Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Prix Sakharov : c’est fou, non ?

jeudi 27 octobre 2005

de Line Arez Demora

STRASBOURG (D’après Reuters) - Le prix Sakharov 2005 du Parlement européen, dédié à la défense des droits de l’homme, a été décerné conjointement à Reporters sans frontières, à la juriste nigériane Hauwa Ibrahim et aux Femmes en blanc de Cuba. Créé en 1988, le prix Sakharov a déjà été, par deux fois, décerné à deux personnalités (dont le Cubain Osvaldo Paya qui avait prouvé en 2002 son amour de la liberté en envoyant un courrier de félicitation aux artisans du putsch contre Chavez, président démocratiquement élu au Venezuela. Note de MV).

La candidature de RSF a été présentée par le groupe Libéral et démocrate (attention au masque des mots. Cette dénomination se traduit par : "Droite classique, UDF". Note de MV).

Hauwa Ibrahim, une juriste qui défend les femmes nigérianes accusées d’adultère au nom de la sharia, la loi islamique, bénéficiait du soutien du groupe socialiste.

Les Femmes en blanc, qui défendent à Cuba les droits des prisonniers politiques (d’autres disent des « mercenaires stipendiés par la puissance ennemie ». Note de MV), avaient été proposées par deux élus du PPE-DE, le Parti populaire européen-Démocrates européens (groupe auquel est affiliée l’UMP. Note de MV.).

Doté de 50.000 euros, le « prix Sakharov pour la liberté de l’esprit » sera remis au mois de décembre lors d’une cérémonie à Strasbourg. »

***

En apprenant qu’il allait percevoir 33,33 % du prix(1), Robert Ménard a aussitôt déclaré : « Je suis fou de joie ».

Ne comptons pas sur lui pour des réactions beaucoup plus élaborées.

Quand, en 2004, le roi du Maroc libère le journaliste Ali Lmrabet, la mouche du coche Robert Ménard déclare : « Nous sommes fous de joie. »

Quand, en 2005, les journalistes Christian Chesnot et Georges Malbrunot sont libérés, il se dit : « fou de joie ».

Quand Florence Aubenas et Hussein Hanoun sont libérés, il déclare : « Nous sommes fous de joie ! »

Le vocabulaire et la ligne idéologique du lascar sont assez courts : « Moi content-content, Cuba c’est caca, Hugo Chavez y manze les petits n’enfants, Bush est zentil, US Army pas méssante, pas faire exprès tuer zournalistes, nos médias à nous c’est zouli-zentil et vous mettre sous-sous dans po-poche RSF. »

Un tel credo vaut à l’ancien trotskiste repenti et socialiste éphémère les faveurs de la droite européenne, poussée par des députés de la droite française dont on sait qu’elle adore la liberté de la presse garantie par les multinationales et les marchands de canon, tel Dassault qui, à peine devenu propriétaire du Figaro, réunit « ses » journalistes pour leur donner quelques conseils rédactionnels et leur citer les informations « malsaines » parmi lesquelles celles qui font du mal à l’industrie(2). Les « dissidents » peuvent « librement » prendre la porte.

Mais chut ! Comme disent les comiques : « Cela ne nous re-gar-de pas ! ».

Reste que l’acharnement de l’Europe contre la petite île des Caraïbes qui résiste encore et toujours à l’envahisseur potentiel (Déjà trois prix Sakharov à des adversaires du gouvernement cubain alors qu’il existe des dizaines de pays où les cadavres d’opposants et de journalistes encombrent les caniveaux) confirme que Strasbourg, face à Washington, c’est bien le Quick contre MacDo avec connivence pour l’attribution du Grand Prix de la Gastronomie par des spécialistes de la mal-bouffe. Beurk !

Line Arez Demora


(1) Le montant de la somme attribuée à Ménard par la droite anti-cubaine européenne est ridicule (un tiers de 50 000 euros) comparé aux subventions que RSF reçoit directement de l’extrême droite anti-cubaine états-unienne via des officines écran de la CIA comme la NED et le Center for a free Cuba. Sur les dessous du financement de RSF, voir : « Les Etats-Unis de mal empire » par Danielle Bleitrach, Viktor Dedaj et Maxime Vivas aux éditions Aden, septembre 2005.

(2) Voir également « les Etats-Unis de mal empire », essai qui dresse un état des lieux des médias en France, en Europe et aux USA.

Messages

  • Menard c’est le facho sans frontiére a la tete d’une entreprise de desinformation nommé marketing oblige reporter sans frontiére qui n’a pour mission que de couvrir les mercenaires 007 sous couvert de reporters ... Menard recois une medaille de virginité aupres de la populas par les bons ames ..sakharov du nom de l’exemple de celui qui a bousiller son pays "par l’ouverture au marché " si castro avait du fric pour lui ,il trouverait un truc a adoré chez lui ,sa barbe qui sait
    c’est un prostitué de l’esprit ce type

  • Bien vu et bien dit, petite Line !
    C’est normal qu’un Ménard perçoive du fric pour bons et loyaux services rendus à ses maîtres en défense de la "démocratie américaine", les macs aussi perçoivent de leurs protégées, les pédophiles, eux, vont plutôt en Thaïlande... C’est la dure Loi du marché. C’est aussi normal de recevoir des sous-sous et un su-sucre en supplément du prestigieux Parlement européen dont tout le monde sait qu’il est inféodé aux States.
    Il faut partout et sans cesse dénoncer le Sieur Ménard et RSF.
    Raul

  • UN SITE A LIRE ABSOLUMENT !

    http://vdedaj.club.fr/cuba/rsf3.html

    très instructif !

    bonne lecture !

    VIVA CUBA LIBRE !

    Bernard