Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Pour Noël, Anonymous piège un cabinet de renseignement

mardi 27 décembre 2011 , par Chloé Woitier - Contacter l'auteur

Le groupe de hackers affirme avoir obtenu les données personnelles des prestigieux clients d’un cabinet privé américain spécialisé dans les questions de sécurité.

Pas de trève des confiseurs pour les hackers de Anonymous. Le groupe de pirates informatique s’est attaqué dans la nuit du 24 décembre au site du cabinet privé américain de renseignement Stratfor. Les hackers assurent avoir récupéré la liste des clients de ce cabinet qui produit des rapports, analyses et lettres confidentielles payantes sur des sujets liés à la politique, l’économie et le monde militaire.

Les données contiennent les numéros de cartes bleues d’organismes comme le ministère américain de la Défense et l’Armée américaine, de grandes compagnies informatique comme Apple et Microsoft, mais aussi la Deutsche Bank, Coca-Cola et Starbucks, ou les groupes de presse Der Spiegel, Fox News et MSNBC. Anonymous affirme s’être servi de certaines de ces cartes pour verser près d’un million de dollars de dons à des associations caritatives à l’occasion de Noël.

« Ils m’ont pris de l’argent que je n’ai pas »

Pour prouver ses dires, Anonymous a publié des copies d’écran de dons faits sur les sites Internet d’ONG comme la Croix Rouge ou Médecins sans Frontières avec les numéros des cartes dérobées. L’une des victimes, un expert en cybercriminalité à la retraite, a expliqué à l’agence Associated Press s’être fait débiter 700$ de son compte en cinq transactions.

« Elles étaient toutes dirigées vers des associations caritatives, comme la Croix Rouge, CARE ou Save the Children. Ma banque a appelé ma femme car ils n’étaient pas sûrs que je voulais donner tout cet argent », explique l’homme qui ignorait tout du piratage de Stratfor.

Anonymous a également mis en ligne un dossier comprenant les informations personnelles (adresse postale, email et mot de passe, numéros de carte bleue) de 4000 clients de Stratfor. « Ça vous paraît peu ? Pas d’inquiétude, chers pirates et Robins des bois. Nous n’avons publié que la liste des A », affirme le groupe, qui souhaite prouver le manque de fiabilité de Stratfor, agence pourtant spécialisée dans la sécurité.

D’autres personnes ont vu leurs données privées exposées par les hackers. C’est le cas de Cody Sultenfuss, qui travaille pour le ministère américain de la Défense. « Ils m’ont pris de l’argent que je n’ai pas », explique-t-il auprès d’Associated Press. « Pourquoi moi ? Je suis loin d’être riche. »

De prestigieux clients

Le site de Stratfor est inaccessible depuis le 24 décembre. Au début de l’attaque, celui-ci affichait en rouge sur fond noir les informations personnelles de Franck Ginac, directeur de la technologie de Startfor, suivi par l’intégralité du texte du livre L’insurrection qui vient, traduit en anglais.

L’agence américaine a envoyé un email à ses nombreux clients pour les avertir du piratage. « Nous avons des bonnes raisons de croire que les noms de nos clients ont été publiés sur d’autres sites internet. Nous menons une enquête pour déterminer quel type d’informations ont été dérobées. Nous prenons cette incident très au sérieux », explique Stratfor. Anonymous promet de nouvelles publications de données dans la semaine.

http://www.lefigaro.fr/hightech/2011/12/26/01007-20111226ARTFIG00188-pour-noel-anonymous-piege-un-cabinet-de-renseignement.php

Mots clés : Numérique-Techno. / Services secrets /
Derniers articles sur Bellaciao :