont nourri de leurs propositions la Charte antilibérale et les autres documents qui donnent du contenu à l’alternative que nous voulons.

Chaque fois qu’il a été amené à débattre avec un contradicteur, chacun a pu apprécier sa maîtrise des dossiers et sa capacité à relever les arguments adverses. Il en est peu comme lui qui sont en mesure d’affronter les adversaires les plus solides sur les questions nationales, européennes et internationales, sur les matières financières, économiques et sociales, sur les problématiques environnementales.

Sa compétence et le rôle central qu’il joue dans la démarche antilibérale de gauche depuis deux ans le désignent pour être le candidat du rassemblement, le candidat soutenu par toutes les sensibilités, par tous les électorats de gauche qui ont dit "non" au néolibéralisme.

De plus, qui mieux que lui, sans cesse au contact avec toutes les composantes de la gauche du "non", pourra contribuer au succès du choix unitaire des candidatures pour les élections législatives ?

Sans doute, à la différence de candidatures "people", Yves n’affiche pas toujours le sourire du marchand de dentifrice. Mais c’est avec la chaleur d’un Jaurès qu’il défend ses convictions. Et cette chaleur-là vaut mieux que tous les artifices.

Parce qu’il peut le plus rassembler, parce qu’il dispose du savoir et du savoir faire, je souhaite qu’il réponde positivement à l’appel de celles et de ceux qui sont convaincus qu’Yves Salesse est le meilleur pour changer la donne à gauche.

Raoul Marc JENNAR
Militant du 29 mai
12 septembre 2006

http://c.unitaire2007.34.free.fr/ru...

Mots clés : Collectifs Unitaires / Elections-EluEs / Partis politiques / Présidentielle 2007 / Raoul Marc Jennar /

Messages

  • Convainquant, très convainquant même. J’espère que cette idée fera des émules !
    Sophie Collectif du 19è Paris

  • je pense à Yves Salesse depuis le début.
    et je suis très contente qu’enfin son nom soit évoqué de temps en temps.
    je ne vois pas meilleur candidature que lui.
    je partage en tout point ce que dit R-M Jennar.
    pour avoir suivi les débats d’Yves Salesse lors de la campagne du 29 Mai, il m’a donné l’impression d’une très grande maitrise sur tous les sujets.
    il y a quelque chose de nouveau dans sa parole, capable de fédérer tout le monde.
    il peut se faire connaitre en peu de temps.

    Hannah.

  • Jouons collectif

    les candidatures connues sont toutes de grandes qualite ; c’est de leur mise en commun que la candidature commune que nous devrons choisir tirera sa crédibilité et sa force, qui nous permettra je l’espère de la conduire à la victoire.
    Je rappelle que selon nous, le Président de la République ne devra pas exercer de pouvoir éxécutif, mais être le garant moral de notre projet, c’est au gouvernement de mettre en oeuvre notre programme.

    De ce point de vue, la candidature d’un "sage" comme Yves est intéressante. J’y vois pour ma part un seul inconvenient qui tient à son CV : Yves Salesse est enarque, haut-fonctionnaire et Conseiller d’Etat, c’est à dire qu’il a le profil parfait des candidats professionnels que nous dénonçons. Serons-nous crédibles auprés des électeurs que RM Jennar pense peut portés à soutenir José Bové.

    Je pense que les immenses qualités de Yves, qu’il a montré dans la campagne contre le TCE (comme d’ailleur un certain RM Jennar) seraient parfaitement bien utilisées comme directeur de campagne, en attendant un grand ministère en cas de victoire !

    Je pense aussi qu’une candidature comme celle de Patrick Braouezec, ancien maire de St-Denis, est trés interessante. Un ticket Braouesec-Bové serait formidablement complémentaire.

    Mais de gràce, ne figeons pas les lignes trop vite, nous avons le temps de mesurer les atouts des uns et des autres, l’essentiel étant qu’ils s’engagent collectivement dans la campagne quelque soit le nom qui sortira en final, comme l’ont fait dimanche devant les délégués des collectifs Clémentine Autain et José Bové.

    Daniel Mino

  • Hé il y à ma tante, mais aussi la cousine de mon copain, j’ai une voisine bac plus 7, très mignogne, 27 ans, engagé dans les luttes estudiantines, très bonne prononciation, élocution impécable et issue de l’immigration PAS BEAU CE CASTING ?? VOUS VOULEZ QUE JE LUI EN PARLE ???

    MGB - JB - CA - à présent Salesse et Braouzec - pas besancenot il est le seul à dire qu’il ne peut pas être le candidat unitaire en tant que porte parol d’une orga politique (ce que je partage avec lui)...

    serieusement - serieusement - serieusement -

    Est-il question de Casting quant à la candidature unitaire ????

    N’es-ce pas plutôt le scénario à discuter à définir ?

    J’en propose un :
    CandidatE unique pour être en tête de la gauche au premier tour, devant l’immonde Le Pen, pour être présent au second tour.. Poursuite dans cette seule configuration pour les législatives..POUR BIEN ME FAIRE COMPRENDRE - ON OUBLIT LE PS LE SOCIAL LIBERALISME... Avant les élections présidentielles et législatives... Pas d’appel à "battre la droite", pas d’appel au désistement républicain. Une seule consigne pour le/la candidatE unitaire.. Libre choix aux électeurs, pas de conciliabule de nuit, pas de sésistement...

    Toutes les composantes du collectif national unitaire sont OK ???

    Et puis si l’on gagne pas en 2007, on gagnera tous ensemble en 2012 !!!!


    A celles et ceux qui me disent, le score au premier tour de la gauche à la gauche pésera sur le PS, je rappelle 2002.

    - Robert Hue : 3,37%
    - Besancenot : 4,25%
    - Laguillier : 5,72
    Pour ces trois là cela fait : 13,4 % (score souhaitable voir un peu plus dans l’ensemble des Post pour les prochaines présidentielles d’une candidature "unitaire")
    - Rappel Jospin 16,18%
    - J’oublie (a tord peut être Taubira - Glulkstein - Chevenement)

    Bin 4 ans 1/2 après le PS change t-il ??? Non et Non parce qu’il sait qu’au dernier moment au nom de "battre la droite" il récoltera les suffrages et remplira les "ministères" et continuera son social libéralisme à la Blaire - Prodi - Aznar etc...

    Yenamarre

    • et 2005 tu t’en souviends pas : 55% de non au tce, toute la direction du ps désavouée, tous les médias tous les "représentants" du peuple désavoués par le peuple
      si on te suit avec tes pourcentages de 2002, on va à la pêche aux prochaines élections car y a plus d’espoir...
      2005 nous montre que tout est possible mais toi tu préfère 2002...

  • excellente proposition:le débat est ouvert dans le respect des orientations de chacun :salesse,autain,buffet,debons,besancenot,bové,balvay semble un bon noyau pour constituer un collectif de porte-parole.

    jc b (bourgogne du sud)

  • ""Sans doute, à la différence de candidatures "people", Yves n’affiche pas toujours le sourire du marchand de dentifrice. Mais c’est avec la chaleur d’un Jaurès qu’il défend ses convictions. Et cette chaleur-là vaut mieux que tous les artifices.""
    C’est nouveau ça , il y a des candidatures people , dans les personnalités disponibles pour porter la candidature de la vraie gauche ?
    DES NOMS ? SVP .

    claude de toulouse .

  • Oui Y.Salesse serait un excellent candidat, un inconnu( pour l’instant) compétent et combatif entourés de porte parole connus qui feraient paroles communes avec lui pour porter une candidature de rassemblement pour enfin une alternative politique. Pas mal non ?

    Marc, l’ isle sur la Sorgue.

  • Yves Salesse est un haut-fonctionnaire français né en 1945, qui fut militant syndical à la gare du Nord pendant une dizaine d’années, il fit des études d’économies avant d’intègrer l’ENA[1]. Il en sort en 1988 pour intégrer le conseil d’Etat. [2] puis devient professeur de droit constitutionnel européen à l’institut d’études politiques de Paris et coprésident de la fondation Copernic. Il est membre du Conseil d’État et ancien responsable de la politique européenne du cabinet du ministre des transports et de l’équipement[3] Jean-Claude Gayssot de 1997 à 1999 . Il est l’initiateur de l’appel des 200[4].

    Suite à un article de Raoul Marc Jennar [5], il est pressenti comme un des possibles candidats à l’élection présidentielle pouvant unifier le "non de gauche" du 29 mai, et donc la gauche antilibérale.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Yves_S...

    • Complément : je crois qu’il a été militant de la LCR, il y a un certain temps, et il a organisé la privatisation d’Air-France quand il travaillait pour Gayssot.

    • 1/Yves Salesse a bien été militant de la LCR...comme beaucoup d’autres...
      2/Au moment de la privatisation d’Air France,Yves Salesse a démissionné du cabinet de JC Gayssot pour marquer sa désaprobbation
      3/RM Jennar est Belge et ne peut donc être candidat...

  • De tous les candidats postulants ou proposés c’est certainement le seul qu’on n’a jamais vu à la télé.

    Le programme. Il est disponible sur bellaciao ou ailleurs. Il suffit de chercher pour trouver. Mais il faut aussi savoir lire.
    pol

  • Ce compte-rendu du 12 novembre 2003 pose les questions qui restent d’actualité :

    http://www.reseauxcitoyens-st-etien...

  • PERSONNELLEMENT, Yves SALESSE, j’adhère !

    Michèle

  • ok pour yves salesse.. mais n oublions pas le role de raoul marc jennar en mai ... et sur son site, et dans ses actions d’information ...
    coté compétence ça le fait aussi ... si on est d’accord sur le critère du candidat unique extérieur aux partis hé bien , on peut aussi penser à toi marc...
    cordialement
    le rat mort

Derniers articles sur Bellaciao :