Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Pollution au Grand Fougeray (sud de Rennes)

samedi 19 novembre 2005 - 1 com

Après une fuite déclarée dans une usine de production de pesticides, le produit s’est répandue dans la rivière.

Peu rassurant, Philippe Malizard, le sous-préfet à l’arrondissement de Redon : "dans la mesure où ce produit est toxique à l’ingestion mais aussi au toucher, on n’a pas envie que des enfants par exemple puissent y avoir accès... C’est une sorte de mousse, de mayonnaise m’ont dit les pompiers, et ça sent très mauvais".

L’incident s’est produit le 10 novembre dernier dans une usine d’insecticides et de raticides du Grand-Fougeray, la société Lodi. Une vanne a vraisemblablement lâché. Plusieurs milliers de litres d’insecticides qui attendaient dans une cuve de rétention se sont déversés dans le coçurs d’eau. Les deux communes du Grand-Fougeray et La Dominelais sont concernées.


Retard inquiétant dans le système d’alerte

Prévenus tard, c’est seulement depuis ce mardi que les pompiers sont à pied d’oeuvre. Ils n’ont été prévenus de l’incident que cinq jours après les faits. Les gendarmes et l’administration seulement six jours après ! "Il va falloir qu’on regarde pourquoi les mécanismes d’alerte n’ont pas fonctionné", concède le sous-préfet.

Les autorités appellent désormais bien sûr à la prudence à proximité de cours d’eau. Eviter la pêche, la cueillette dans les environs et la circulation le long des berges.

Une enquête sont en cours pour déterminer les causes de cette pollution. Mais on sait déjà que les responsables de l’usine ne sont rendus compte de la pollution que lundi, après le long- week-end du 11 novembre. Ils ont aussitôt fait appel à un entreprise privée de pompage. Trop tard, hélas ! La pollution avait déjà gagné la nature. Ils ont alors fait appel aux autorités locales.

http://www.ouest.france3.fr/info/15779018-fr.php

Messages

  • l’affaire est extremement grave , l’entreprise est une entreprise poubelle qui stockait des produits ultra toxiques sans autorisation .
    les produits repandus dans l’environnement pouvaient potetiellement tuer des dizaines de milliers de personnes
    de multiles infractions ont été relevées par les enqueteurs
    les associations locales environnementales sont en train de se mobiliser
    a suivre dans les journeaux
    captain hachab

Derniers articles sur Bellaciao :