Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Pour le retour et la protection de Najlae

jeudi 4 mars 2010

de Le Rouge-gorge

Najlae a 19 ans. Elle est élève au lycée professionnel Dolto à Olivet (Loiret). Elle a été expulsée samedi 20 février 2010 vers le Maroc.

En 2005, pour échapper à un mariage décidé par son père, elle part chez son frère en France.

Ce frère la maltraite régulièrement. Mardi 16 février, les violences atteignent un degré extrême pour un mégot trouvé se sont des coups de tube d’aspirateur puis de fer à lisser et Najlae se réfugie chez la mère d’une amie d’internat.

Le jeudi 18 et le vendredi 19 février, elle se rend à la gendarmerie de Montargis puis à celle de Château-Renard pour porter plainte. Au lieu de recueillir sa plainte et de la protéger, elle est mise en garde à vue puis en rétention à Montargis.

A ses amis inquiets, les gendarmes ne veulent même pas dire à quel endroit elle se trouve.

Le lendemain, samedi 20, c’est à 4 heures du matin que Najlae appelle ses amis pour leur apprendre qu’elle prendra l’avion pour Casablanca à 7 H 35 où elle arrive en fin de matinée.

Najlae ne veut pas retrouver sa famille au Maroc car elle sait qu’elle est destinée à être mariée à un cousin.

Tout dans cette affaire est ignoble. Du début à la fin les droits humains ont été bafoués. Il n’y a pas de mots assez forts pour qualifier ceux qui ont pris ces décisions. Car Najlae avait le droit de saisir la justice pour les violences subies, elle avait le droit de contester le refus de séjour du préfet devant le tribunal administratif : en précipitant son expulsion, le préfet lui a volé ces droits.

Najlae doit revenir en France le plus vite possible et reprendre ses études.

La justice doit donner suite à sa plainte.

Najlae doit pouvoir vivre sa vie de femme comme elle en a décidé.

Et la France doit la protéger !

Pour signer la pétition : http://www.educationsansfrontieres.org/article26372.html

Samedi 6 mars

14h30 Manifestation dans Château-Renard où Najlae habitait jusqu’à son expulsion.

La manifestation est organisée par le comité de soutien ( ses amis français de Château-Renard ) elle est ouverte aux organisations diverses de solidarité, syndicales ou politiques qui y peuvent venir avec leurs drapeaux.

Portfolio

Messages

  • je suis indignee que l on puisse expulser cette jeune fille ;
    j espere qu elle pourra revenir en france,ou elle est integree.
    j ai honte d etre française lorsque je constate de tels faits

  • Poème pour Najlae

    Partout ailleurs, le printemps s’annonce, Najlae,

    Mais il fait froid, ici, à Château-Renard,

    Ici, où la loi du chiffre a plus compté

    Que les principes élémentaires d’humanité.

    Si les primevères le disputent aux crocus

    Ici, ce sont les perce-neige qui s’attardent.

    C’est un silence d’hiver qui commence à peser

    Car l’ignoble, ici, se double de l’immonde.

    Quand ceux dont le rôle consiste à protéger

    Ont oublié la valeur des causes qu’ils défendaient

    La tâche pour laquelle ils s’étaient engagés

    Et leur obéissance à un ordre abject

    Sera la lourde masse qu’il auront à traîner.

    Mais la pluie et le vent, un matin, s’en-iront

    Et toi, tu reviendras, enchanter tes amis

    De tes slams qui sont un honneur à la langue

    Et qui sont la culture, jouxtant la poésie.

    Fabrice Selingant

  • Najlae

    Que tu sois ainsi maltraitée et battue déjà me blesse

    Mais que l’on cherche à abuser de ta faiblesse

    Pour te renvoyer sans recevoir ta plainte

    Me heurte au plus profond de mes sens douleur.

    Que les représentants de l’ordre ainsi feintent

    Pour assurer des quotas n’entendent pas ta peur

    Est indigne des penseurs du pays des lumières

    Un temps où les tyrans ont toujours cœur de pierre.

    La plus grande faute, d’un peuple, chère Najlae,

    Serait face à ta double peine de ne pas être là,

    À œuvrer, simplement, comme des citoyens,

    Que ton droit à être protégée soit respecté enfin.

    Fabrice Selingant