Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Pétition Européenne - 1 million d’Européens demandent la sortie du nucléaire

lundi 26 avril 2004 - Contacter l'auteur - 2 coms

Merci de signer la pétition sans attendre : <http://www.atomstopp.com>

Une cinquantaine d¹organisations et de mouvements appartenant à une vingtaine de pays européens ont choisi le 26 avril, jour anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, pour lancer une Campagne Européenne destinée à recueillir un million de signatures contre l¹énergie nucléaire.

Prévue pour durer un an au maximum, son objectif est de recueillir des signatures et d¹inviter d¹autres organisations à se joindre à la campagne afin de convaincre tous les pays européens de prendre sans attendre les mesures suivantes :

- arrêter ou empêcher la construction de nouveaux réacteurs et installations nucléaires dans l¹Union Européenne,

- lancer un plan de sortie du nucléaire au niveau de l¹Union Européenne,

- investir massivement dans les économies d¹énergie et le développement des énergies renouvelables,

- abroger le traité Euratom qui finance massivement le nucléaire en Europe au moyen de finances publiques.

Seules ces mesures permettront de lutter à la fois contre le péril nucléaire et contre le réchauffement climatique.

Quelques-unes des organisations à l¹origine de la " Campagne Européenne pour 1 million de signatures " prendront part au lancement de cette campagne à Helsinki, en Finlande, le 26 avril 2004. Les organisations seront reçues dans différents ministères. Il y aura une conférence de presse et un temps d¹action dans la rue avec prises de paroles et collecte de signatures pour la pétition. Les organisations ont aussi fait parvenir au Ministre du Commerce et de l¹Industrie de Finlande leurs doléances au sujet du projet de construction d¹un réacteur EPR de 1600MWe à Olkiluoto, sur la côte ouest du pays. Aucun EPR n¹a encore été construit où que ce soit. Il n¹existe que sur le papier. C¹est un prototype qui sera testé en Finlande en dépit des mises en garde répétées contre les problèmes de sûreté, des calculs de coûts extrêmement optimistes et du calendrier projeté.

Les organisations ont visité aussi Saint-Petersbourg pendant le week-end du 23 au 25 avril afin de promouvoir la campagne de signatures en Russie et pour exprimer leurs vives inquiétudes au sujet des projets du gouvernement russe :

- de prolonger la licence d¹exploitation du plus vieux réacteur du monde à la centrale nucléaire de Leningrad, Sosnovy Bor,

- de prolonger l¹existence de l¹unité de stockage de déchets irradiés de la centrale de Leningrad, située à moins de 100m de la mer Baltique et qui contient l¹équivalent de 40 à 50 accidents de Tchernobyl,

- de permettre que le transport de matières radioactives s¹effectue par les ports de Ust-Luga et Vysotsk.

Les organisations qui prendront part aux actions à Helsinki et Saint-Petersbourg sont, entre autres :

- Le Réseau " Sortir du nucléaire ", un réseau français regroupant 688 organisations. Ce Réseau a lancé le 24 avril un tour de France anti-nucléaire d¹une durée d¹un mois à travers la France. Il couvrira 4000 km et ralliera une cinquantaine de villes et de localités. Pendant ce Tour de France, des signatures seront collectées pour la pétition européenne et des manifestations seront organisées contre la construction de nouveaux réacteurs nucléaires en France.

- La branche allemande de l¹IPPNW (International Physicians for the Prevention of Nuclear War = Médecins internationaux pour la prévention de la guerre nucléaire). L¹IPPNW en Allemagne, critique vivement l¹utilisation de l¹énergie nucléaire comme source d¹approvisionnement pour l¹armement atomique. L¹IPPNW organisera une grande conférence contre l¹énergie nucléaire à Berlin cette année, du 7 au 9 mai.

- L¹organisation autrichienne Atomstopp International, qui coordonne entre autres la campagne européenne pour 1 million de signatures. Atomstopp organisera aussi une grande conférence contre l¹énergie nucléaire l¹automne prochain.

- WISE (World Information Service on Energy), basé en Hollande, un grand réseau d¹organisations anti-nucléaires et pour la promotion des énergies renouvelables.

- Le groupe allemand Aktionbündnis CASTOR- Widerstand qui a une longue tradition d¹actions réussies contre les transports nucléaires en Allemagne.

- Le parti des Libéraux-Démocrates allemands.

- Le parti des Verts suédois.

- Les opposants au nucléaire civil et militaire de Suède (People¹s Campaign against Nuclear Power/Nuclear Weapons).

- Les Femmes contre le nucléaire de Finlande (Women against nuclear power).

- Le Mouvement pour la sortie du nucléaire, de Finlande (No more nuclear power movement).

- Les Femmes pour la Paix de Finlande.

Ce mouvement contre l¹énergie nucléaire en Europe est soutenu par une action de jeûn à durée indéterminée "Vivre sans nucléaire", qui commencera le 21 juin 2004 à Paris.

Une très nette majorité de citoyens européens est hostile à l¹utilisation de l¹énergie nucléaire pour la production d¹électricité. Parmi les 15 membres actuels (EU15), 7 ne produisent pas de nucléaire. De plus, 5 autres membres ont décidé d¹abandonner le nucléaire. Parmi eux, l¹Espagne dont le Premier Ministre Jose Luis Zapatero a réaffirmé le choix de son pays de sortir du nucléaire dans un discours lors de la cérémonie de sa prise de fonction à Madrid le 15 avril.

Les accidents nucléaires ne respectent pas les frontières. Un accident n¹importe où en Europe ou dans le reste du monde peut affecter la vie de millions d¹êtres humains, et pas seulement maintenant mais jusque dans un avenir lointain.

C¹est pourquoi, des organisations appartenant à tous les pays d¹Europe, unissent leurs forces pour lutter par des moyens démocratiques contre les projets nucléaires.

NOUS NE LUTTONS PAS CONTRE DES PAYS OU CONTRE DES PRODUCTEURS D¹ENERGIE, NOUS LUTTONS CONTRE L¹ENERGIE NUCLEAIRE AU NOM DE LA MAJORITE DES PEUPLES D¹EUROPE !

Signez la pétition sans attendre : http://www.atomstopp.com

Pour plus d¹informations :

Jean-Yvon Landrac Réseau ³Sortir du nucléaire² : 06 99 56 29 67

Ulla Klotzer Women against nuclear power, Finland : +358-50-569 09 67

Lea Launokari Women for Peace, Finland : +358-50-55 22 330

Anna-Liisa Mattsoff - No more Nuclear Power movement, Finland : +358-50-468 2895

Roland Egger Atomstopp International, Autriche : +43-664 421 5613

Lars Pohlmeier IPPNW, German section : +49-171-416 0139

Maria Braig Aktionsbündnis Castor-Widerstand : +49-160-957 109 99

Sten Danielsson The Green Party of Sweden : + 46-70 362 3404

Mots clés : Europe / Manifs-actions / Nucléaire /
Derniers articles sur Bellaciao :