Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Paris : samedi 17 janvier, plus de 15.000 manifestants.

lundi 19 janvier 2004 - Contacter l'auteur

Paris : samedi 17 janvier, plus de 15.000 manifestants.

Conférence
de presse : samedi 17 janvier à 11 h à Pizza Pino (4, place de la République
- Paris)
Contact presse : 06 64 100 333 (Stéphane Lhomme)


Une première en France : le premier km de cette manifestation nationale se fera à reculons
pour symboliser le retour en arrière que signifierait la construction du premier
réacteur EPR, tête de série du second programme nucléaire français.

Deux autres évènements à ne pas manquer :

- une pyramide de 3 500 boites de conserve recouvertes de trêfles radioactifs
sur la Place de la République ! Chaque citoyen est invité à préparer son fût
radioactif pour le déposer sur la pyramide.

- une surprise avec une banderole géante de 150 m2 déployée dans un endroit tenu
secret près du parcours de la manif ...

Non aux nouveaux réacteurs nucléaires - L’avenir est aux alternatives

Contre de nouveaux réacteurs nucléaires
Pour la maîtrise de l’énergie
Manifestation européenne
à Paris
Samedi 17 janvier 2004

(Départ : 14h place de la République)

Pas
de nouveaux réacteurs nucléaire en Europe !

TRACT-MANIF



Le gouvernement français veut décider début 2004 la construction d’un réacteur
nucléaire, le réacteur franco-allemand "EPR". Cette décision est illégitime car
le "débat national sur l’énergie", qui a eu lieu au printemps 2003 en France,
a été organisé de façon non démocratique, sans que les citoyens puissent y prendre
part. La construction du réacteur EPR est voulue par le groupe nucléaire Areva
pour des considérations industrielles et financières qui n’ont rien à voir avec
les intérêts collectifs des citoyens.

L’efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables doivent être
la priorité de toute politique énergétique, or le nucléaire accapare toutes les
ressources, notamment les budgets de recherche. De fait, la construction de l’EPR
tuerait dans l’œuf la possibilité d’une alternative énergétiques.

Enfin, il est inacceptable de construire des réacteurs nucléaires comme l’EPR
qui présentent les mêmes défauts que les réacteurs précédents (production de
déchets nucléaires, risques de catastrophes, vulnérabilité aux attentats, prolifération)
et ne pourraient qu’aggraver la situation.

Les associations et organisations syndicales et politiques soussignées appellent à une
manifestation nationale, samedi 17 janvier 2004 à Paris, pour exiger


- l’abandon de tout projet de construction de nouveaux réacteurs nucléaires


- la mise en œuvre immédiate d’un plan ambitieux d’économies d’énergie et de
développement des énergies renouvelables
- un véritable débat sur les choix énergétiques

Les
premiers signataires


16.01.2004
Collectif Bellaciao

Mots clés : Archives articles de Bellaciao France - 2002-2021 / Dazibao / Manifs-actions / Nucléaire /
Derniers articles sur Bellaciao :