Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Petit conte

lundi 19 mars 2007 - Contacter l'auteur - 1 com

Toute coïncidence avec des personnages existants n’est hélas pas fortuite

de Barbara Bouley MetteurE en scène et dramaturge

Un homme, grand orateur de notre démocratie, comme le fut Périclès en son temps, se porte candidat aux plus hautes fonctions de l’Etat.

Il déclare sur nos ondes que "Rien ni personne ne pourra l’empêcher d’accéder à ce niveau suprême du pouvoir".

Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, il a entre ses mains tous les outils pour "organiser" le moment unique où les citoyens vont s’exprimer avec un dispositif :

Le vote, seul vestige qu’il leur reste pour se penser dans le pouvoir du DEMOS.

Le peuple croit toujours, comme depuis - 458 avant JC à Athènes, que ce résultat électoral est le miroir de leur choix.

Mais, hélas, cette nuit du 6 mai 2007, c’est l’image d’un homme prêt à tout pour accéder à cette responsabilité majeure, qui risque de se refléter dans le miroir.

Il reste 34 jours avant le premier tour de l’élection présidentielle et Mr. Sarkozy dispose en toute impunité du temps et de l’espace du peuple.

Nous sommes face à une usurpation du pouvoir et se taire encore pourrait vite ressembler à de la COMPLICITE.

Ne serait-il pas temps, en terre démocratique, que l’ensemble des autres candidats poussés par la conscience des citoyens exigent l’arrêt d’un processus électoral qui ne respecte plus les fondements premiers de la Démocratie ?

Mots clés : Barbara Bouley / Collectifs Unitaires / Dazibao / Présidentielle 2007 /

Messages

  • C’est bien un conte pour endormir les peuples ! Quand et où les "fondements de la Démocratie" ont-ils servi autre chose que les tyrans ? Assez avec l’illusion de la Démocratie. Les élections ne sont que le miroir de l’aliénation des peuples à des icônes. Vive la gréve générale. Vive la désertion.
    AA

Derniers articles sur Bellaciao :