Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Position des agriculteurs palestiniens sur le sommet de l’OMC

vendredi 16 décembre 2005 - Contacter l'auteur

Nous, agriculteurs palestiniens, hommes et femmes, représentés par les organisations non gouvernementales et les syndicats de coopératives signataires - vivant sous la pression de l’occupation israélienne tout comme le reste de notre peuple qui lutte contre des politiques systématiques d’appropriation des ressources hydrauliques et de la confiscation des terres agricoles pour la construction du Mur et l’expansion des colonies israéliennes érigées sur nos terres - souhaitons profiter de l’opportunité de la réunion de Hong Kong pour affirmer fermement notre position à l’égard de l’Accord sur l’Agriculture.

Comme vous le savez, Israël a transformé les Territoires Palestiniens en une prison et a fractionné le territoire national en différents cantons anéantissant les efforts pour l’établissement d’un Etat Palestinien viable. Cette situation a abouti à une catastrophe pour l’économie palestinienne. Celle-ci est trop vulnérable pour entrer en concurrence avec les économies globales et régionales, du fait du contrôle des débouchés de nos marchés intérieurs et extérieurs par Israël.

Pendant plus de trente ans, le secteur agricole palestinien et notamment les petits producteurs ont souffert et souffrent toujours de politiques israéliennes injustes et discriminatoires, qui visent à déséquilibrer les termes de l’échange entre les peuples palestinien et israélien. De la même manière, les firmes agro-alimentaires israéliennes sont en voie de parvenir à une situation de monopole sur le marché palestinien.

Cette situation a aboutit à la destruction de l’économie palestinienne et notamment de l’agriculture ce qui a miné notre capacité à atteindre un revenu décent, la sécurité alimentaire et la croissance économique.

Nous sommes conscients des conséquences profondes que pourrait avoir l’accord sur l’agriculture dicté par l’OMC et qui devrait être discuté lors de ce sixième sommet ministériel de Hong Kong. Nous sommes inquiets des conséquences potentiellement catastrophiques de cet accord sur les pays en développement et les pays les moins avancés. Cet accord menace la capacité des peuples à atteindre la sécurité et la souveraineté alimentaire et la possibilité de mener une vie digne.

En outre, l’accord sur l’agriculture pose une incertitude sur les moyens de subsistance de millions d’agriculteurs, de femmes vivant dans le monde rural et de petits producteurs qui vont être forcés à quitter leur exploitation et leur maison pour trouver leur subsistance. Ainsi, le cercle vicieux de la pauvreté devrait être renforcé et la situation de sous-nutrition se généraliser.

A l’occasion de la conférence de Hong Kong, nous adressons nos salutations fraternelles et nos vœux de succès au mouvement social, au mouvement paysan et aux organisations de la société civile qui protestent contre la violation des droits économiques et sociaux par les politiques de mondialisation de l’OMC et qui s’opposent à l’imposition de réglementations injustes comme la suppression de la protection et la baisse des tarifs agricoles dans les pays en développement qui sont un pré requis pour leur intégration à l’économie mondiale.

Nous appelons les ministres réunis à Hong Kong à renoncer à l’accord sur l’agriculture tel qu’il est énoncé, dans l’intérêt d’une vie meilleure et plus équitable pour tous.

Agricultural Development Association (PARC)
Palestinian Farmers Union (PFU)
Rural Women’s Development Society (RWDS)
Rural Woman Cooperative Societies for Credit and Saving
Youth Development Association
Arab Agronomists Association

http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=2711

Mots clés : Agriculture - Pêche / Commerce-Indus.-Bourse / Proche & Moyen Orient /
Derniers articles sur Bellaciao :